Bannière
La nouvelle naissance, le baptême de l'Esprit, les dons spirituels
P. Oddon

“Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous aussi vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.”

(1 Jean 2. 24)

Il n’y a guère plus d’un siècle que l’on s’est mis à enseigner que le parler en langues était le signe initial et indispensable du baptême du Saint Esprit ; ce n’est donc pas une doctrine “du commencement”, nous avons vu qu’elle n’était pas une doctrine biblique. Elle est la clef de voûte de tout un système dont l’enseignement s’écarte, sur ce point, de la “foi qui a été une fois enseignée aux saints” 1 :

  • il fait dépendre les ministères des dons spirituels,
  • il fait dépendre les dons spirituels du baptême du Saint Esprit,
  • il ne tient le baptême de l’Esprit pour réel que s’il y a le “parler en langues”.

Il aura fallu attendre le 20e siècle, “les derniers temps”, “les temps difficiles” 2, pour apprendre avec étonnement que, pendant de très nombreux siècles, I’Église s’était édifiée sans ministères et sans dons spirituels par le moyen de personnes n’ayant pas été baptisées du Saint Esprit, donc finalement inconverties3… pour l’unique raison que ces personnes ne parlaient pas en langues ! Voilà l’aboutissement d’une doctrine basée sur “I’expérience” et non sur la Parole de Dieu.

Les pensées suivantes ont retenu notre attention, nous les soumettons à nos lecteurs :

  • Il n’y a aucune expérience chrétienne qui nous permette d’atteindre une maturité instantanée ; nul ne peut être “un père en Christ” avant d’avoir été “un petit enfant” puis “un jeune homme” 4 ; le croire c’est déjà être séduit.
  • Même le véritable don des langues n’a jamais résolu tous les problèmes chrétiens ! Il n’a pas été donné pour cela mais il est accordé souverainement par l’Esprit pour l’utilité. Celui qui ne l’a pas ne doit pas le convoiter, celui qui l’a ne doit pas s’en glorifier5.
  • La psychose d’attente dans laquelle on maintient certains croyants est propre à amener un déséquilibre, un dérèglement, un découragement, une déception qui entraîneront un état dépressif et la perte de la jouissance du salut.
  • Les conseils du genre : “débranchez votre intelligence”, “faites le vide”, ouvrent la porte à toutes sortes d’influences néfastes et peuvent aboutir à une possession démoniaque.
  • Des chrétiens ont été amenés à “éprouver les esprits” 6 chez des personnes volontaires qui parlaient en langues : au-delà des nombreux parler en langues d’origine purement psychologique, certains dons étaient clairement d’origine démoniaque.
  • Des personnes nées de nouveau se sont laissées séduire par de fausses visions, des révélations, des apparitions d’anges ou même de Jésus Christ. Certaines d’entre elles ont fini dans l’illuminisme, la folie des grandeurs et parfois en psychiatrie.

Pour terminer nous citerons le témoignage d’un évangéliste allemand : “Il y a bien des années j’avais l’habitude de me retrouver chaque mois pour prier pendant une semaine avec des amis. Nous demandions la puissance d’En-Haut, une nouvelle Pentecôte et les dons de l’Esprit. Nous avons reçu alors des révélations et des visions si merveilleuses que nous aurions tous été séduits, si Dieu n’avait eu pitié de nous et si nous n’avions pas obéi au commandement d’éprouver les esprits. Tout cela était des feux d’artifice du diable… Ceux qui ont été séduits par de fausses révélations, en arrivent généralement, sans le savoir ni le vouloir, à séduire d’autres. Ils deviennent ainsi des instruments entre les mains des mauvais esprits. Ces esprits que nous avons démasqués comme étant d’origine satanique, ont fait des choses si merveilleuses ! Ils nous ont dit, par exemple, que nous recevrions le Saint Esprit, que nous annoncerions l’Évangile dans toute l’Allemagne, que nous guéririons des malades, que nous chasserions les esprits et que nous construirions des hôpitaux. Ces anges de Satan voulaient nous placer sous leur influence et nous conduire sur de faux chemins. Cela nous a appris à refuser tout ce qui ne concorde pas strictement avec la Parole de Dieu.”

Nous voudrions supplier nos frères et sœurs de ne pas prendre à la légère ces avertissements. Soyons ouverts à tout ce qui vient de l’Esprit de Dieu mais soyons prudents et circonspects face à la séduction satanique qui caractérise les temps où nous sommes. Que ce témoignage soit entendu comme une solennelle mise en garde et que la Parole du Seigneur soit notre seul guide jusqu’à son retour !

Face à tant d’exagération, de contrefaçons, de séduction, nous exhortons chacun à s’adresser humblement à Dieu pour avoir du discernement.

Nous terminerons en rappelant cette déclaration de l’apôtre Paul :

“Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour abonde encore de plus en plus en connaissance et toute intelligence, pour que vous discerniez les choses excellentes, afin que vous soyez purs et sans reproche pour le jour de Christ, remplis du fruit de la justice, qui est par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.” 7

Notes

1Jude 3.
21 Timothée 4. 1 ; 2 Timothée 3. 1
3Jude 19 et aussi Romains 8. 9
41 Jean 2
5cf. 1 Corinthiens 4. 7.
6Rappelons les grands critères de la Parole : 1 Corinthiens 12. 1-3 ; 1 Jean 2. 22 ; 4. 1, 2.
7Philippiens 1. 9-11.