Bannière
La nouvelle naissance, le baptême de l'Esprit, les dons spirituels
P. Oddon

Certaines personnes parlent “d’être baptisées” dans le sens d’être baptisées du Saint Esprit ; cette expression prête à confusion, elle n’est JAMAIS employée dans l’Écriture avec ce sens-là, mais TOUJOURS dans le sens d’être baptisé d’eau, ou dans un sens particulier facilement discernable1. En effet, sur les 96 emplois du terme baptême/baptisé dans le Nouveau Testament, il n’y en a que 7 qui se rapportent directement au baptême du Saint Esprit et à une seule exception près2, c’est toujours pour établir un parallèle avec le baptême d’eau3. Lorsque l’Écriture dit qu’une personne est baptisée (sans préciser davantage), cela veut TOUJOURS dire qu’elle est baptisée d’eau et rien d’autre. En ce qui concerne la réception du Saint Esprit, la Parole de Dieu s’exprime ainsi :

  • don du Saint Esprit (Actes 2. 38 ; 10. 45 ; 15. 8 ; Romains 5. 5 ; cf. 1 Thessaloniciens 4. 8 et 1 Jean 3. 24).
  • recevoir le Saint Esprit (Actes 10. 47 ; 19. 2 ; Romains 8. 15 ; 1 Corinthiens 2. 12)
  • être scellés du Saint Esprit (Éphésiens 1. 13 ; 4. 30)
  • être baptisés du Saint Esprit (1 Corinthiens 12. 13).

Ces expressions présentent différents aspects d’un même fait, elles sont équivalentes4 mais les deux premières sont les plus explicites.

Notons encore en passant que la Bible ne parle JAMAIS ni de “première expérience” ni de “deuxième expérience”, le mot même (dans le sens qu’on lui donne actuellement) semble être totalement étranger au Nouveau Testament.

Notes

1Ex. : Marc 10. 38, 39 ; Luc 12. 50
21 Corinthiens 12. 13
3Matthieu 3. 11 ; Marc 1. 8 ; Luc 3. 16 ; Jean 1. 33 ; Actes 1. 5 et 11. 16.
4Le baptême de l’Esprit ; question 7.