Bannière

Le Seigneur est proche

Fais-moi comprendre la voie de tes préceptes, et je méditerai sur tes merveilles… Éloigne de moi la voie du mensonge, et, dans ta grâce, donne-moi ta loi. J’ai choisi la voie de la fidélité, j’ai placé devant moi tes jugements.
Psaume 119. 27, 29, 30
Méditation du Psaume 119 (7)

Une fois encore, le psalmiste souhaite que Dieu l’enseigne, qu’il lui ouvre les yeux afin qu’il puisse parler des merveilles de Dieu. Il veut partager avec d’autres les choses merveilleuses qu’il a trouvées dans la Parole de Dieu.

Puis le psalmiste parle du mensonge. Il ne veut rien avoir à faire avec cela. Ce verset 29 ne parle-t-il pas d’un problème moderne – nouvelles falsifiées, choses fausses rapportées par les médias ou sur les réseaux sociaux ? Le mensonge est ce qui gouverne le monde et l’a toujours gouverné, dans le passé comme aujourd’hui. Et il en sera de même à l’avenir. Un homme est sur le point de venir, l’Antichrist, “l’Inique dont la venue est selon l’opération de Satan, avec toute sorte de puissance, des signes et des prodiges de mensonge” (2 Thessaloniciens 2. 9). Le psalmiste ne veut rien avoir à faire avec ces choses. Il demande à Dieu de les éloigner de lui et de lui accorder plutôt ses paroles, qui sont la vérité. C’est à cela qu’il voulait rester fidèle.

S’il y a une voie de mensonge, il y a aussi une voie de fidélité. Nous devons désirer être fidèles. Ce n’est pas quelque chose que nous réalisons naturellement, c’est le résultat d’un engagement de cœur pour le Seigneur. Nous devons dire : Je veux être fidèle au Seigneur, c’est la voie que “j’ai choisie”, et donc je veux suivre sa Parole. Nous avons à le réaliser en tout, et dans tous les détails de notre vie. Rappelons-nous ce que le Seigneur lui-même a dit : “Celui qui est fidèle dans ce qui est très petit est fidèle aussi dans ce qui est grand” (Luc 16. 10).

d’après M. Vogelsang
Bien que des ennemis nombreux
Assaillent ma faiblesse,
Et de leurs pièges dangereux
M’environnent sans cesse…

Veuille, ô Jésus, mon Rédempteur,
M’animer d’un saint zèle !
Fais qu’à jamais ton serviteur
Te demeure fidèle.

J.G. Deck

×
Écouter
Écouter