Bannière
La Bonne Semence
Lundi 17 décembre 2018
La parole de Dieu est vivante et opérante, plus pénétrante qu'aucune épée à deux tranchants : elle atteint jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit… et elle discerne les pensées et les intentions du cœur.
Hébreux 4. 12
Un livre qui me comprend

Émile Cailliet (1894-1981), professeur de littérature et de philosophie, spécialiste de Blaise Pascal, venait d'une famille athée. Il raconte comment, dans les tranchées de la guerre de 14-18, il avait rêvé d'un “livre qui le comprendrait”. Après la guerre, il émigra aux États-Unis et se mit à chercher partout un tel livre, sans succès. Aussi décida-t-il de l'écrire lui-même à partir de ses lectures. À la fin, Émile ouvrit son précieux recueil de textes choisis. Mais quelle déception ! Il ne se retrouvait pas dans ce livre : ces citations ne faisaient que lui rappeler des ouvrages qui l'avaient déçu.

“À ce moment même, témoigne-t-il, ma femme, qui ne connaissait rien du projet sur lequel je travaillais, revenait de la ville. Par un étrange enchaînement de circonstances, elle rapportait une Bible à la maison. J'ai pris le livre et en l'ouvrant, je suis “tombé” sur les Béatitudes ! J'ai lu, et lu, et lu, et même à haute voix tandis qu'une chaleur indescriptible m'envahissait. Je ne trouvais pas de mots pour exprimer mon émerveillement. Tout à coup, j'en ai pris conscience : c'était lui “le livre qui me comprenait” ! Ses pages étaient comme animées par la présence du Dieu vivant. Ce Dieu que je priais pour la première fois était lui-même le Dieu dont parlait ce livre.”

Dieu veut se révéler à tout homme, et il utilise des moyens adaptés à chacune de nos personnalités. Il a fait découvrir à Émile Cailliet le livre qu'il cherchait, celui qui nous permet de découvrir le Dieu qui nous comprend.