Bannière
La Bonne Semence
Samedi 20 avril 2019
Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, puis les mène à l'écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.
Matthieu 17. 1, 2
Transfiguré et crucifié

Pour ses disciples, Jésus était le Messie qui devait régner sur toute la terre. Plusieurs prophéties l'annonçaient. Pourtant, Jésus servait sa créature. Plus que cela, il avait annoncé à ses disciples son rejet de la part de son peuple, ses souffrances, sa mort et sa résurrection. Mais son rejet ne remettait pas en question ses gloires futures de Roi des rois. Jésus dévoile alors sa gloire à ses plus intimes, peu de temps avant qu'ils ne soient témoins de la honte de la croix. Quel contraste entre ces deux scènes !

Sur la montagne, son visage resplendit comme le soleil ; à la croix, son visage était défait plus que celui d'aucun homme (Ésaïe 52. 14). Sur la montagne, ses vêtements devinrent blancs comme la lumière ; à la croix, ses vêtements sont partagés par le sort entre les soldats. Sur la montagne, Moïse et Élie apparaissent, parlant avec Jésus. À la croix, sont crucifiés avec lui deux brigands, tandis que tous ceux de sa connaissance se tenaient à distance (Matthieu 27. 35, 38 ; Luc 23. 49). Sur la montagne une nuée lumineuse les couvrit. À la croix, il y eut des ténèbres sur tout le pays. Enfin, sur la montagne, Dieu rompt le silence : une voix venant de la nuée dit : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai trouvé mon plaisir ; tandis qu'à la fin des trois heures de ténèbres, Jésus s'écrie d'une voix forte : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? (Matthieu 27. 45, 46).

Nous adorons notre Seigneur Jésus Christ pour son sacrifice à la croix. Nous l'adorons pour la gloire qui lui appartient : il est maintenant ressuscité, assis à la droite de Dieu au ciel.