Bannière
La Bonne Semence
Jeudi 25 avril 2019
L'insensé a dit en son cœur : il n'y a pas de Dieu.
Psaume 14. 1
Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l'a fait connaître.
Jean 1. 18
Bienheureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru.
Jean 20. 29
Croire et voir (3)

“Je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois ! ” Dite sur le ton de la plaisanterie, cette parole est bien risquée, voire dangereuse. Est-ce que nous nions l'existence des virus ou des atomes sous prétexte que nous n'en avons jamais vu ? Mais justement si vous êtes comme Saint Thomas, vous savez bien que Thomas s'est trompé en refusant de croire que les apôtres avaient vu Jésus ressuscité. Si nous sommes comme Thomas, nous nous trompons aussi. Mais il a reconnu son erreur et s'est écrié, en présence de Jésus : “Mon Seigneur et mon Dieu ! ” (Jean 20. 28).

Ouvrons les yeux et contemplons Dieu dans la création, car ses perfections invisibles, sa puissance éternelle et sa divinité se voient fort bien dans la nature (Romains 1. 20) : un coucher de soleil, un ciel étoilé, une fleur…, dans l'extraordinaire mécanisme du corps humain, dans l'harmonie des lois physiques.

Dieu se révèle aussi à notre conscience, dont chacun entend la voix, un jour ou l'autre, surtout quand il a mal agi. Bien sûr il est possible d'ignorer cette voix intérieure et de s'endurcir, mais c'est dangereux…

Dieu nous parle de bien des façons, en particulier par sa Parole. Lisons la Bible, spécialement les évangiles, qui sont le témoignage de ceux qui ont vu Jésus et ont vécu avec lui. Car Dieu s'est révélé en la personne de Jésus Christ, qui a dit : “Celui qui m'a vu a vu le Père” (Jean 14. 9).

(fin)