Bannière

La Bonne Semence

Vendredi 4 décembre 2020
(Jésus dit :) Si vous ne vous convertissez pas et ne devenez pas comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.
Matthieu 18. 3
Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés.
Actes 3. 19
Se convertir

Chaque histoire de conversion est unique et surprenante. Intéressons-nous à celle de Paul, décrite dans la Bible. Avant d’être un apôtre à qui des révélations décisives ont été confiées, il persécutait les chrétiens formant l’Église naissante. Mais le Seigneur lui a fait faire un demi-tour complet lorsqu’il s’est révélé à lui. Dès lors, il a travaillé toute sa vie pour le bien de cette Église qu’il voulait auparavant détruire.

La conversion, c’est regarder vers Dieu et comprendre que nous lui tournons le dos, que nous ne pouvons faire valoir aucune circonstance atténuante. Il s’agit ensuite de continuer notre vie, mais dans une autre direction, de “faire demi-tour” (1 Thessaloniciens 1. 9). Cela ne s’explique pas, mais la conversion se produit pour celui qui vient dans la lumière du Dieu saint, reconnaissant son état devant Dieu, et le jugement qu’il mérite. L’évangile nous parle d’un homme qui, ressentant son éloignement de Dieu, s’écriait simplement : “Ô Dieu, sois apaisé envers moi, pécheur !” (Luc 18. 13).

La conversion nous permet de connaître le pardon de Dieu et de recevoir la vie nouvelle que Christ donne à celui qui se repent. Car “il vous faut être nés de nouveau”, dit Jésus (Jean 3. 7). Il faut croire que “Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui” (1 Jean 4. 9) et que “Christ est mort pour nos péchés… et il a été ressuscité” (1 Corinthiens 15. 3). Dieu ne force personne ; mais parce qu’il aime les humains, son désir est que tous changent de direction, se convertissent et entrent dans le royaume de Dieu.