Bannière
La nouvelle naissance, le baptême de l'Esprit, les dons spirituels
P. Oddon

L’Écriture est claire : “Nous avons TOUS été baptisés d’un seul Esprit (ou dans la puissance d’un seul Esprit) pour être un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit hommes libres ; et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit” (1 Corinthiens 12. 13).

C’est par le baptême du Saint Esprit, par la réception de l’Esprit Saint que les croyants forment un seul corps, et par aucun autre moyen ; l’Église, corps de Christ, n’existe que depuis la descente du Saint Esprit le jour de la Pentecôte. Dire à un véritable chrétien qu’il n’a pas été baptisé du Saint Esprit, c’est dire qu’il ne fait pas partie du corps de Christ. Nous ne reconnaissons pas dans ces affirmations la voix du bon Berger. Alors que le Saint Esprit a été donné pour unir les croyants, une certaine doctrine relative au baptême du Saint Esprit les divise : cela viendrait-il de Dieu ? Non, “un ennemi a fait cela” 1.

Doit-on faire remarquer que ce verset fondamental se trouve dans le même chapitre que la liste des 9 dons dits spirituels2 ? Mais alors qu’il est bien précisé que ces dons sont distribués souverainement par l’Esprit (v. 11) et pas à tous (v. 28-30), il est affirmé : “Nous avons TOUS été baptisés d’un seul Esprit pour être un seul corps” (v. 13). Dans le corps humain, il n’y a qu’un nez, qu’une bouche, qu’une langue, mais il y a deux oreilles, deux mains, une multitude de nerfs, etc. Il en est de même dans le corps de Christ : “Dieu a placé les membres dans le corps comme il l’a voulu” (v. 19). Qui contestera la place que Dieu a donnée à chaque racheté ? Qui dira : parce que tu n’es pas le nez, la bouche, ou la langue, tu ne fais pas partie du corps ? (v. 14-27)

Essayons de définir ces “chrétiens” qui ne feraient pas partie du corps de Christ (lire chaque fois le contexte) :

  • Romains 12. 4, 5 : Aucune exhortation de ce chapitre ne serait valable pour eux.
  • 1 Corinthiens 12. 13, 27 : Ils n’auraient ni dons de grâce ni ministères.
  • Éphésiens 1. 23 et Colossiens 1. 18 : le Seigneur ne serait pas leur chef.
  • Éphésiens 2. 16 : Ils ne seraient pas approchés de Dieu par le sang de Christ ; ils ne connaîtraient pas la paix et ils ne seraient pas concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.
  • Éphésiens 3. 6 : Ils n’auraient pas part au “mystère du Christ” qui a été révélé.
  • Éphésiens 4. 4 : Ils n’auraient pas d’espérance.
  • Éphésiens 4. 12 : Ils ne seraient pas des saints et ils ne pourraient profiter des ministères que le Seigneur a donnés spécialement pour l’édification de son corps.
  • Éphésiens 4. 15, 16 : Ils ne pourraient ni croître, ni être édifiés.
  • Éphésiens 5. 29, 30 : Ils ne seraient ni nourris ni chéris par Christ.
  • Colossiens 2. 19 : Ils ne seraient ni alimentés les uns par les autres ni unis les uns aux autres.
  • Colossiens 3. 15 : La paix ne présiderait pas dans leurs cœurs et, à juste titre, on ne pourrait pas leur demander d’être reconnaissants !

Quels sont donc ces chrétiens sans Consolateur, sans puissance pour le témoignage, sans Guide pour les conduire dans la vérité, ne faisant pas partie du corps de Christ ? Les apôtres ne les ont jamais reconnus comme tels3.

Notes

1Matthieu 13. 28.
2cf. Les dons spirituels, question 2.
3cf. Jude 19.