Bannière
La nouvelle naissance, le baptême de l'Esprit, les dons spirituels
P. Oddon

Certains l’affirment. En réalité, il y a là une déviation de ce qu’enseigne l’Écriture. Lisons 1 Corinthiens 12, versets 1 et 4, dans la version Segond (1910) :

“Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance… Il y a diversité de dons, mais le même Esprit…” ; suit, dans les versets 8 à 10, I’énumération de 9 dons. N’en restons pas à une lecture superficielle mais remarquons que :

  • L’expression “dons spirituels” du verset premier ne se trouve pas dans l’original1. Le mot grec, imprécis lui-même, a pu être traduit : “[manifestations] spirituelles”, “[choses] spirituelles”, voire “[dons] spirituels” à condition que le vocable choisi par le traducteur soit mis entre crochets pour bien montrer qu’il ne se trouve pas dans l’original. Ce n’est pas que nous niions la réalité des “dons spirituels” mais quiconque n’utilise pas un vocabulaire biblique est presque inévitablement amené à dévier sur le plan doctrinal.
  • Au verset 4, Segond met seulement “dons”, et il est bien naturel alors de faire le rapprochement avec le verset premier et de penser “dons spirituels” ; or, dans l’original ce n’est pas le mot “don” (dôrea) qui est employé mais le mot “charisma” transcrit en français par : “charisme”, qui signifie proprement “don accordé par la grâce”. Les Corinthiens ne manquaient d’aucun de ces “dons de grâce” 2.

Nous trouvons ainsi, dans les versets 8 à 10, une liste de 9 “charismes”, ou “dons de grâce”. L’apôtre a soin de le préciser 5 fois dans ce même chapitre, notamment aux versets 4 et 31, les trois autres emplois étant en rapport avec les guérisons. Cette liste n’est d’ailleurs pas limitative ; en effet, dans ce même chapitre, d’autres dons sont rajoutés dans les versets 28 à 30 ; un don pour l’enseignement est aussi une qualification de l’Esprit, c’est un don de grâce3. Il y a aussi les listes de Romains 12. 6-8 et de 1 Pierre 4. 7-11, sans compter celle d’Éphésiens 4. 11où un autre mot grec (doma) est employé.

Remarquons enfin que ce qu’on pourrait appeler “les dons de l’Esprit” en 1 Corinthiens 12. 7-11 et les “dons de Christ” en Éphésiens 4. 7-11 sont considérés comme des “dons de Dieu” en 1 Corinthiens 12. 28. D’ailleurs n’est-ce pas Lui qui opère tout en tous ? (v. 6). Il n’aurait pas été utile de développer ces points si on n’opposait pas “les dons de grâce” et “les dons” dits “spirituels” alors que la Parole les unit ailleurs dans une même expression :

Paul peut dire : “Je désire ardemment vous voir, afin de vous faire part de quelque DON DE GRÂCE SPIRITUEL, pour que vous soyez affermis” 4.

Notes

1Ni aux versets 1 et 12 du chapitre 14.
21 Corinthiens 1. 7
31 Timothée 4. 14 ; 2 Timothée 1. 6.
4Romains 1. 11.