Bannière
Petit manuel du pasteur
A. Blok

Oui, le pasteur conduit les brebis là où il y a de la nourriture (Psaume 23. 2), et les accompagne dans les chemins difficiles (Psaume 23. 5). Le Nouveau Testament mentionne également des personnes qui “sont à la tête” et qui indiquent la direction à suivre en montrant l’exemple (Romains 12. 8 ; 1 Thessaloniciens 5. 12 ; 1 Timothée 5. 17) sans pour autant que, dans ces versets, cette tâche soit directement associée au ministère pastoral.

Mais il ne faut pas confondre “conduire le troupeau de Dieu” dans le chemin du Seigneur, et “conduire une réunion”. Il ne faut pas confondre “montrer la direction à suivre au peuple de Dieu” et “diriger le déroulement d’une rencontre de croyants”. Lorsque nous sommes assemblés autour du Seigneur, si nous nous attendons toujours au pasteur, ou à un frère particulier pour recevoir l’enseignement et la bénédiction, même si nous prions pour qu’il soit guidé par le Saint Esprit, n’est-ce pas restreindre l’action immédiate du Saint Esprit que de lui imposer systématiquement, par avance, la personne par laquelle il devrait agir ? “Que les prophètes [remarquons qu’il n’est pas question ici des pasteurs] parlent, deux ou trois, et que les autres jugent ; et si une révélation a été faite à un autre qui est assis, que le premier se taise” (1 Corinthiens 14. 29, 30).