Bannière
Petit manuel du pasteur
A. Blok

Oui, le pasteur conduit les brebis là où il y a de la nourriture (Psaume 23. 2), et les accompagne dans les chemins difficiles (Psaume 23. 5). Le Nouveau Testament mentionne également des personnes qui « sont à la tête » et qui indiquent la direction à suivre en montrant l’exemple (Romains 12. 8 ; 1 Thessaloniciens 5. 12 ; 1 Timothée 5. 17) sans pour autant que, dans ces versets, cette tâche soit directement associée au ministère pastoral.

Mais il ne faut pas confondre « conduire le troupeau de Dieu » dans le chemin du Seigneur, et « conduire une réunion ». Il ne faut pas confondre « montrer la direction à suivre au peuple de Dieu » et « diriger le déroulement d’une rencontre de croyants ». Lorsque nous sommes assemblés autour du Seigneur, si nous nous attendons toujours au pasteur, ou à un frère particulier pour recevoir l’enseignement et la bénédiction, même si nous prions pour qu’il soit guidé par le Saint Esprit, n’est-ce pas restreindre l’action immédiate du Saint Esprit que de lui imposer systématiquement, par avance, la personne par laquelle il devrait agir ? « Que les prophètes [remarquons qu’il n’est pas question ici des pasteurs] parlent, deux ou trois, et que les autres jugent ; et si une révélation a été faite à un autre qui est assis, que le premier se taise » (1 Corinthiens 14. 29, 30).