Bannière
Petit manuel du pasteur
A. Blok

Prendre soin les uns des autres n’est pas une tâche réservée aux pasteurs. Nous avons vu que tous les anciens d’une assemblée locale devraient aussi accomplir ce service (Actes 20. 28 ; 1 Pierre 5. 1-3). Et tous les croyants spirituels devraient aider ceux qui sont découragés ou dans le besoin. Paul a écrit : “Frères, même si un homme s’est laissé surprendre par quelque faute, vous qui êtes spirituels, relevez un tel homme dans un esprit de douceur – prenant garde à toi-même de peur que toi aussi tu ne sois tenté. Portez les charges les uns des autres, et ainsi accomplissez la loi du Christ” (Galates 6. 1-2).

Le Seigneur nous enseigne par la parabole du bon Samaritain que nous devons prendre soin les uns des autres. Jésus a dit : “Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho ; et il tomba aux mains de brigands qui, après l’avoir dépouillé et accablé de coups, s’en allèrent, le laissant à demi mort… Mais un Samaritain, allant son chemin, vint à lui et, le voyant, fut ému de compassion : il s’approcha et banda ses plaies, y versant de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre bête, le mena à l’hôtellerie et prit soin de lui… Va, et toi fais de même” (Luc 10. 30, 33-34, 37). Le Seigneur dit aussi à ses disciples : “Vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres” : nous avons chacun le devoir d’apporter la Parole de Dieu à nos frères et sœurs, en nous mettant à leurs pieds. L’apôtre Jacques écrit : “Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’égare de la vérité et que quelqu’un le ramène, qu’il sache que celui qui aura ramené un pécheur de son égarement sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés” (Jacques 5. 19-20). Nous voyons donc que c’est la responsabilité de chacun d’entre nous de prendre soin les uns des autres et d’accomplir ainsi un travail de berger.