Bannière
Évangile selon Luc
Sondez les Écritures - 1re année

Luc 6. 12-19

Le chemin de Christ parmi les pécheurs

6. Guérisons parmi la foule

Le choix des douze : versets 12-16

Le Seigneur quitte les foules et cette scène d’opposition, pour être par la prière dans l’intimité avec son Père1. Jésus éprouvait aussi la nécessité d’intercéder pour ces hommes faillibles qu’il allait choisir et charger de si lourdes responsabilités. Ce moment passé, il agit avec autorité en nommant douze apôtres parmi les disciples. L’apôtre était un “envoyé” que le Seigneur avait choisi, formé, et auquel il confiait une mission particulièreMarc 3. 14. Remarquons que l’école de Dieu précède toujours le service pour Dieu. Le Seigneur savait que son service était limité dans le temps. Il préparait donc un groupe d’hommes qui continueraient l’œuvre divine. Là encore, le Seigneur est pour nous un exemple : prier avant un choix décisif dans notre vie. Soulignons, enfin, qu’ici la grâce “envoie” : Dieu envoie Christ comme homme ; à son tour le Seigneur choisit les douze qu’il envoie. Quel contraste avec la loi qui n’envoie personne et qui cherche même à retenir !

Les douze apparaissent comme les ambassadeurs officiels que le Messie envoie à la nation d’Israël avec une mission particulière (9. 1, 2). Après la Pentecôte, nous les retrouvons responsables d’une nouvelle mission : former un peuple céleste en témoignant surtout de la résurrection de leur MaîtreActes 1. 8, 22.

En regroupant les listes des apôtres que donnent Matthieu, Marc et Luc on constate peu de variantes. Simon est nommé le premier. C’est son nom personnel, transcrit en Siméon en Actes 15. 14 et 2 Pierre 1. 1. Pierre, c’est-à-dire une pierre, est le nom que Jésus lui donne. Trois apôtres sont souvent cités ensemble : Pierre, Jacques et Jean. Le Seigneur les appelle “pour être avec lui” dans les moments où il voulait leur révéler quelque gloire particulière : sur la montagne (9. 28-36), chez JaïrusMarc 5. 37 et à GethsémanéMatthieu 26. 372.

Le choix de Judas peut surprendre. Lorsque le Seigneur l’appelle il n’était pas un traître. Il jouissait des mêmes privilèges, des mêmes possibilités que les onze. Mais, par intérêt personnel, il laissa Satan “entrer en lui” Jean 13. 27 et “devint traître” (verset 16).

Deux noms montrent ce que la grâce de Dieu peut produire dans le cœur de l’homme : Matthieu le publicain et Simon le Zélote ; les deux extrêmes de la vie sociale et religieuse juive. L’un est au service des Romains, l’autre appartient à un parti extrémiste fanatiquement opposé à Rome. Près de Jésus, ces deux hommes se rencontrent, s’aiment et collaborent en paix. Quelle leçon pratique pour ceux qui, aujourd’hui, travaillent ensemble au service du Seigneur !

Guérisons parmi la foule : versets 17-19

Ensuite les douze redescendent avec le Seigneur. Ils ne devaient pas oublier la démonstration miraculeuse de puissance rapportée au verset 19. À leur tour ils seront appelés à exercer cette puissance divine pour guérir les infirmesActes 5. 12. La mention de Tyr et de Sidon est, pour les douze, une indication claire que la grâce veut s’étendre au-delà des frontières d’Israël. Ils auront le privilège et la responsabilité de la proclamer jusqu’aux bouts de la terre.

Notes

1Luc seul le montre toute la nuit en prière, réalisant la parole prophétique de David : “Je me suis adonné à la prière” (Psaume 109. 4).
2Plus tard, deux d’entre eux seront les colonnes dans l’assemblée à Jérusalem (Galates 2. 9).

Luc 6

12Or il arriva, en ces jours-là, qu’il alla sur la montagne pour prier. Et il passa toute la nuit à prier Dieu. 13Quand il fit jour, il appela à lui ses disciples. Il en choisit douze, qu’il nomma aussi apôtresA : 14Simon, qu’il nomma aussi Pierre, et André son frère, Jacques et Jean, Philippe et Barthélémy, 15Matthieu et Thomas, Jacques le [fils] d’Alphée, et Simon appelé ZéloteA, 16JudeA [frère] a de Jacques, et Judas Iscariote, qui aussi devint traître. 17Puis, après être descendu avec eux, il s’arrêta dans un endroit plat, avec une grande foule de ses disciples, et une grande multitude du peuple de toute la JudéeA, de Jérusalem et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon, 18qui étaient venus pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impursA furent guéris ; 19toute la foule cherchait à le toucher, parce que de la puissance sortait de lui et les guérissait tous.

Notes

aou : fils.

(Traduction révisée)