Bannière
Le livre du prophète Ésaïe
Sondez les Écritures - 1re année

Ésaïe 65

Exhortations et conclusion

19. Dieu se révèle aux nations : versets 1-7

L’Écriture constitue un ensemble. Nous en avons ici une preuve dans le fait que l’explication du texte d’Ésaïe se trouve dans l’épître aux Romains (10. 19-21). L’apôtre Paul y rapproche une citation du livre du Deutéronome (32. 21) des premiers versets du chapitre 65 d’Ésaïe, pour montrer qu’il s’agit ici de l’appel des Gentils, “une nation qui n’était pas appelée de mon nom” (verset 1). Dieu dit à son peuple : puisque vous m’êtes infidèles, je vous mets de côté pour me révéler à d’autres.

Il avait tendu la main vers son peuple, mais Israël s’était montré désobéissant, provoquant Dieu par son idolâtrie (verset 3), sa corruption (verset 4) et son hypocrisie (verset 5). Ces iniquités, écrites devant l’Éternel, ne peuvent être effacées : elles doivent recevoir leur rétribution (verset 7).

20. Part des serviteurs de l’Éternel. Sort de ses ennemis : versets 8-16

Nous dirons donc avec l’apôtre Paul : “Dieu a-t-il rejeté son peuple ?” Romains 11. 1 Au contraire, nous voyons maintenant qu’il se réserve un résidu, une descendance, qui sortira de Jacob et de Juda, pour posséder le pays (verset 9) et ses richesses (verset 10). Ces bénédictions sont réservées à ceux que l’Éternel nomme “mon peuple” : ce sont ceux qui l’auront “cherché” (verset 10) Jérémie 29. 13. La masse incrédule est appelée “vous” ; ce sont des étrangers pour l’Éternel, car ils l’ont oublié pour rendre un culte aux idoles (Gad et Meni). Un terrible jugement (un carnage) leur est réservé (verset 12).

Dans les versets 13 à 16, le contraste entre le résidu et le peuple idolâtre est accentué.

L’Éternel nomme les fidèles “mes serviteurs”. Cela signifie qu’il les estime dignes de porter ce titre que seul, jusqu’alors, Christ avait mérité, à la gloire de Dieu. Mais n’est-ce pas aussi leur rappeler que les bénédictions qui leur sont promises, sont un fruit de l’œuvre accomplie par le parfait Serviteur ?

Une quadruple bénédiction est promise à ceux que l’Éternel reconnaît donc désormais comme ses serviteurs, tandis qu’un quadruple malheur atteint ceux dont le nom même demeurera comme une “imprécation”, c’est-à-dire une expression d’horreur, dans la bouche des élus.

“Mes serviteurs mangeront… mes serviteurs boiront… mes serviteurs se réjouiront… mes serviteurs chanteront de joie à cause du bonheur de leur cœur”. Quel contraste avec la sentence prononcée contre les infidèles, scandée par ces mots : “et vous… et vous”.

Mais ne sentons-nous pas que ces malheurs, cette condamnation annoncée, sont l’œuvre inaccoutumée de Dieu (28. 21) ? Car ce temps de jugement va introduire une époque de bonheur incomparable sur la terre : c’est la fin d’un système, d’un état de choses ; c’est l’aube d’un temps nouveau, où “les détresses précédentes seront oubliées, et elles seront cachées de devant les yeux” du Seigneur (verset 16).

21. La nouvelle création et le millénium : versets 17-25

La création de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre (verset 17) est annoncée en relation avec les bénédictions promises au résidu dans le pays. L’Éternel allait introduire un ordre de choses tout nouveau, où la vérité de ses promesses serait reconnue et les anciennes choses même complètement oubliées. Il y aurait de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; non pas qu’un changement physique doive s’accomplir ; mais un ordre moral entièrement nouveau serait établi. Ce ne serait pas seulement sur la terre que ce nouvel ordre de choses serait érigé, susceptible d’être altéré comme par le passé par la puissance du mal dans les cieux ; l’état des cieux lui-même serait nouveau.

Au verset 18, nous revenons au commencement du millénium et à l’accomplissement de toutes les promesses faites par l’Éternel à Jérusalem : elle sera une “jubilation” car chacun retournera dans sa possessionLévitique 25. 10, non plus en figure ou passagèrement, mais en réalité et pour toujours. Et son peuple sera “une joie”. L’Éternel se réjouira en Jérusalem et en son peuple, car tous ses plans de grâce envers lui seront accomplis. Ainsi est introduite la description de la vie humaine, pendant cette heureuse période de mille ans. Ce n’est pas encore l’état éternel où la mort ne sera plus : elle demeure ici, en rétribution du péché (verset 20). Enfin, toute la création qui aujourd’hui “soupire et est en travail” Romains 8. 22, sera en paix et en repos. Ainsi, celui qui sera âgé de cent ans, sera encore un jeune homme, et s’il meurt à cet âge-là, ce sera uniquement la conséquence d’un péché, d’une rébellion contre l’Éternel (11. 4) Psaume 101. 8. Mais pour les fidèles, la durée de la vie sera comme celle des arbres qui peuvent atteindre l’âge de mille ans. Pour le serpent toutefois, la sentence prononcée après la chute de l’homme demeure inchangée et trouvera son accomplissement littéralGenèse 3. 14, car il demeure une figure de Satan (verset 25). Nous avions déjà lu une description de l’époque milléniale, au chapitre 11, où elle était plus particulièrement rattachée au règne de Christ. Au chapitre 65, la deuxième moitié du verset 25 reprend en partie le verset 9 du chapitre 11, où il est ajouté que la terre sera pleine de la connaissance de l’Éternel. En sa montagne, vraie montagne de Sion, c’est bien en grâce qu’il sera connu, pour la paix et le repos de sa création.

Rappelons ici que le millénium est la période de mille années pendant laquelle le royaume de Christ sera établi sur la terre. Après l’enlèvement de l’Église, Dieu reprendra ses voies envers Israël ; il jugera la nation apostate et ses ennemis. Ce sont les temps décrits par les prophètes ; Ésaïe en parle souvent. Après la victoire de Christ, Satan sera lié et jeté dans l’abîme pour mille ansApocalypse 19. 11-21 ; 20. 1-3. Christ et l’Église qui lui sera associée, régneront sur la scène rachetée. Israël sera la première des nations, centre de bénédictions sur la terre (chapitre 60), ces bénédictions s’étendront à toute la terre. La création aussi, délivrée de ses souffrances, connaîtra le repos et la paix.

À l’issue de cette période, Satan, délié pour un temps, assemblera les peuples contre Dieu. Cette coalition sera détruite par le feu ; le diable sera jeté dans l’étang de feu pour l’éternitéApocalypse 20. 7-10.

Après cela viendra le jugement des morts devant le grand trône blanc ; la mort et le hadès seront jetés dans l’étang de feu. Les nouveaux cieux et la nouvelle terre seront enfin établisApocalypse 20. 11-15 ; 21. 1.

Ésaïe 65

1Je suis recherché de ceux qui ne s’enquéraient pas [de moi], je suis trouvé de ceux qui ne me cherchaient pasa. J’ai dit : Me voici, me voici, à une nation qui n’était pas appelée de mon nom. 2J’ai étendu ma main tout le jour vers un peuple rebelle, qui marche dans une voie qui n’est pas bonne, après leurs propres penséesb ; 3un peuple qui me provoque continuellement en face, qui sacrifie dans des jardins et brûle de l’encens sur des [autels de] briques ; 4qui habite les tombeaux et passe la nuit dans les lieux cachés ; qui mange la chair du porc, et qui a dans ses plats le jus des choses impures ; 5qui dit : Tiens-toi loin, ne me touche pas, car je suis saint vis-à-vis de toi. Ceux-ci sont une fumée dans mes narines, un feu qui brûle tout le jour. 6Tout cela est écritc devant moi ; je ne me tairai pas, mais je donnerai un salaire, oui, je leur donnerai leur salaired, 7dit l’Éternel, à la fois pour vos iniquités et pour les iniquités de vos pères, qui ont brûlé de l’encens sur les montagnes et m’ont outragé sur les collines. Je leur donnerai la mesure du salaire de leur œuvre passée.
8Ainsi dit l’Éternel : Quand du moûtA est trouvé dans la grappe, on dit : Ne la détruis pas, car il y a une bénédiction en elle ! J’agirai de même, à cause de mes serviteurs, pour ne pas détruire le tout. 9Je ferai sortir de Jacob une descendance, et de Juda un possesseur de mes montagnes ; mes élus posséderont le payse et mes serviteurs y demeureront. 10Le Saron sera une demeure pour le petit bétail, et la vallée d’Acor, un lieu où couchera le gros bétail, pour mon peuple qui m’aura cherché. 11Mais vous qui abandonnez l’Éternel, vous qui oubliez ma montagne sainte, qui dressez une table pour Gadf, et qui remplissez pour Menig [la coupe] de vin préparé, 12je vous ai aussi destinésh à l’épée, et vous vous courberez tous dans le carnage, parce que j’ai appelé et vous n’avez pas répondu, j’ai parlé et vous n’avez pas écouté, et parce que vous faites ce qui est mauvais à mes yeux, et que vous avez choisi ce en quoi je ne prends pas plaisir.
13C’est pourquoi, ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, mes serviteurs mangeront, et vous aurez faim ; voici, mes serviteurs boiront, et vous aurez soif ; voici, mes serviteurs se réjouiront, et vous serez honteux ; 14voici, mes serviteurs chanteront de joie à cause du bonheur de [leur] cœur, et vous, vous crierez à cause de la douleur de [votre] cœur, et vous hurlerez à cause du brisement de [votre] esprit. 15Vous laisserez votre nom comme imprécation à mes élus ; car le Seigneur, l’Éternel, te mettra à mort, et appellera ses serviteurs d’un autre nom, 16de sorte que celui qui désirera être bénii dans le pays, désirera être bénij par le Dieu de vérité, et celui qui jurera dans le pays, jurera par le Dieu de vérité ; car les détresses précédentes seront oubliées, et elles seront cachées à mes regards.
17Car voici, je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; on ne se souviendra plus de ceux qui ont précédé, et ils ne reviendront plus à l’espritk.
18Mais réjouissez-vous et égayez-vous à toujours de ce que je crée ; car voici, je crée Jérusalem [pour être] une jubilation, et son peuple, une joie ; 19je m’égaierai sur Jérusalem, et je me réjouirai en mon peuple. On n’y entendra plus la voix des pleurs ni la voix des cris. 20Il n’y aura plus, dès lors, ni petit enfant n’ayant vécu que quelques jours seulement, ni vieillard qui n’ait pas accompli ses jours. Car le jeune homme mourra âgé de 100 ans, et le pécheur âgé de 100 ans sera maudit. 21Ils bâtiront des maisons et les habiteront, ils planteront des vignes et en mangeront le fruit ; 22ils ne bâtiront pas pour qu’un autre habite ; ils ne planteront pas pour qu’un autre mange ; car les jours de mon peuple seront comme les jours d’un arbre, et mes élus utiliseront [eux-mêmes] l’ouvrage de leurs mains. 23Ils ne travailleront pas en vain, ni n’engendreront pour la frayeur ; car ils sont la descendance des bénis de l’Éternel, et leur postérité avec eux. 24Avant qu’ils crient, je répondrai, et pendant qu’ils parlent, j’exaucerai. 25Le loup et l’agneau paîtront ensemble, et le lion mangera de la paille comme le bœuf ; et la poussière sera la nourriture du serpent. On ne fera pas de tort, et on ne détruira pas sur toute ma montagne sainte, dit l’Éternel.

Notes

acité en Romains 10. 20.

bcité en Romains 10. 21.

cou : Voici ce qui est écrit.

dlitt. : rendrai dans leur sein ou dans le pan de leur vêtement.

elitt. : le posséderont.

fla Chance, ou la planète Jupiter.

gle Destin ( ?) , ou la planète Vénus.

hallusion à Meni, Destin.

iou : se considérera béni.

jlitt. : ils ne monteront pas au cœur.

(Traduction révisée)