Bannière
Le livre du prophète Ésaïe
Sondez les Écritures - 1re année

Ésaïe 11, 12

L’histoire prophétique d’Israël

14. Le Messie et le règne : 11. 1-10

Les scènes de guerre et de jugement qui constituent la plus grande partie du chapitre précédent, rehaussent, par opposition, les bénédictions, la paix et le bonheur qu’apportent l’apparition de Christ et son règne sur la terre.

Le prophète a plusieurs fois montré combien faible et peu nombreux sera le résidu qui doit revenir. Mais, pour introduire le Messie, il emploie la figure d’un rejeton du tronc d’Isaï, contraste saisissant avec la grandeur apparente de l’Assyrien qu’il compare à une forêt (10. 18). Remarquons qu’il est parlé du tronc d’Isaï, et non de David, car la lignée royale était retournée à la petitesse d’où elle avait été tirée. En effet, la descendance royale était parmi les pauvres, les ignorés du peuple, lors de la naissance du Seigneur Jésus, et déjà, ceux qui méprisaient ou haïssaient David, l’appelaient “le fils d’Isaï” 1 Samuel 20. 27, 31 ; 25. 10. Mais si cela ne peut surprendre ceux qui, par la foi, comme Siméon en son tempsLuc 2. 25-32, ont discerné dans le petit enfant né à Bethléem, “le salut de Dieu”, nous pouvons imaginer l’émerveillement du résidu délivré, quand il contemplera son roi “dans sa beauté” (33. 17).

Une branche de ses racines fructifiera : l’Esprit de Dieu dirige encore nos regards vers celui qui fut appelé “Nazaréen” (voir Matthieu 2. 23 où Nazaréen vient de Netser qui signifie branche), nom sous lequel il fut “le méprisé”, mais titre de gloire inscrit sur l’écriteau de la croix : “Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs” Jean 19. 20. Tel est celui que reconnaîtront un jour ceux qui l’ont percéZacharie 12. 10. C’est sur lui que reposeront les signes distinctifs énumérés au verset 2, les sept caractères de l’Esprit de l’Éternel. Ce sont là les sept Esprits de Dieu d’Apocalypse 5. 6. De même trouve-t-on dans les sept lampes du chandelier du lieu saint, sept témoignages rendus à la perfection de Christ. Ainsi, comme de la tige centrale du chandelierExode 25. 31-37 – l’Esprit de l’Éternel dans notre passage d’Ésaïe – s’étendaient trois paires de branches, ici, les caractères de l’Esprit de l’Éternel sont énumérés en trois groupes de deux : l’Esprit de sagesse et d’intelligence, ce qui est essentiellement en lui, Christ la sagesse de Dieu1 Corinthiens 1. 24, comme il est aussi l’intelligenceProverbes 8. 14 ; l’esprit de conseil et de force (voir 9. 5) ; enfin l’esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel, c’est-à-dire la pleine connaissance des pensées divinesJean 8. 26, 29, 38, 55 guidant ses actions dans une parfaite communion avec Dieu, puissance aussi par laquelle “celui qui domine parmi les hommes sera juste, dominant en la crainte de Dieu” 2 Samuel 23. 3.

C’est bien le règne de Christ sur la terre qui est annoncé, comme le confirme la fin du verset 4, repris en 2 Thessaloniciens 2. 8, montrant que non seulement le grand ennemi en dehors des frontières d’Israël, l’Assyrien, est jugé (chapitre 10), mais que l’ennemi du dedans, celui qui siège à Jérusalem, le “méchant” reconnu par le peuple apostat1, sera aussi détruit.

Ceint de justice et de fidélité, Christ donnera à son royaume un repos et une paix incomparables ; la création qui aujourd’hui “soupire et est en travail”, délivrée de la servitude de la corruption, jouira de la liberté de la gloire des enfants de DieuRomains 8. 22, 21, car la terre sera pleine de la connaissance de l’Éternel. Les nations aussi viendront se réjouir avec le peuple de DieuRomains 15. 10-13 ; la racine d’Isaï, comme une bannière des peuples pour les rassembler, se tiendra là pour leur bénédiction (verset 10).

15. Le rassemblement d’Israël : 11. 11-16

En ce jour-là, “le Seigneur mettra sa main encore une seconde fois” – la première ayant été l’Exode au temps de MoïseExode 3. 20 ; 7. 4 – pour rassembler tout son peuple. Juda et Éphraïm seront enfin unis et en paix. L’Éternel préparera pour son peuple le chemin du retour, avec autant de puissance, quoique d’une manière et en des lieux différents, que lors de sa sortie d’Égypte.

16. Louanges : 12

C’est par une action de grâces que s’achève cette première subdivision du livre d’Ésaïe. Nous y trouvons deux parties introduites par l’expression “en ce jour-là”.

La première exprime la joie d’Israël ; non seulement l’Éternel a détourné de lui sa colère, mais il a aussi consolé son peuple, “comme quelqu’un que sa mère console” (66. 13). Israël peut dire : Dieu est mon salutExode 15. 2, salut fondé sur la connaissance de Dieu, à la fois dans son existence absolue – Jah – mais encore reconnu comme l’Éternel, le Dieu de l’allianceExode 6. 2-4 – Jéhovah – qui est maintenant la force et le cantique de ceux qu’il a sauvés. Il ne reste plus que la joie de puiser aux fontaines du salut, mais que peut-être cette joie, sinon la connaissance du Sauveur ?

La seconde partie de cette louange (verset 4) invite tous les peuples à se joindre aux cantiques et à la joie de Sion, objet des soins et siège de la présence au milieu d’elle, du Saint d’Israël. En voyant une telle délivrance et une telle joie, nous pouvons bien dire, avec la parole même de Dieu : “L’Éternel, son Dieu, est avec lui, et un chant de triomphe royal est au milieu de lui !” Nombres 23. 21

Notes

1Il s’agit des Juifs incrédules qui adoreront le faux roi, l’Antichrist (2 Thessaloniciens 2. 3, 4), qui se sera assis au temple de Dieu. Dans la prophétie, et particulièrement dans les Psaumes, l’Antichrist est appelé “le méchant”.

Ésaïe 11

1Il sortira un rameau du tronc d’Isaï, et un rejeton de ses racines fructifiera ; 2l’Esprit de l’Éternel reposera sur lui, l’esprit de sagesse et d’intelligence, l’esprit de conseil et de force, l’esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel. 3Son plaisir sera la crainte de l’Éternel ; il ne jugera pas d’après la vue de ses yeux, et ne reprendra pasa selon l’ouïe de ses oreilles ; 4mais il jugera avec justice les misérables et reprendra avec droiture les humblesb de la terre ; il frappera la terre avec le bâton de sa bouche, et par le souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. 5La justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité, la ceinture de ses flancs. 6Le loup habitera avec l’agneau, et le léopard couchera avec le chevreau ; le veau, le jeune lion et la bête grasse seront ensemble, et un petit enfant les conduira. 7La vache paîtra avec l’ourse, leurs petits coucheront l’un près de l’autre, et le lion mangera de la paille comme le bœuf. 8Le nourrisson s’ébattra sur le trou de la vipère, et l’enfant sevré étendra sa main sur l’antre du serpent venimeux. 9On ne fera pas de tort et on ne détruira pas dans toute ma sainte montagne ; car la terrec sera pleine de la connaissance de l’Éternel, comme les eaux couvrent [le fond de] la mer. 10En ce jour-là, il y aura une racine d’Isaï, se tenant là comme une bannièred des peuples : les nations la rechercheront, et son repos sera gloiree.
11En ce jour-là, le Seigneur mettra sa main encore une seconde fois pour acquérir le resteA de son peuple, ce reste issu de l’Assyrie et de l’Égypte, de Pathrosf et de l’Éthiopieg, d’Élamh, de Shinhar, de Hamath et des îles de la mer. 12Il élèvera un étendard devant les nations et rassemblera les exilés d’Israël, il réunira les dispersés de Juda des quatre bouts de la terre. 13La jalousie d’Éphraïm s’en ira, et les adversaires de Juda seront retranchés ; Éphraïm ne sera pas rempli d’envie contre Juda, et Juda ne sera pas l’adversaire d’Éphraïm ; 14mais ils s’abattronti sur l’épaule des Philistins vers l’ouest, ils pilleront ensemble les fils de l’orient : Édom et Moab seront la proie de leurs mains, et les fils d’Ammon leur obéiront. 15L’Éternel desséchera le golfej de la mer d’Égypte ; il agitera sa main sur l’Euphrate, produisant un vent impétueuxk, il le frappera pour [qu’il devienne] sept ruisseaux, et [y] fera marcher en sandales. 16Il y aura ainsi une route pour le resteA de son peuple, ce reste issu de l’Assyrie, selon ce qui est arrivé à Israël au jour où il est monté du pays d’Égypte.

Ésaïe 12

1En ce jour-là tu diras : Je te célébrerai, Éternel, car tu étais en colère contre moi, [mais] ta colère s’est détournée, et tu m’as consolé. 2Voici, Dieu est mon salut ; j’aurai confiance et je ne craindrai pas ; car Yah, Yahvéhl, est ma force et mon cantique, et il a été mon salutm. 3Vous puiserez de l’eau avec joie aux fontaines du salut. 4En ce jour-là vous direz : Célébrez l’Éternel, invoquez son nom ; faites connaître parmi les peuples ses actes, rappelez que son nom est haut élevé. 5Chantez l’Éternel, car il a fait des choses magnifiques. Cela est connu dansn toute la terre. 6Pousse des cris de joie et exulte, habitante de Sion, car grand, au milieu de toi, est le Saint d’Israël.

Notes

ad’autres : ne prononcera pas le droit.

bou : ceux qui sont doux.

cou : le pays.

dhéb. : pour bannière.

ecité en Romains 15. 12.

fla haute Égypte.

ghéb. : Cush.

hla Perse.

ilitt. : voleront.

jlitt. : la langue.

klitt. : sur le fleuve, dans l’impétuosité de son vent.

lYah, ou Jah, abréviation du nom de Yahvéh, traduit ailleurs par l’Éternel ; voir notes Exode 15. 2 et Psaume 68. 4.

mou : ma délivrance.

nou : Que cela soit connu dans.

(Traduction révisée)