Bannière
Évangile selon Luc
Sondez les Écritures - 1re année

Luc 24. 44-49

La résurrection du Seigneur Jésus et son élévation dans la gloire

4. Le dernier message du Seigneur

Ayant rassuré les disciples sur la réalité de sa résurrection et de sa présence personnelle au milieu d’eux, le Seigneur ouvre leur intelligence pour comprendre les Écritures.

Le témoignage des Écritures

Tout l’A.T., que les disciples possédaient (la loi de Moïse, les prophètes et les psaumes ou livres saints), parlait de Christ. La première chose que le Seigneur leur communique comme base de leur foi, est sa propre Parole et le témoignage qu’elle contient.

Pour que les disciples puissent recevoir ce témoignage, il fallait que leur intelligence spirituelle soit ouverte (verset 45). La déclaration avait été faite autrefois par le prophète : “La vision de tout vous sera comme les paroles d’un livre scellé qu’on donne à quelqu’un qui sait lire, en disant : lis ceci, je te prie, et il dit : Je ne puis, car il est scellé ; et on donne le livre à celui qui ne sait pas lire, en disant : Lis ceci, je te prie, et il dit : je ne sais pas lire” Ésaïe 29. 11, 12.

Nous avons la Parole, complète. Mais, pour la recevoir, il faut qu’elle soit d’abord ouverte à nos cœurs ; et pour la comprendre, il faut ensuite que nous sachions la lire.

Les disciples établis comme témoins pour Christ

Ayant ouvert leur intelligence spirituelle, le Seigneur établit maintenant ses disciples comme ses témoins sur la terre tout entière ; “à toutes les nations, en commençant par Jérusalem” (verset 47). Le témoignage des disciples est fondé sur la croix de Christ, selon l’accomplissement des Écritures qu’il venait d’ouvrir à leurs cœurs. La repentance et la rémission des péchés sont prêchées au nom de Jésus. La repentance est le premier mouvement de l’homme pécheur vers Dieu ; se repentir, c’est reconnaître ses péchés devant Dieu. C’est un fruit de la grâce.

La rémission des péchés est alors accordée au croyant sauvé par la foi : il est pardonné et délivré sur la base du sacrifice de Christ.

On notera que la mission des disciples comme témoins du Seigneur devant le monde a été confiée plus tard, sous un caractère pratiquement identique, à l’apôtre Paul, comme il le dit à AgrippaActes 26. 18, 23. Les disciples étaient témoins de la mort et de la résurrection de Christ (verset 48) : c’est la base et le thème de leur témoignage vis-à-vis du monde.

Luc, homme des nations, mentionne la proclamation de l’évangile à toutes les nations, mais sans oublier Jérusalem, centre du peuple terrestre de Dieu. Juifs et Grecs étaient également coupables, mais le message de la grâce annoncé à tous devait commencer par Jérusalem : “Au Juif premièrement, et au Grec” Romains 1. 16. Dieu, dans sa patiente grâce, répondait ainsi à l’intercession de son Fils, à l’égard des Juifs. Le salut est donc offert à tous les hommes : “Dieu a renfermé tous, Juifs et nations, dans la désobéissance, afin de faire miséricorde à tous. Ô profondeur des richesses et de la sagesse et de la connaissance de Dieu” Romains 11. 32, 33.

L’envoi du Saint Esprit, la promesse du Père

Une chose encore était nécessaire aux disciples, témoins du Seigneur, pour accomplir leur mission : c’était la puissance, celle du Saint Esprit. Les disciples devaient rester à Jérusalem jusqu’à ce qu’ils soient revêtus de cette puissance d’en haut (verset 49). Le Seigneur lui-même accomplirait la promesse du Père, c’est-à-dire l’envoi sur la terre du Saint Esprit, Personne divine. Cette venue, vérité fondamentale du christianisme, est attribuée aux trois personnes divines :

  • au Père : le Consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nomJean 14. 26,
  • au Fils : quand le consolateur sera venu, lequel moi je vous enverraiJean 15. 26,
  • à l’Esprit lui-même : quand celui-là sera venuJean 16. 8.

La promesse est rappelée au début du livre des Actes, lorsque le Seigneur confirme aux disciples leur position de témoins pour luiActes 1. 4, 8 ; elle a été accomplie au jour de la PentecôteActes 2. 1-4. Elle figure parmi les très grandes et précieuses promesses dont parle l’apôtre Pierre2 Pierre 1. 41.

Le Saint Esprit, par lequel les prophètes avaient parlé de Christ, viendrait donc sur les disciples (et sur l’assemblée selon l’enseignement des Actes et des Épîtres), comme un Esprit de puissance.

Lorsque l’Assemblée a perdu sa force, et que les témoins sont en danger de faillir à leur mission, le Saint Esprit demeure, de la part de Dieu, un Esprit de puissance, d’amour et de conseil2 Timothée 1. 7.

Conclusion

Ce dernier entretien du Seigneur avec ses disciples est d’une grande importance pratique pour nous, chrétiens.

Le dessein éternel de Dieu, révélé dans toutes les Écritures, s’est accompli dans l’œuvre de la croix. Christ a souffert, il est mort pour nos péchés, il a été enseveli et il a été ressuscité le troisième jour, pour notre justification, selon les Écritures1 Corinthiens 15. 3, 4. Tel est l’évangile de Dieu, touchant son FilsRomains 1. 1-4. Le Seigneur ouvre l’intelligence des disciples (comme la nôtre maintenant) pour nous permettre de comprendre et de recevoir ces choses déjà annoncées dans l’A.T. Le N.T. tout entier complète la révélation divine pour montrer les résultats glorieux et éternels de l’œuvre de Christ.

Les rachetés du Seigneur sont laissés ici pour être ses témoins pendant son absence. Le Saint Esprit les revêt de puissance pour présenter le témoignage de la grâce de Christ à toute la création qui est sous le ciel.

“Que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut prenne gratuitement de l’eau de la vie” Apocalypse 22. 17.

Notes

1

Ces promesses sont :

  • 1. la vie éternelle ;
  • 2. la venue du Saint Esprit ;
  • 3. la relation d’enfants avec Dieu ;
  • 4. l’héritage avec Christ ;
  • 5. la venue de Christ ;
  • 6. la justice ;
  • 7. la gloire ;
  • 8. les nouveaux cieux et la nouvelle terre.

Luc 24

44Il leur dit : Telles sont les paroles que je vous disais quand j’étais encore avec vous : il fallait que soit accompli tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les Prophètes et dans les Psaumesa. 45Alors il leur ouvrit l’intelligence pour comprendre les Écritures. 46Et il leur dit : Il est ainsi écrit ; et ainsi il fallait que le Christ souffre, qu’il ressuscite d’entre les morts le troisième jour, 47et que la repentanceA et la rémissionA des péchés soient prêchées en son nom à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. 48Vous, vous êtes témoins de tout cela ; 49et voici, moi, j’envoie sur vous la promesse de mon Père. Mais vous, demeurez dans la ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de puissance d’en haut.

Notes

ac.-à-d. : les trois grandes divisions de l’A.T. pour les Juifs ; la troisième, commençant par les Psaumes, était désignée par ce mot.

(Traduction révisée)