Bannière
Le livre du prophète Ézéchiel
Sondez les Écritures - 3e année

Ézéchiel 31, 32

Le jugement des nations

7. L’Égypte (2)

5° oracle : La parabole du cèdre assyrien : 31. 1-18

Dans ce chapitre, l’Assyrie est prise comme illustration du sort qui attendait l’Égypte (verset 2) : cette nation fut longtemps le pouvoir dominant du monde antique (versets 3-9). Mais cette grandeur fut en piège pour les Assyriens et les conduisit à devenir orgueilleux (verset 10). “C’est pourquoi” Dieu les livra dans la main des Babyloniens (le “puissant des nations”) qui s’étaient coalisés avec les Mèdes et les Scythes (versets 11-14). Vers 612 av. J.-C., Ninive, la capitale, tomba1 et trois ans plus tard, l’Assyrie fut complètement conquise. Ces événements dramatiques amenèrent la consternation dans les nations (versets 15-17) : comment une chute pouvait-elle être aussi rapide ? D’autres, qui avaient autrefois prospéré grâce à l’Assyrie (verset 6), profitèrent de sa débâcle (verset 13).

Plus haute est la position, plus retentissante sera la chute ; et un homme (ou un pouvoir) n’a bien souvent rien à attendre de ceux qu’il a pu aider dans une période prospère : quand la calamité survient, ils sont prompts à en tirer tout le profit possible. Le croyant, lui, est invité à agir tout différemmentProverbes 17. 17.

Le dernier verset fait écho au verset 2 : le sort de l’Égypte serait aussi celui de l’Assyrie, car, aveuglés par leur orgueil, les Égyptiens n’avaient pas appris la leçon de l’Assyrie ; l’exemple de la fin des Assyriens aurait dû les mettre en garde pour qu’ils n’agissent pas comme eux. En fait, au lieu de partager sa grandeur, ils partageraient sa chute. Malheureusement, il n’est que trop vrai que les leçons de l’histoire ne nous servent souvent à rien.

La forme de la parabole2 nous rappelle le récit de la chute de l’homme, au début de la Genèse. Mais l’histoire humaine n’est-elle pas le récit toujours renouvelé d’un orgueil prêt à renaître, que Dieu doit ensuite briser ? Oui, “Dieu résiste aux orgueilleux” Jacques 4. 6. Recevons l’avertissement, nous qui avons et l’exemple de l’Assyrie et celui de l’Égypte.

6° oracle : La complainte sur le Pharaon : 32. 1-16

En mars 585 (c’est-à-dire un an et demi après la chute de la capitale juive), Dieu demanda à Ézéchiel de se lamenter sur le sort de l’Égypte (verset 2), comme il l’avait fait sur Tyr (27. 3 ; 28. 12). Voilà quel doit être le comportement d’un vrai prophète selon Dieu : il pleure sur ceux qu’il devait avertir, même si la punition qu’ils subissent est méritée puisqu’ils n’ont pas écouté la voix de Dieu. Le Seigneur Jésus aussi a pleuré sur le sort de la ville coupable de JérusalemLuc 19. 41. Sommes-nous animés du même esprit ?

Cette complainte reprend le thème de la parabole du chapitre 29 : le Pharaon est à nouveau comparé à un “monstre” que Dieu pêchera hors du Nil (versets 2-6). Ce jugement amènera du trouble sur beaucoup de nations (versets 7-15). En particulier, les “rois” craindraient pour eux-mêmes (verset 10) : les jugements de Dieu ont aussi pour but de sensibiliser à leur responsabilité tous ceux qui ont reçu une position d’autorité.

7° oracle : La complainte sur les Égyptiens : 32. 17-32

Deux semaines plus tard (verset 17), Ézéchiel dut encore se lamenter. Il se dégage de cette prophétie, connue sous l’appellation de “chant des morts”, une monotonie et une tristesse indicibles. Le peuple d’Égypte, tant admiré par les autres nations, devrait partager, au-delà de la mort, la même humiliation que les empires passés. Cinq exemples sont cités :

  • Assur (c’est-à-dire l’Assyrie : versets 22, 23),
  • Élam (c’est-à-dire une partie de la Perse : versets 24, 25),
  • Méshec et Tubal (peuples vivant vers la Mer noire et la Mer Caspienne : versets 26, 27),
  • Édom (verset 29),
  • Sidon et d’autres peuples au nord d’Israël (verset 30).

Le peuple égyptien attachait une grande importance à la mort et cherchait à la rendre particulièrement glorieuse, comme en témoigne la disproportion entre leurs palais et leurs sépulcres (pyramides, mastabas, etc.). Aussi quelle honte pour eux de se trouver en compagnie des autres peuplesÉsaïe 14. 9-11 : tous sont des “incirconcis” (versets 19, 21, 24, 26, 27, 28, 29, 30, 32), c’est-à-dire des personnes sans relation avec Dieu.

Cette galerie impressionnante nous montre que tous sont égaux devant la mortEcc 9. 3, ce chemin ultime de l’égalité3. Un jour, “les morts, les grands et les petits” se tiendront devant le grand trône blanc ; le seul critère en ce jour-là sera d’avoir son nom écrit ou non dans le livre de vieApoc 20. 11-15. Réjouissons-nous d’être associés à celui qui est la résurrection et la vieJean 11. 25, 26 et remettons à leur juste mesure les gloires éphémères de ce monde.

Conclusion des chapitres 25 à 32

La même pensée se dégage de chacun de ces chapitres : le jugement des prétentions de l’homme en général. Celles du peuple de Dieu, privilégié et donc d’autant plus responsable, ont été jugées dans les chapitres 12 à 24. Mais tout homme devra rendre compte un jour à Dieu et le Créateur remontera aux causes profondes du péché de l’homme, en premier lieu cet orgueil insensé, tapi au fond de chaque cœur et bien souvent manifesté par la conduite extérieure. Quelque forme qu’il prenne, qu’il soit lié aux richesses ou à la sagesse comme pour Tyr, au pouvoir ou à la civilisation comme pour l’Égypte, Dieu lui résistera1 Pierre 5. 5 et le jugeraProverbes 16. 18. Que l’étude attentive de ces chapitres nous conduise à prendre notre vraie place devant Dieu, dans une humilité, non seulement de paroles, mais surtout de cœur et de pensée !

Notes

1Le livre de Nahum avait prédit minutieusement la chute de Ninive. La repentance du roi de Ninive avait repoussé le jugement d’une centaine d’années.
2Comme l’indiquent les mentions des rivières, des arbres et l’expression “le jardin de Dieu”.
3C’est cette égalité de tous devant la mort qui peut expliquer le sens du verbe “consoler” (verset 31), a priori surprenant dans un pareil contexte.

Ézéchiel 32

1Et il arriva, en la douzième année, au douzième mois, le premier [jour] du mois, que la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2Fils d’homme, élève une complainte sur le Pharaon, le roi d’Égypte, et dis-lui : Tu étais semblable à un jeune lion parmi les nations, tu étais comme un monstre dans les eauxa ; et tu t’élançais dans tes fleuves, et tu troublais les eaux avec tes pieds, et tu rendais bourbeux leurs fleuves.
3Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : J’étendrai sur toi mon retsb par un rassemblement de peuples nombreux, et ils te feront monter avec mon filet ; 4et je te laisseraic là, sur la terre, je te jetterai sur la face des champs, et je ferai demeurer sur toi tous les oiseaux des cieux et je rassasierai de toi les bêtes de toute la terre. 5Et je mettrai ta chair sur les montagnes, et je remplirai les vallées du monceau de tes membresd ; 6et j’arroserai de ton sang le pays où tu nages, jusqu’aux montagnes ; et les ravins seront remplis de toi. 7Et quand je t’éteindrai, je couvrirai les cieux, et j’obscurcirai leurs étoiles ; je couvrirai le soleil de nuages, et la lune ne fera pas luire sa clarté. 8Tous les luminaires qui luisente dans les cieux, je les obscurcirai à cause de toi, et je mettrai les ténèbres sur ton pays, dit le Seigneur, l’Éternel. 9Et je troublerai le coeur de beaucoup de peuples, quand je ferai parvenir [la nouvelle de] ta ruine parmi les nations, dans des pays que tu n’as pas connus. 10Et je frapperai de stupeur à cause de toi beaucoup de peuples ; et leurs rois frémiront d’horreur à cause de toi, quand je brandirai mon épée devant eux, et ils trembleront à tout moment, chacun pour sa vie, au jour de ta chute.
11Car ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : L’épée du roi de Babylone viendra sur toi. 12Par les épées des hommes forts je ferai tomber ta multitude ; tous, ils sont les terribles d’entre les nations, et ils détruiront l’orgueil de l’Égypte, et toute sa multitude sera anéantie. 13Et je ferai périr tout son bétail d’auprès des grandes eaux ; et le pied de l’homme ne les troublera plus, et le sabot du bétail ne les troublera plus. 14Alors je rendrai leurs eaux limpides, et je ferai couler leurs rivières comme de l’huile, dit le Seigneur, l’Éternel. 15Quand j’aurai fait du pays d’Égypte une désolation, et que le pays sera dévasté, [vide] de ce qu’il contient, quand j’aurai frappé tous ceux qui y habitent, alors ils sauront que je suis l’Éternel. 16C’est une complainte, et on la dira pour se lamenter ; les filles des nations la diront en se lamentant, elles la diront en se lamentant sur l’Égypte et sur toute sa multitude, dit le Seigneur, l’Éternel.
17Et il arriva, la douzième année, le quinzième [jour] du mois, que la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 18Fils d’homme, gémis sur la multitude de l’Égypte, et fais-la descendre, elle et les filles des nations magnifiques, dans les profondeurs de la terre, avec ceux qui descendent dans la fosse. 19À qui es-tu supérieure en agrément ? Descends, et sois couchée avec les incirconcisA. 20Ils tomberont parmi ceux qui ont été tués par l’épée ; l’épée a été donnée ; traînez l’Égyptef et toute sa multitude. 21Les forts d’entre les puissants, avec ceux qui lui avaient aidé, lui parlerontg du milieu du shéolA ; ils sont descendus, ils sont couchés, incirconcisA, tués par l’épée.
22Là est Assur et toute son assembléeh, ses tombeauxi autour de lui : tous tués, tombés par l’épée. 23Ses tombeaux ont été posés au fond de la fosse, et son assembléej est autour de son tombeau : tous tués, tombés par l’épée, eux qui répandaient la terreur sur la terre des vivants.
24Là est Élam, et toute sa multitude autour de son tombeau : tous tués, tombés par l’épée ; ils sont descendus incirconcisA dans les profondeurs de la terre, eux qui répandaient leur terreur sur la terre des vivants ; et ils portent leur confusion avec ceux qui sont descendus dans la fosse. 25On a mis sa couche au milieu des tués, avec toute sa multitude, ses tombeaux autour de lui : eux tous incirconcisA, tués par l’épée, quoique leur terreur ait été répandue sur la terre des vivants ; et ils portent leur confusion avec ceux qui sont descendus dans la fosse : il a été placé parmi les tués.
26Là est Méshec, Tubal, et toute leur multitude, leurs tombeaux autour d’eux : eux tous incirconcisA, tués par l’épée, quoiqu’ils aient répandu leur terreur sur la terre des vivants. 27Et ils n’ont pas été couchés avec les hommes forts, tombés d’entre les incirconcisA, qui sont descendus dans le shéolA avec leurs instruments de guerre, et sous la tête desquels on a mis leurs épées, et dont les iniquités sont sur leurs os ; quoiqu’ils aient été la terreur des hommes forts sur la terre des vivants. 28Toi aussi, tu as été brisée au milieu des incirconcisA, et tu es couchée avec ceux qui ont été tués par l’épée.
29Là est Édom, ses rois, et tous ses princes, qui, dans leur vaillance, ont été placés avec ceux qui ont été tués par l’épée ; ils sont couchés avec les incirconcisA et avec ceux qui sont descendus dans la fosse.
30Là sont les princes du nord, eux tous, et tous les Sidoniens, qui sont descendus avec les tués, honteux de la terreur qu’ils répandaient par leur vaillance ; et ils sont couchés incirconcisA avec ceux qui ont été tués par l’épée, et ils portent leur confusion avec ceux qui sont descendus dans la fosse.
31Le Pharaon les verra, et il sera consolé au sujet de toute sa multitude, le Pharaon et toute son armée, tués par l’épée, dit le Seigneur, l’Éternel. 32Car j’ai répandu mak terreur dans la terre des vivants ; et il sera couché au milieu des incirconcisA, avec ceux qui ont été tués par l’épée, le Pharaon, et toute sa multitude, dit le Seigneur, l’Éternel.

Notes

aordin. : mers.

bsorte de filet.

cou : je t’étendrai.

dlitt. : remplirai de ton monceau les vallées.

elitt. : luminaires de lumière.

flitt. : traînez-la.

gqqs. : parleront de lui.

hailleurs : rassemblement.

iallusion aux niches creusées dans les grottes servant de tombeaux.

jailleurs : rassemblement.

kd’autres lisent : sa.

(Traduction révisée)