Bannière
Le livre du prophète Ézéchiel
Sondez les Écritures - 3e année

Ézéchiel 27

Le jugement des nations

5. Tyr (2)

Le jugement de la prospérité de Tyr : versets 1-36

A l’époque d’Ézéchiel, Tyr, le plus grand comptoir phénicien, dominait tout le commerce du monde antique. Tous les pays, y compris le peuple d’Israël (verset 17), étaient en relation avec cette ville. Ces Phéniciens étaient de remarquables spécialistes en construction navale et leur technologie était étonnamment avancée dans plusieurs domaines, comme la production de la pourpre, l’industrie du verre ou le traitement des métaux. Leurs succès commerciaux et industriels leur avaient permis d’accumuler d’énormes richesses. Tout en n’étant qu’un petit peuple, ils avaient acquis un pouvoir économique considérable. Tyr était liée avec d’autres colonies phéniciennes : Sidon (verset 8), Arvad (verset 8), Byblos (ou Guébal, verset 9), Ougarite, Carthage (en Afrique du nord), Tarsis (en Espagne, verset 12). Aussi la chute de Tyr aurait-elle des conséquences désastreuses pour toute l’économie phénicienne.

  • L’orgueil de Tyr : versets 1-3

Dieu demanda à Ézéchiel d’élever une “complainte” sur Tyr. Dieu ne fait jamais ses délices du jugement. Il ne prend pas plaisir à la mort du méchant (18. 23), et son cœur est affligé lorsqu’il devient nécessaire d’agir avec colère contre ceux qui ont rejeté ses dispositions de grâce. Comme Ézéchiel, ayons ces mêmes sentiments en aimant nos ennemis et en priant pour euxLuc 6. 27, 28.

Dès le début, Dieu dénonce la cause profonde de la chute de Tyr : le matérialisme et le pouvoir avaient corrompu les Tyriens, qui étaient remplis d’orgueil (verset 3 b). Mais, autrefois comme aujourd’hui, “Dieu résiste aux orgueilleux” Jacques 4. 6.

  • La description du bateau : versets 4-11

Dieu décrit la prospérité de Tyr par une allégorie grandiose : la ville et son développement sont comparés à un splendide bateau phénicien, luxueusement équipé. Pour conforter sa sécurité économique, Tyr avait une armée de mercenaires (versets 10, 11). Et pourtant, la Parole nous enseigne à ne pas mettre notre confiance dans “l’incertitude des richesses” 1 Timothée 6. 17.

  • L’activité du bateau : v. 12-25

Dans un langage admirable, Ézéchiel énumère les relations commerciales de Tyr tout autour du bassin méditerranéen (versets 12-16), puis dans tout le Croissant fertile (versets 18-24), avec Israël au centre de la liste (verset 17). Beaucoup de noms cités dans ce paragraphe sont expliqués par le “tableau des nations” de Genèse 10 : Dieu est aussi le maître de la géographie du monde.

Le mot “trafic” revient fréquemment (versets 13, 17, 19, 24). Il concernait même des “âmes d’hommes” (verset 13) : Satan, prince du monde, cherche constamment à prendre le pouvoir sur les âmesGenèse 14. 21 ; Apocalypse 18. 13.

Le Seigneur nous demande aussi de faire valoir ce qu’il nous confie : “Trafiquez jusqu’à ce que je vienne”, dit-il à ses esclaves dans la parabole des minesLuc 19. 12-27. Jésus nous incite à nous amasser “des trésors dans le ciel” Matthieu 6. 20, c’est-à-dire à être zélés dans tout ce qui concerne sa personne et dans tous les services qu’il nous confie, au lieu de consacrer notre énergie, nos capacités et notre temps à accumuler des biens terrestres incertains et temporaires. Car il ne servirait à rien à un homme, même un croyant de gagner le monde entier s’il perdait sa vie sur la terre.

  • Le naufrage du bateau : versets 26-36

Ézéchiel reprend l’allégorie du bateau de commerce (versets 4-9) pour dépeindre le jugement de Tyr : il est décrit, en des termes réalistes et dramatiques, sous la forme d’un naufrage dû au “vent d’orient” (verset 26). Ce “vent d’orient” symbolise souvent dans la Bible un jugement envoyé par DieuPsaume 48. 7 ; Jérémie 18. 17 ; Osée 13. 15 ; ici, il désigne les Babyloniens de Nebucadnetsar (verset 26 ; 17. 10 ; 19. 12). Le naufrage de Tyr (versets 26, 27) consternerait tous ses alliés (versets 28-34), terrifierait les autres peuples (verset 35) et satisferait ses concurrents (verset 36).

Ce naufrage était prévisible, car les pilotes du bateau étaient les sages de Tyr (verset 8). Or seul Dieu peut donner à un homme la sagesse pour bien se conduire1 Rois 3. 9-12. La sagesse du monde est une folie pour Dieu et ne peut mener qu’à la ruine éternelle.

Ce naufrage de Tyr dû à sa corruption peut trouver un parallèle dans le N.T. : Paul parle d’hommes qui ont abandonné une bonne conscience devant Dieu et qui ont ainsi “fait naufrage quant à la foi” 1 Timothée 1. 19, 20. Quelle terrible fin et quel avertissement pour nous : exerçons-nous toujours à avoir une conscience sans reprocheActes 24. 16.

L’histoire de Tyr est aussi d’une actualité frappante pour nos pays occidentaux : le développement économique est la préoccupation majeure de notre société et l’accumulation des richesses est vue comme le moyen de parvenir au bonheur sur la terre. Or la prospérité matérielle ne conduit généralement qu’à l’orgueil (verset 3) et “l’orgueil va devant la ruine” Proverbes 16. 18. L’exemple de Tyr ne devrait-il pas ouvrir les yeux de beaucoup, afin qu’ils échappent à ces écueils ?

Ézéchiel 27

1Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2Et toi, fils d’homme, élève une complainte sur Tyr, 3et dis à Tyr : [Toi] qui demeures aux avenues de la mer, qui commerces avec les peuples dans beaucoup d’îlesa, ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Tyr, tu as dit : Je suis parfaite en beauté. 4Tes frontières sont au coeur des mers ; ceux qui t’ont bâtie ont rendu ta beauté parfaite. 5Avec le cyprès de Senir ils construisaient tous tes doubles bordages ; ils prenaient le cèdre du Liban pour faire ta mâture ; 6avec les chênes de Basan ils faisaient tes rames ; ils faisaient tes pontsb d’ivoire enchâssé dans le buisc des îles de Kittim. 7Le fin lin brodé d’Égypte était ta voile et te servait de pavillon ; le bleu et la pourpre des îles d’Élisha étaient ta tente ; 8les habitants de Sidon et d’Arvad étaient tes rameurs. Tes sages, ô Tyr, qui étaient en toi, étaient tes pilotes. 9Les anciens de Guebal et ses sagesd étaient en toi, réparant tes voies d’eau ; tous les navires de la mer et leurs marins étaient chez toi, pour faire trafic avec toi. 10La Perse, et Lude, et Puthf, étaient dans ton armée tes hommes de guerre ; ils suspendaient chez toi le bouclier et le casque, ils faisaient ta splendeur. 11Les fils d’Arvad et ton armée étaient tout autour sur tes murailles, et [tes] guerriersg étaient dans tes tours ; ils suspendaient leurs boucliers à tes murailles tout autour, ils rendaient parfaite ta beauté. –12Tarsis commerçait avec toi pour l’abondance de tous biens ; d’argent, de fer, d’étain, et de plomb, ils fournissaient tes marchés. 13Javanh, Tubal et Méshec étaient tes marchands ; ils fournissaient à ton trafic des âmes d’hommesi et des ustensiles de bronze. 14De la maison de Togarma ils fournissaient tes marchés en chevaux, et en cavaliers, et en mulets. 15Les fils de Dedan étaient tes marchands ; de nombreuses îles étaient en relation de commerce avec toi ; elles te donnaient en retour des dents d’ivoire et de l’ébène. 16La Syrie commerçait avec toi à cause de la multitude de tes ouvrages ; ils fournissaient tes marchés d’escarboucles, de pourpre, de broderie, et de fin lin, et de corail, et de rubis. 17Juda et le pays d’Israël étaient tes marchands ; ils fournissaient à ton trafic du froment de Minnith, et de la pâtisserie, et du miel, et de l’huile, et du baume. 18Pour la multitude de tes ouvrages, à cause de l’abondance de tous biens, Damas commerçait avec toi en vin de Helbon et en laine blanche. 19Vedan, et Javan d’Uzalj, fournissaient tes marchés de fer ouvragé ; la casse et le roseau aromatique étaient dans ton trafic. 20Dedan était ton marchand en draps précieux pour housses de cheval. 21L’Arabie et tous les princes de Kédar étaient en relation de commerce avec toi ; en agneaux, en béliers et en boucs, en ces choses-là, ils étaient tes commerçants. 22Les marchands de Sheba et de Rahma étaient tes marchands ; ils fournissaient tes marchés de tout aromate excellent, et de toute pierre précieuse, et d’or. 23Charan, et Canné, et Éden, les marchands de Sheba, Assur, Kilmad, ta marchande, 24ceux-là commerçaient avec toi en objets de prixk, en draps bleus, et en broderies, et en caisses de riches étoffes, liées de cordes et [faites] de cèdrel, entre tes marchandisesm. 25Les navires de Tarsis étaient tes caravanes, pour ton trafic ; et tu as été remplie et tu es devenue extrêmement glorieuse au coeur des mers.
26Tes rameurs t’ont amenée dans de grandes eaux ; le vent d’orient t’a brisée au coeur des mers. 27Tes richesses et tes échangesn, ton trafic, tes marins et tes pilotes, ceux qui réparent tes voies d’eau, et ceux qui font trafic avec toi, et tous tes hommes de guerre qui sont en toi, et toute ta multitudeo qui est au milieu de toi, tomberont au coeur des mers, au jour de ta chute. 28Les lieux ouverts trembleront au bruit du cri de tes pilotes. 29Et tous ceux qui manient la rame, les marins, tous les pilotes de la mer, descendront de leurs navires ; 30ils se tiendront sur la terre, et feront entendre leur voix sur toi, et crieront amèrement ; et ils jetteront de la poussière sur leurs têtes, ils se rouleront dans la cendre ; 31et ils se rendront chauves à cause de toi, et se ceindront de sacsA, et pleureront sur toi avec amertume d’âme, avec un deuil amer. 32Et dans leur gémissement ils élèveront sur toi une complainte, ils se lamenteront sur toi : Qui fut comme Tyr, comme celle qui est détruitep au milieu de la mer ? 33Par les débouchés de tes marchés au-delà des mers tu as rassasié beaucoup de peuples ; par l’abondance de tes richesses et de ton trafic tu as enrichi les rois de la terre. 34Au temps où tu as été brisée par les mers dans les profondeurs des eaux, ton trafic et toute ta multitudeq au milieu de toi sont tombés. 35Tous les habitants des îles sont dans la stupeur à cause de toi, et leurs rois frémiront d’horreur, leurs visages sont agités. 36Les marchands parmi les peuples ont sifflé sur toi ; tu es devenue une terreurr et, pour toujours, tu ne seras plus.

Notes

aîles, ou : contrées maritimes, ici et v. 6, 7, 15, 35.

bou : tes bancs.

cou : mélèze.

dou : habiles.

eles Lydiens d’Afrique ; voir Genèse 10. 13.

fla Libye.

gou : preux.

hla Grèce.

ic.-à-d. : des esclaves.

jplus tard Sanaa, la capitale du Yémen.

kou : en vêtements précieux.

lqqs. : et consolidées.

mou : sur tes marchés.

nailleurs : marchés.

oailleurs : rassemblement.

pou : réduite au silence, ou : était tranquille.

qailleurs : rassemblement.

rlitt. : des terreurs.

(Traduction révisée)