Bannière
Le livre du prophète Ézéchiel
Sondez les Écritures - 3e année

Ézéchiel 29, 30

Le jugement des nations

7. L’Égypte (1)

Introduction aux chapitres 29 à 32

Quatre chapitres sont consacrés aux jugements sur l’Égypte. Cette nation, autrefois dominatrice de tout le Proche-Orient, fut la rivale permanente de l’Assyrie, puis de Babylone. Trois raisons principales motivaient ces jugements :

  • la première est en rapport avec l’Égypte elle-même : le Pharaon avait montré un orgueil fou, en se considérant comme le créateur et le possesseur du Nil1 (versets 3, 9) ;
  • la deuxième est en rapport avec Babylone : l’Égypte avait voulu prendre la place que Dieu avait donnée à Nebucadnetsar ;
  • la troisième est en rapport avec Israël : l’Égypte avait encouragé Juda à se révolter contre Babylone, mais elle s’était montrée indigne de la confiance que les Juifs lui avaient montrée (versets 6, 7) 2 Rois 24. 7 ; Jérémie 37. 5-10 ; de plus, cette politique égoïste avait été en piège pour les Juifs et les avait incités à ne pas écouter les nombreuses prophéties qui les avertissaient de ne pas se confier dans l’ÉgypteÉsaïe 30. 7 ; 31. 1.

Le jugement sur l’Égypte se subdivise en sept oracles, chaque fois introduits par l’expression : “la parole de l’Éternel vint à moi, disant : Fils d’homme,­…” et souvent conclus par le refrain “et ils sauront que je suis l’Éternel” (29. 16, 21 ; 30. 19, 26 ; 32. 15).

1er oracle : le jugement du Pharaon et le rétablissement de l’Égypte : 29. 1-16

Le jugement commence par une parabole : le Pharaon2 est dépeint sous la forme d’un “grand monstre” (litt. un dragon ou un crocodile) (verset 3). Les habitants de l’Égypte sont figurés par des poissons sortis du Nil pour être mangés par les animaux sauvages.

Le terme “dragon” indique que Satan lui-même était derrière le Pharaon et le manipulaitApocalypse 12. 9 ; Luc 4. 5, 6. C’est lui qui l’incitait à se prendre pour Dieu. Il en est de même aujourd’hui : les théories funestes du “nouvel âge” conduisent leurs adeptes à se croire Dieu. D’autres sont aveuglés par les progrès scientifiques remarquables de ces dernières décennies et croient pouvoir se passer d’un Créateur, tant comme origine que comme soutien de toutes choses. Or la vraie sagesse est de rejeter fermement ces illusions diaboliques et de prendre avec humilité sa vraie place de créature devant le Dieu qui va juger tant de folie. Les versets 8 à 12 détaillent le jugement qui allait tomber sur l’Égypte : guerre et massacres (verset 8), dévastation du pays pendant 40 ans (versets 9-12 a) 3 et dispersion des Égyptiens (verset 12 b).

Mais la grâce de Dieu ne se limite pas à son peuple élu ; elle s’étend aussi aux nations et Ézéchiel annonça que les Égyptiens reviendraient d’exil (versets 14. 14). Cependant, ils ne retrouveraient pas leur gloire antérieure (verset 15), afin qu’Israël cesse de mettre sa confiance dans l’Égypte, au lieu de la mettre en l’Éternel (verset 16). Dieu agit de même envers nous : il permet que nos appuis humains ou terrestres disparaissent pour nous apprendre à ne dépendre que de luiJérémie 17. 5-8.

2e oracle : Nebucadnetsar, le premier instrument du jugement : 29. 17-21

La guerre contre Tyr s’était soldée pour les Babyloniens par une victoire peu fructueuse. Mais Dieu est juste ; aussi permit-il à Nebucadnetsar de remporter en Égypte une victoire facile et d’en retirer un grand butin (versets 17-20). Ainsi, les Babyloniens furent les premiers exécuteurs du jugement sur l’Égypte : vers 569, ils envahirent ce pays, entre autres pour se venger des Juifs qui s’y étaient réfugiés contre la volonté de DieuJérémie 42. 15-19 ; 44. 13, 14. Leur conquête fut sanglante : Nebucadnetsar tua le Pharaon Hophra et étendit son empire jusqu’aux frontières de l’Éthiopie (verset 10) Jérémie 46. 13-264. Si, comme le roi de Babylone, ceux qui servent Dieu à leur insu et pour des buts égoïstes, sont récompensés, combien plus le seront ceux qui le servent consciemment et par amour !

3e oracle : Le jour de l’Éternel : 30. 1-19

“Le jour de l’Éternel” (verset 3) est un terme technique très important dans la prophétie biblique. Il désigne le temps qui commence par des jugements catastrophiques sur le monde entier, avant l’introduction du royaume universel de paix et de justice du Messie5. Nebucadnetsar a été le premier exécuteur des jugements contre l’Égypte dans le livre d’Ézéchiel (30. 10, 11, 22-26). Mais il ne s’agissait alors que d’un jugement partiel : il anticipait le jugement total de la fin, qui culminera juste avant le retour de Christ (versets 1-3). La dernière invasion sera effectuée par une immense armée sous la direction du “roi du nord” 6Daniel 11. 40-45. Finalement Dieu lui-même exécutera un dernier jugement sur l’ÉgypteÉsaïe 11. 15 ; 19. 1.

Ainsi, les versets 4 à 19 vont au-delà du jugement exécuté par les Babyloniens7 ; ils s’étendent sur plusieurs phases de l’histoire du pays d’Égypte, qui s’étalent sur des centaines d’années. Successivement, toutes les villes célèbres de ce pays8 sont tombées en poussière et leurs temples idolâtres, devenus des sites archéologiques vides de tout culte, nous montrent que Dieu ne prend jamais l’idolâtrie à la légère. Prenons-y garde1 Jean 2. 15-17 ; 5. 21.

4e oracle : Nebucadnetsar et l’Égypte : 30. 20-26

Ces versets s’appliquent directement au jugement par les Babyloniens sous Nebucadnetsar. En 605 av. J.-C., lors de la bataille de Carkémich en Syrie, les Égyptiens furent vaincus par les Chaldéens. Cette défaite marqua la fin de la prédominance égyptienne sur le Proche-OrientJérémie 46. 2-12 : Dieu avait déjà cassé “un bras du Pharaon” (verset 21). Les invasions successives lui briseraient ensuite les deux bras (verset 22).

Notes

1Le Nil, dont ce souverain orgueilleux se croyait le créateur, était la source de la vie et de la prospérité de l’Égypte. Ses nombreux canaux irriguaient le pays.
2Il s’agissait à l’époque d’Hophra (appelé aussi Apries), qui règna de 588 à 569 av. J.-C.
3 “Depuis Migdol à Syène” (verset 10) : c’est-à-dire dans tout le pays d’Égypte, car Migdol se situe dans le delta du Nil et Syène correspond à Assouan, au pied des premières chutes du Nil.
4Plus tard, vers 525 av. J.-C., l’Égypte fut conquise par les Perses. Les 40 ans de dévastation et d’exil (versets 11, 12) se placent entre ces deux invasions. A partir du temps d’Ézéchiel, la gloire de l’Égypte ne cessa de diminuer sous les coups successifs des Babyloniens, des Perses, d’Alexandre le Grand, des Romains, des Byzantins, et tout pour particulièrement depuis l’invasion islamique (641/642 ap. J.-C. jusqu’au vingtième siècle) (versets 14-15).
5

Comp., entre autres, Ésaïe 13. 6, 9 ; Joël 1. 15 ; 2. 1, 2, 11, 31 ; 3. 14 ; Amos 5. 18, 20 ; Abdias 15 ; Sophonie 1. 7, 14-18 ; Malachie 3. 23.

Dans le N.T., ce jour est appelé “le jour du Seigneur” : Actes 2. 20 ; 1 Thessaloniciens 5. 2 ; 2 Thessaloniciens 2. 2 ; 2 Pierre 3. 10. Ce “jour” est en fait une période comprenant les 3 ans et demi de la grande tribulation (Matthieu 24. 15-22) avant la venue en gloire du Seigneur Jésus Christ. D’après 2 Pierre 3. 10-13, “le jour du Seigneur” englobera aussi toute la période du millénium, puisque la destruction de la terre aura lieu après le règne de mille ans.

Le “temps des nations” (30. 3) est un autre terme technique très important pour comprendre la prophétie (Luc 21. 24).

6Dans la prophétie déjà accomplie, “le roi du nord” désigne la Syrie, qui régnait sur un immense territoire, de la Méditerranée aux Indes (Daniel 11. 1-35).
7L’article indéfini du texte hébreu (verset 12) le montre clairement : litt. “en la main de méchants”, “par la main d’étrangers”.
8

Quelques parallèles géographiques :

Noph (versets 13, 16) = Memphis,

Pathros (verset 14) = la Haute Égypte,

Tsoan (verset 14) = vieille ville en Basse Égypte,

No (verset 14. 15, 16) = Thèbes, la capitale de la Haute Égypte,

Sin (versets 15, 16) = Pelusium,

Aven (verset 17) = Héliopolis (près du Caire),

Pi-Béseth (verset 17) = Bubastis,

Takhpanès (verset 18) = Daphné, forteresse à la frontière est du delta.

Ézéchiel 30

1Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2Fils d’homme, prophétise, et dis : Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Hurlez : Ah ! quel jour ! 3Car le jour est proche ; oui, le jour de l’Éternel est proche, un jour de nuées : c’est le temps des nations. 4Et l’épée viendra sur l’Égypte, et il y aura de l’angoisse dans l’Éthiopie, quand ils tomberont blessés à mort en Égypte, et qu’on ôtera sa multitude, et que ses fondements seront détruits. 5L’Éthiopiea, et Puth, et Ludb, et tout le peuple mélangé, et Cub, et les fils du pays de l’alliance, tomberont par l’épée avec eux.
6Ainsi dit l’Éternel : Les appuis de l’Égypte tomberont, et l’orgueil de sa force sera abaissé ; ils tomberont au milieu d’elle par l’épée, depuis Migdol à Syène, dit le Seigneur, l’Éternel. 7Et ils seront dévastés au milieu des pays dévastés, et ses villes seront parmi les villes en ruine. 8Et ils sauront que je suis l’Éternel, quand j’aurai mis le feu en Égypte, et que tous ceux qui l’aident seront brisés. 9En ce jour-là des messagers sortiront de devant moi sur des navires pour effrayer l’Éthiopie [dans sa] sécurité ; et il y aura au milieu d’eux de l’angoisse comme au jour de l’Égypte ; car voici, cela vient.
10Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Je mettrai fin aussi à la multitude de l’Égypte par la main de Nebucadretsar, roi de Babylone. 11Lui, et son peuple avec lui, les terribles d’entre les nations, seront amenés pour détruire le pays ; et ils tireront leurs épées contre l’Égypte, et rempliront le pays de blessés à mort. 12Et je mettrai les fleuvesc à sec, et je vendrai le pays en la main des méchants, et, par la main des étrangers, je dévasterai le pays et tout ce qu’il contient. Moi, l’Éternel, j’ai parlé.
13Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Je détruirai aussi les idoles, et je mettrai fin aux images idolâtres de Noph ; et il n’y aura plus de prince du pays d’Égypte ; et je mettrai la frayeur dans le pays d’Égypte ; 14et je dévasterai Pathros, et je mettrai le feu dans Tsoan, et j’exécuterai des jugements dans No ; 15et je verserai ma fureur sur Sin, la forteresse de l’Égypte, et je retrancherai la multitude de No ; 16et je mettrai le feu en Égypte ; Sin sera dans une grande angoisse, et No sera ouverte par des brèches, et il y aura à Noph des ennemis en plein jour. 17Les jeunes hommes d’Avend et de Pi-Béseth tomberont par l’épée, et elles-mêmes iront en captivité. 18Et à Takhpanès le jour sera obscurci lorsque j’y romprai le joug de l’Égypte, et que l’orgueil de sa force y aura cessé ; une nuée la couvrira elle-même, et ses fillese iront en captivité. 19Et j’exécuterai des jugements en Égypte ; et ils sauront que je suis l’Éternel.
20Et il arriva, la onzième année, au premier [mois], le septième [jour] du mois, que la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 21Fils d’homme, j’ai cassé le bras du Pharaon, roi d’Égypte, et voici, il n’a pas été bandé pour y appliquer des remèdes, pour y mettre des ligatures pour le bander, afin de le fortifier pour qu’il tienne l’épée. 22C’est pourquoi, ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux au Pharaon, roi d’Égypte, et je lui casserai les bras, celui qui est fort et celui qui est cassé, et je ferai tomber l’épée de sa main. 23Et je disperserai les Égyptiens parmi les nations et je les disséminerai dans les pays. 24Et je fortifierai les bras du roi de Babylone, et je mettrai mon épée dans sa main ; et je casserai les bras du Pharaon, et il gémira devant lui des gémissements d’un blessé à mort. 25Et je fortifierai les bras du roi de Babylone, et les bras du Pharaon tomberont. Et ils sauront que je suis l’Éternel, quand j’aurai mis mon épée dans la main du roi de Babylone, et qu’il l’aura étendue sur le pays d’Égypte. 26Et je disperserai les Égyptiens parmi les nations, et je les disséminerai dans les pays ; et ils sauront que je suis l’Éternel.

Notes

ahéb. : Cush.

bles Lydiens d’Afrique.

cvoir la note à 29. 3.

dou : On (Héliopolis)  ; voir Genèse 41. 45, et la note, Jérémie 43. 13.

ec.-à-d. : les villes de son ressort.

(Traduction révisée)