Bannière
Le livre du prophète Ésaïe
Sondez les Écritures - 1re année

Ésaïe 41 - 42. 18

Controverse de l’Éternel avec son peuple au sujet des idoles

Dans ce chapitre, l’Éternel appelle à la barre les nations, “les peuples” : “qu’ils s’approchent… qu’ils parlent” (verset 1). “Produisez votre cause” (verset 21). Il leur pose une série de questions qui démontrent leur impuissance, leur incapacité à prévoir l’avenir. Le dernier verset conclut ce puissant plaidoyer : “Voici, tous sont la vanité, leurs œuvres sont un néant, leurs images de fonte sont le vent et le vide”. Mais, merveille de la miséricorde de Dieu, au milieu de ce réquisitoire, l’Éternel parle à son peuple par des paroles pleines d’amour (versets 8-20).

4. L’Éternel et les nations : 41. 1-7

L’Éternel engage donc un débat avec les peuples, il leur donne la parole : alors, qu’ils parlent ! … Qui, du levant, réveilla celui dont la justice accompagne les pas ? … Qui a opéré et fait cela ? Un seul peut répondre : “Moi, l’Éternel” (verset 4). Nous apprendrons (44. 28-45. 1), que Cyrus est celui que l’Éternel réveilla du levant, pour détruire les idoles de Babylone et pour accomplir ses desseins envers JérusalemEsdras 1. 2, 3 ; 2 Chroniques 36. 23, plus d’un siècle et demi après la prophétie d’Ésaïe. Ainsi est préfigurée la venue de Christ pour délivrer son peuple et établir son règne.

Et que font les nations ? Elles s’entraident, s’encouragent mutuellement (versets 6, 7) et s’efforcent d’affermir leur œuvre précaire (verset 7).

Combien saisissante, en contraste avec les vains efforts des hommes, est la souveraine déclaration divine : “Moi, l’Éternel… Je suis le Même”.

5. L’Éternel et Israël : 41. 8-20

L’Éternel adresse ici à son peuple les paroles d’affection et d’encouragement : “Je t’ai choisi (verset 9) ; ne crains point, car je suis avec toi… je te fortifierai” (verset 10). Ne crains point, moi je t’aiderai (verset 14). Son nom de “Saint d’Israël” s’y trouve trois fois (versets 14, 16, 20), comme pour ponctuer les promesses faites à Jacob. Nous trouvons ce même nom dans trois psaumesPsaume 71. 22 ; 78. 41 ; 89. 20, en relation avec sa puissance pour délivrer et protéger son peuple2 Rois 19. 22. Ici, le Saint d’Israël promet premièrement son aide à Israël (verset 14). Deuxièmement, il lui révèle qu’il sera un instrument pour subjuguer les nations (verset 14 à 16). Troisièmement, il annonce un renouvellement pour toute la terre d’Israël, une véritable régénération, symbolisée par l’abondance des eaux là où tout était aride, et par la croissance d’arbres qui témoigneront de ce que la main de l’Éternel aura fait pour son peuple (versets 17-20).

6. Vanité des idoles : 41. 21-29

L’Éternel s’adresse à nouveau aux nations en prenant le titre de “roi de Jacob” (verset 21). Les nations méprisaient sans doute le peuple qui porte ce nom, mais elles ne peuvent opposer à son roi que leurs idoles pour soutenir leur cause et apporter leurs arguments. Êtes-vous capables d’annoncer ce qui va arriver ? leur demande l’Éternel qui répond pour elles : “Voici, vous êtes moins que rien” (verset 24).

Sans transition, il annonce celui qu’il a préparé, qui va venir “du lever du soleil, celui qui invoquera son nom” (verset 25). Nous avons déjà remarqué qu’il s’agit de Cyrus, dont le nom n’est pas encore révélé. Ses rapides conquêtes sont annoncées, ainsi qu’un message de bonnes nouvelles pour JérusalemEsdras 1. 1-4.

Le roi de Jacob a alors regardé : personne, parmi les nations, ne peut lui répondre. Tous sont vanité, leurs idoles sont le vent et le vide.

7. Le serviteur de Dieu : 42. 1-9

Dans le chapitre 41, l’Éternel avait annoncé Cyrus qui “marcherait sur les princes comme sur de la boue”. Le chapitre 42 présente le vrai serviteur de l’Éternel, son élu, “débonnaire et humble de cœur” (versets 1-18) Matthieu 11. 29. Quel contraste ! Parmi les nombreux passages de l’A.T. présentant le Seigneur sous les quatre caractères correspondant aux quatre évangiles, on peut relever les suivants qui annoncent sa venue au peuple d’Israël :

  • Ici : “Voici mon serviteur” (Marc) ;
  • Ésaïe 40. 9 : “Voici votre Dieu !” (Jean) ;
  • Zacharie 6. 12 : “Voici un homme dont le nom est Germe” (Luc) ;
  • Zacharie 9. 9 : “Voici, ton roi vient à toi” (Matthieu).

Voici enfin le serviteur de l’ÉternelMatthieu 12. 18-21, son élu en qui son âme trouve son plaisir. Quelques siècles plus tard, la voix de Dieu se fera entendre à nouveau, disant les mêmes paroles (au sujet de ce même et parfait serviteur) Matthieu 3. 17 ; 17. 5. La grâce, la miséricorde, la patience de Christ sont dépeintes ici. Il sera grand, avait dit l’angeLuc 1. 32. Il avait été dit de Cyrus que la justice accompagnerait ses pas (41. 2). Mais, du serviteur parfait, il est dit que l’Éternel l’a “appelé en justice” (verset 6) et qu’il tiendra sa main. Lui sera alors la lumière et la délivrance des opprimés (verset 7). L’apôtre Pierre résume ce que nous dit ici Ésaïe : il “a passé de lieu en lieu faisant du bien… car Dieu était avec lui” Actes 10. 38. Les premières choses, à savoir le serviteur humilié, sont aujourd’hui arrivées : le Seigneur Jésus, né dans l’étable de Bethléem, a été crucifié. Il est maintenant ressuscité. Les choses nouvelles, déclarées “avant qu’elles germent” (verset 9), concernent le jugement que Christ exercera bientôt pour délivrer le résidu.

8. Le cantique nouveau : 42. 10-18

Le résidu célèbre les gloires nouvelles de Christ et invite toute la terre à se joindre au cantique que le Seigneur lui-même a chanté au jour de sa résurrectionPsaume 40. 4. Aucun des habitants de la terre ne pourra garder le silence. Alors prendra fin l’apparent triomphe des idolâtres (verset 17), car l’Éternel, longtemps resté tranquille et silencieux (18. 4 ; 42. 2, 14), fera entendre le cri du combat (verset 13). Il délivrera le résidu (verset 16), le mènera à la victoire et couvrira de honte ses adversaires.

Ésaïe 41

1Faites silence devant moi, îles ; et que les peuplesa renouvellent leur force ! Qu’ils s’approchent ; et qu’alors ils parlent ! Approchons ensemble pour le jugement ! 2Qui, du levant, réveilla [celui] dont la justice accompagne les pas ? Il lui livra les nations, et lui soumit les rois ; il les livra à son épée comme de la poussière, et à son arc comme du chaume chassé [par le vent]. 3Il les poursuivit ; il passa en sûreté par un chemin où ses pieds n’étaient jamais allés. 4Qui a agi et fait [cela], appelant les générations dès le commencement ? Moi, l’Éternel, le premier ; et, avec les derniers, je suis le Mêmeb.
5Les îles le virent et eurent peur, les bouts de la terre tremblèrent : ils s’approchèrent et vinrent ; 6ils s’entraidèrent l’un l’autre, et [chacun] dit à son frère : Sois fort. 7L’ouvrier fortifiait le fondeur ; celui qui polit au marteau [fortifiait] celui qui frappe sur l’enclume, disant de la soudure : Elle est bonne ; … et il a affermi [l’idole] avec des clous, afin qu’elle ne branle pas.
8Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j’ai choisi, descendance d’Abraham mon ami, 9toi que j’ai pris des bouts de la terre et appelé de ses extrémitésc, et à qui j’ai dit : Tu es mon serviteur, je t’ai choisi et je ne t’ai pas rejeté ; … 10ne crains pas, car je suis avec toi ; ne sois pas inquiet, car moi je suis ton Dieu. Je te fortifierai ; oui, je t’aiderai ; oui, je te soutiendrai par ma main droite, la main de ma justiced. 11Voici, tous ceux qui s’irritent contre toi, seront honteux et confondus ; ils seront comme un rien, et les hommes qui contestent contre toi périront. 12Tu les chercheras, et tu ne les trouveras plus, les hommes en querelle avec toi ; ils seront comme un rien et comme néant, les hommes qui te font la guerre. 13Car moi, l’Éternel, ton Dieu, je tiens ta [main] droite, [moi] qui te dis : Ne crains pas, moi je t’aiderai.
14Ne crains pas, toi Jacob, vermisseau ! [et vous], hommes d’Israël ! Moi je t’aiderai – dit l’Éternel – [moi] ton rédempteur, le Saint d’Israël. 15Voici, j’ai fait de toi un traîneau à battre [le blé], tranchant, neuf, à doubles dents : tu battras les montagnes et tu les réduiras en poussière, tu rendras les collines comme de la balleA ; 16tu les vanneras, le vent les emportera et le tourbillon les dispersera ; et toi, tu te réjouiras en l’Éternel, tu te glorifieras dans le Saint d’Israël.
17Les affligés et les pauvres chercheront de l’eau, et il n’y en a pas, leur langue est desséchée par la soif : moi, l’Éternel, je leur répondrai, [moi], le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas. 18Je ferai jaillir des rivières sur les hauteurse, et des fontaines au milieu des vallées ; je changerai le désert en un étang d’eau, et la terre aride en des sources jaillissantes. 19Je ferai croître dans le désert le cèdre, l’acaciaf, le myrte, et l’olivierg ; je mettrai dans le lieu stérile le cyprès, le pinh et le buis ensemble ; 20afin qu’ils voient, et qu’ils sachent, et qu’ils considèrent, et qu’ils comprennent tous ensemble, que la main de l’Éternel a fait cela, et que le Saint d’Israël l’a créé.
21Présentez votre cause, dit l’Éternel ; apportez ici vos arguments, dit le roi de Jacob. 22Qu’ils les apportent et qu’ils nous déclarent ce qui arrivera. Déclarez les premières chosesi, ce qu’elles sont, afin que nous [y] fassions attention, et que nous en connaissions le résultat ; ou faites-nous savoir celles qui viendront ; 23– déclarez les choses qui vont arriver dans la suite, et nous saurons que vous êtes des dieux ; oui, faites quelque chose, que ce soit bien ou mal, afin que nous le considérions et le voyions ensemble. 24Voici, vous êtes moins que rien, et votre œuvre est du néant : celui qui vous choisit est une abomination… 25Je l’ai réveillé du nord, et il vient, – du soleil levant, celui qui invoquera mon nom. Il marchera sur les princes comme on marche sur de la boue, tout comme le potier qui foule l’argile. 26Qui l’a déclaré dès le commencement, afin que nous le sachions, et d’avance, afin que nous disions : C’est juste ? Non, il n’y a personne qui le déclare ; non, personne qui le fasse entendre ; non, personne qui entende vos paroles. 27Le premier, [j’ai dit] à Sion : Regarde, les voici ! et à Jérusalem : Je donnerai un messager de bonnes nouvelles ! 28J’ai regardé, et il n’y avait personne – même parmi eux – pas de conseiller qui ne donne une réponse quand on les interroge. 29Voici, tous sont vanité, leurs œuvres sont un néant, leurs images de métal coulé sont le vent et le vide.

Ésaïe 42

1Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu [en qui] mon âme trouve son plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui ; il fera valoirj auprès des nations le jugementk. 2Il ne criera pas, il n’élèvera pas sa voix, et il ne la fera pas entendre dans la rue. 3Il ne brisera pas le roseau froissé, et n’éteindra pas la mèche qui brûle à peine. Il fera valoirl le jugementm en faveur de la vérité. 4Il ne se lassera pas et il ne se hâtera pasn, jusqu’à ce qu’il ait établi le juste jugement sur la terre ; et les îles s’attendront à sa loi. o
5Ainsi dit Dieu, l’Éternel, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre et tout ce qu’elle produit, qui donne la respiration au peuple [qui est] sur elle, et un esprit à ceux qui y marchent : 6Moi, l’Éternel, je t’ai appelé en justice ; je tiendrai ta main ; je te garderai ; et je te donnerai pour [être] une allianceA du peuple, pour [être] une lumière des nations, 7pour ouvrir les yeux aveugles, pour faire sortir de la prison le prisonnier, et du cachot ceux qui sont assis dans les ténèbres. 8Je suis l’Éternel : c’est là mon nom ; je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni ma louange à des images tailléesA. 9Voici, les premières chosesp sont arrivées, et je déclare les choses nouvelles : avant qu’elles germent, je vous les ferai entendre.
10Chantez à l’Éternel un cantique nouveau, sa louange depuis le bout de la terre, vous qui naviguezq sur la mer, vous qui la remplissez, les îles et leurs habitants ! 11Que le désert et ses villes élèvent [la voix], [ainsi que] les villages où habite Kédar ! Que les habitants du rocherr exultent ! Que du haut des montagnes on jette des cris ! 12Qu’on donne gloire à l’Éternel, et qu’on déclare sa louange dans les îles ! 13L’Éternel sortira comme un homme vaillant, il éveillera la jalousieA comme un homme de guerre ; il criera, oui, il jettera des cris ; contre ses ennemis il se montrera vaillant. 14Depuis longtemps je suis resté tranquille, je me suis tu, je me suis contenu. Je crierai comme une femme qui enfante, je soufflerai et je serai haletants à la fois. 15Je dévasterai les montagnes et les collines, et je dessécherai toute leur verdure ; je changerai les rivières en îles et je mettrai à sec les étangs. 16Je ferai marcher les aveugles par un chemin qu’ils n’ont pas connu, par des sentiers qu’ils n’ont pas connus je les conduirai. Je changerai les ténèbres en lumière devant eux, et les chemins tortueux en ce qui est droit. Je leur ferai ces choses et je ne les abandonnerai pas. 17Ils reculeront, ils seront couverts de honte, ceux qui mettent leur confiance en une image taillée, qui disent à une image de métal coulé : Vous êtes nos dieux. 18Écoutez, sourds, et vous, aveugles, regardez pour voir.

Notes

aailleurs aussi : peuplades.

b « Je suis le Même » , ou : moi, le Même, employé comme un vrai nom de Dieu.

cou : d’entre ses principaux.

dlitt. : par la droite de ma justice.

ehauteurs arides.

fhéb. : sitta (au pluriel sittim).

glitt. : arbre d’huile.

hle pin ( ?) ou peut-être le platane.

iou : les choses passées.

jlitt. : fera sortir.

kou : le juste jugement, le droit.

llitt. : fera sortir.

mou : le juste jugement, le droit.

nou : il ne sera pas brisé.

ocité en Matthieu 12. 18-21.

pou : les choses passées.

qlitt. : descendez.

rhéb. : Séla ; ou : des rochers.

sqqs. : je détruirai et j’engloutirai.

(Traduction révisée)