Bannière
Le livre du prophète Ésaïe
Sondez les Écritures - 1re année

Ésaïe 34, 35

L’Assyrien

Ces deux chapitres sont la conclusion de la troisième subdivision du livre d’Ésaïe. Ils forment un ensemble vivement contrasté, car le premier expose le châtiment de toutes les nations, moralement représentées par Édom, et le second décrit les bénédictions et la joie de la Canaan future, c’est-à-dire le pays d’Israël.

Cette partie de la parole de Dieu développe ce qui est écrit dans le livre du prophète Malachie : “J’ai aimé Jacob et j’ai haï Ésaü” Malachie 1. 3. Toute l’histoire de ces deux hommes et de leur descendance, montre que si Jacob a été souvent infidèle, il était pourtant attaché à Dieu, estimait hautement ses promesses et désirait sa bénédiction. Dans sa vie marquée par l’exercice de la discipline divine envers lui, il apprit à vivre toujours plus près de Dieu par la foi, et il mourut en adorantHébreux 11. 21. Le nouveau nom qu’il reçut de Dieu à Peniel, IsraëlGenèse 32. 29, témoigne du fait qu’il est béni.

Ésaü vendit son droit d’aînesse : il le méprisaGenèse 25. 29-34. Son nouveau nom, Édom, reste attaché à lui, rappelant son mépris des richesses de la bonté de DieuRomains 2. 4.

14. Dernier avertissement. Destruction d’Édom : 34

La colère de l’Éternel tombe ici sur toutes les nationsRomains 1. 18-23 ; il les a vouées à la destruction, livrées au carnage. Son épée descendra sur Édom, le chef de file et le plus acharné des ennemis d’Israël. Au Psaume 93. 7-8, ces nations sont énumérées et si, comme nous l’avons vu dans les pages précédentes, un résidu doit être laissé à certaines d’entre elles, Édom sera entièrement détruit, à cause de la violence faite à JacobAbdias 10, 14, 18. Même le territoire d’Édom sera définitivement dévasté, de sorte que seules les bêtes impures pourront y habiter et y prospérer. Le verset 12 nous fait comprendre l’étendue de la destruction d’Édom. “Ses nobles pour proclamer le royaume” … commence le prophète ; mais il doit s’interrompre : nul ne se présente à son appel, car… “il n’y en a pas” !

Le territoire dévasté d’Édom, où croîtront les fruits d’un sol maudit, les épines, les orties et les roncesGenèse 3. 17, 18, demeurera de génération en génération comme un lieu d’horreur.

Le jugement d’Édom est aussi un avertissement pour tout homme. Ésaü, en méprisant son droit d’aînesse, avait méprisé Dieu qui le lui avait donné. Nous savons aujourd’hui que “Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique” Jean 3. 16. Mépriser ce don inexprimable, c’est aller au-devant d’un jugement dont celui d’Édom n’est qu’une figure. Mais, “le don de grâce de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur” Romains 6. 23.

15. La Canaan future. Bénédictions milléniales : 35

C’est avec reconnaissance envers Dieu, que nous lisons le chapitre qui clôt la troisième division de ce livre, car nous y trouvons des scènes de joie, de délivrance et de paix, rendues plus heureuses encore pour nos cœurs, par le contraste qu’elles présentent avec les scènes précédentes. Voici l’accomplissement des promesses de Dieu à son peuple. Nous avons ici plus que le pays ruisselant de lait et de miel que l’Éternel donna à Israël : nous pouvons dire que c’est une terre rachetée qui est devant nous, car, est-il écrit, “le désert et la terre aride se réjouiront ; le lieu stérile sera dans l’allégresse et fleurira comme la rose” (verset 1). Dieu ici se glorifie dans la beauté nouvelle de la terre d’Israël, dans une création affranchie de la servitude de la corruption, pour jouir de la liberté de la gloire des enfants de DieuRomains 8. 21.

Mais Dieu ne se manifeste pas seulement par ces bénédictions matérielles. Les versets 3 à 7 nous montrent comment il agit dans le cœur d’Israël racheté. Il peut l’encourager à fortifier les mains lassées et à affermir les genoux qui chancellent, car chacun dans le pays a éprouvé pour lui-même les consolations divines et peut en faire part à son prochain2 Corinthiens 1. 3, 4. Nul, désormais, ne manquera de la grâce de DieuHébreux 12. 15. Le salut final du peuple est annoncé au verset 4 ; il a lieu par la venue de Christ en jugement, en ce qui concerne Israël ; pour les chrétiens, par sa venue en grâce. Les versets 5 à 7 nous montrent, sans doute en figure, la guérison, le rétablissement moral du peuple et l’abondance du rafraîchissement spirituel dont il jouira.

La fin du chapitre montre “le chemin de la sainteté”, vers Sion, où ceux que l’Éternel a délivrés chanteront des chants de triomphe ; “une joie éternelle sera sur leurs têtes…” C’est pour Israël la fin de son long voyage. Comme Jacob autrefois, ils ont erré au loin ; comme lui, ils pourront estimer que les jours des années de leur vie auront été “courts et mauvais” Genèse 47. 9. Mais nous les voyons arrivés enfin à Béthel, la maison de Dieu, où leur habitation sera pour de longs joursPsaume 23. 6.

Leur part pourtant n’est pas aussi bénie que la nôtre, car elle est sur la terre, et la nôtre est au cielÉphésiens 1. 3. En Christ nous avons trouvé le chemin, la vérité et la vieJean 14. 6 ; par lui nous nous rendons vers la maison de son Père où nos places sont prêtes, afin que là où est Jésus, nous soyons toujours avec luiJean 17. 24.

Ésaïe 34

1Approchez, nations, pour entendre ; et vous, peuplesa, soyez attentifs ! Que la terre écoute et tout ce qu’elle contientb, le monde et tout ce qu’il produit ! 2Car la colère de l’Éternel est sur toutes les nations, et sa fureur sur toutes leurs armées. Il les a vouées à la destruction ; il les a livrées au carnage ; 3leurs tués seront jetés loin, et la puanteur de leurs cadavres s’élèvera ; et les montagnes seront dissoutes par leur sang. 4Toute l’armée des cieux s’est fondue, les cieux sont enroulés comme un livre, et toute leur armée est tombée comme une feuille tombe de la vigne, et comme ce qui tombe du figuier. 5Car mon épée sera enivrée dans les cieux : voici, elle descendra sur Édom et sur le peuple que j’ai voué à la destruction, pour le jugement. 6L’épée de l’Éternel est pleine de sang ; elle est engraissée de graisse, du sang des agneaux et des boucs, de la graisse des rognons des béliers ; car l’Éternel a un sacrifice à Botsra, et une grande tuerie dans le pays d’Édom. 7Les buffles tomberont avec eux, et les jeunes bœufs avec les taureaux ; leur pays sera trempé de sang, et leur poussière sera engraissée de graisse. 8Car c’est le jour de la vengeance de l’Éternel, l’année des récompenses pour la cause de Sion.
9Les rivières d’Édomc seront changées en poix, et sa poussière en soufre, et son pays deviendra une poix brûlante ; 10ni le jour ni la nuit elle ne s’éteindra, sa fumée montera à toujours. De génération en génération [son pays] sera désert ; à tout jamais personne n’y passera ; 11le pélican et le hérissond l’hériteront, le hibou et le corbeau y habiteront. Il étendra sur lui le cordeauA de la désolation et le fil à plombe du vide. 12Ses nobles pour proclamer le royaume,­… il n’y en a pas ! Tous ses princes sont devenus néant. 13Des épines croîtront dans ses palais, des orties et des roncesf dans ses forteresses ; et il sera le repaire des chiens sauvages, le domaine des autruches. 14Les bêtes du désert s’y rencontreront avec les chacals, et le bouc sauvage y criera à son compagnon. Là aussi la lilithg se reposera et trouvera sa tranquille habitation. 15Là le serpent-dard fera son nid, pondra, et fera éclore et rassemblera [ses petits] sous son ombre ; là aussi se rassembleront les vautours l’un avec l’autre. 16Cherchez dans le livre de l’Éternel, et lisez. Pas un d’eux ne manquera ; l’un n’aura pas à chercher l’autre ; car ma bouche l’a commandé, et mon Esprit les a rassemblés. 17 [L’Éternel] a jeté le sort pour eux, et sa main leur a partagé le [pays] au cordeauA : ils le posséderont pour toujours ; ils y habiteront de génération en génération.

Ésaïe 35

1Le désert et la terre aride se réjouiront ; le lieu stérile sera dans l’allégresse et fleurira comme la roseh ; 2il fleurira abondamment, il sera dans l’allégresse, oui, dans l’allégresse, et il exultera. La gloire du Liban lui sera donnée, la magnificence du Carmel et du Saron ; ils verront la gloire de l’Éternel, la magnificence de notre Dieu. 3Fortifiez les mains lassées, et affermissez les genoux qui chancellenti. 4Dites à ceux qui ont le cœur timide : Soyez forts, ne craignez pas ; voici votre Dieu : la vengeance vient, la rétribution de Dieu ! Lui-même viendra et vous sauvera.
5Alors les yeux des aveugles s’ouvriront, et les oreilles des sourds seront ouvertes. 6Alors le boiteux sautera comme le cerf, et la langue du muet chantera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des rivières dans le lieu stérile ; 7le miragej deviendra un étang, et la terre aride, des sources d’eau ; dans l’habitation où couchaient les chacals, il y aura un parc à roseaux et à joncsk. 8Il y aura là une grande route, un chemin qui sera appelé le chemin de la sainteté : l’impur n’y passera pas, mais il sera pour ceux-là. Ceux qui vont [ce] chemin, même les insensés, ne s’égareront pas. 9Il n’y aura pas là de lion, et une bête qui déchire n’y montera pas et n’y sera pas trouvée ; mais les rachetés y marcheront. 10Ceux que l’Éternel a délivrés retourneront et viendront à Sion avec des chants de triomphe ; une joie éternelle sera sur leur tête ; ils obtiendront l’allégresse et la joie, et le chagrin et le gémissement s’enfuiront.

Notes

aailleurs : peuplades.

blitt. : sa plénitude ; – v. cité en 1 Corinthiens 10. 26.

clitt. : Ses rivières.

dou : le butor, oiseau proche du héron.

elitt. : les pierres.

fou : chardons.

gmot hébreu qui signifie : la nocturne.

hailleurs : narcisse.

irappelé en Hébreux 12. 12.

jphénomène qui fait paraître le désert comme couvert d’eau.

kailleurs aussi : papyrus.

(Traduction révisée)