Bannière
Les profondeurs de Satan
Satan est-il le dieu du mal, comme Dieu est le dieu du bien ?

Non, Satan n’est pas au même niveau que Dieu. Il n’est pas souverain dans ses actions, ni omnipotent, ni omniscient.

Certes il y a bien opposition entre Dieu et Satan. Dieu ne peut être tenté par le mal, et il n’incite jamais au mal (Jacques 1. 13), alors que « dès le commencement, le diable pèche » (1 Jean 3. 8).

Dans la Bible, Satan est même appelé le « dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4. 4) (ou le dieu de ce monde) mais il est une créature de Dieu. Dieu est donc au-dessus de lui. L’histoire de Job nous montre que Satan, qui cherche systématiquement à s’opposer à Dieu et aux croyants, ne peut agir que dans les limites que Dieu lui fixe (Job 1. 12).

Dans tous les cas, Satan fait une œuvre qui le trompe lui-même. « Celui qui égare les hommes droits sur un mauvais chemin tombera lui-même dans la fosse qu’il aura creusée » (Proverbes 11. 18 ; 28. 10). Il a voulu en finir avec Jésus en poussant des hommes à le crucifier, mais cela a été sa défaite totale.

Qui sont les démons ?

Les démons ou esprits impurs sont des anges de Satan qui, comme lui, incitent les hommes au mal sous toutes ses formes, pour entraver le plan de Dieu. Comme Satan, ils sont voués au châtiment éternel (Matthieu 25. 41 ; 8. 29). Dans certains cas, ils peuvent s’emparer de l’esprit et du corps d’une personne pour agir à travers elle.

L’ensemble des agents invisibles de Satan sont appelés également les pouvoirs, les autorités, les dominateurs des ténèbres, les puissances spirituelles de méchanceté qui sont dans les lieux célestes (Éphésiens 6. 12 ; Colossiens 2. 15).

La maladie est-elle une attaque de Satan ?

La maladie peut être une attaque directe de Satan (c’est l’histoire de Job) ou la conséquence de la présence d’un démon dans un homme (Marc 9. 25). Mais dans de nombreux autres cas de maladie cités dans la Parole de Dieu, il n’est question d’aucune intervention de Satan ou d’un de ses agents.

De plus, l’épreuve (en particulier la maladie) et la souffrance qui lui est associée sont constamment présentées dans la Bible comme un moyen dont Dieu se sert pour faire du bien à la fin.

Que la maladie soit due ou non à l’intervention de Satan (selon les limites imposées par Dieu), la maladie fait partie des plans de Dieu. En effet, par ce moyen il veut :

  • soit toucher notre conscience, nous préserver d’un mauvais chemin, ou, à la suite d’un péché, nous amener à le confesser,
  • soit nous éprouver, c’est-à-dire simplement nous faire apprendre une leçon, nous rapprocher du Seigneur, pour que notre foi brille pendant l’épreuve. Dieu sera ainsi glorifié par notre attitude tout au long de la maladie, ou par la délivrance qu’il nous aura accordée : « Cette maladie n’est pas pour la mort, mais en vue de la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle » (Jean 11. 4).
Lorsqu’un homme commet un péché, est-ce que ce sont Satan et ses esprits mauvais qui l’ont poussé ?

Une des activités de Satan est bien d’inciter les hommes à pécher, en les trompant. Il a tenté Ève dans le jardin d’Éden (avec succès), et il a tenté Jésus dans le désert (ce fut un échec pour le diable).

Mais Satan n’intervient pas nécessairement chaque fois qu’un péché est commis. L’homme peut se laisser amorcer par sa propre convoitise et, se laissant aller, il pèche contre Dieu (Jacques 1. 14-15). Si Ève a été tentée directement par Satan sous la forme d’un serpent, Adam n’a pas eu besoin de l’intervention de Satan pour céder aux appels de sa propre convoitise.

Affirmer qu’il est nécessaire que Satan intervienne pour que les hommes pèchent, c’est en fait minimiser la responsabilité de l’homme et nier l’existence d’une source de péché dans l’homme, « car c’est du dedans, du cœur des hommes, que sortent mauvaises pensées, fornications, vols, meurtres, adultères, cupidité, méchancetés, fraude, impudicité, oeil méchant, injures, orgueil, folie » (Marc 7. 21-22).

Satan est-il en enfer et tourmente-t-il les âmes des damnés ?

La Parole de Dieu nous dit que « le feu éternel… est préparé pour le diable et ses anges » (Matthieu 25. 41). Le diable sera jeté dans l’étang de feu et de soufre (couramment appelé l’enfer), avec ceux qui n’auront pas cru et auront été condamnés (Apocalypse 20. 10, 15). Mais Satan ne les tourmentera pas. Il sera lui-même tourmenté, « jour et nuit, aux siècles des siècles » (Apocalypse 20. 10).

Actuellement, Satan n’est pas encore dans cet étang de feu. Basé dans le ciel, il peut se présenter devant Dieu, comme aussi se promener ça et là sur la terre (Job 1. 7). Mais bientôt, il sera précipité du ciel sur la terre (Apocalypse 12. 7-9), puis de la terre dans l’étang de feu.