Bannière

Le Seigneur est proche

Mercredi 24 février 2021
Mais lui [Étienne], étant plein de l’Esprit Saint et fixant les yeux vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu ; il dit : Voici, je vois les cieux ouverts.
Actes 7. 55, 56
Regarder en haut

Nous trouvons ici Étienne, un homme sur la terre dans lequel le Saint Esprit pouvait habiter et qui puisait toutes ses ressources dans un Homme dans la gloire. Il “fixait les yeux vers le ciel”. Un homme plein du Saint Esprit regarde en haut, non pas en lui, ou autour de lui ! Regarder à l’intérieur de soi amène à être déprimé ; regarder autour de soi amène à être confus. Mais regarder en haut, c’est ne voir personne d’autre que Jésus. Étienne fixait les yeux sur une autre scène et refusait d’être distrait par le mal de ce monde ou de se laisser retenir par ses attraits.

Alors qu’il fixait les yeux vers le ciel, Étienne “vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu”. Tout dans ce monde parle de la gloire de l’homme, mais Étienne regardait vers un endroit où tout parle de la gloire de Dieu. Il voyait un Homme dans la gloire. Tous les autres hommes sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3. 23), mais cet Homme, Jésus Christ, qui est venu dans le monde, faible et pauvre, tient maintenant dans le ciel la place de la plus haute puissance et de la plus grande gloire.

De plus, Étienne pouvait dire : “Je vois les cieux ouverts”. Une scène céleste se déroule devant ses yeux, mais il voit bien plus : il voit que les cieux sont ouverts de sorte que la gloire et la puissance de cet Homme dans le ciel sont à la disposition d’un homme sur la terre. Le Seigneur Jésus est retourné au ciel pour occuper une place de puissance suprême, mais il a laissé les cieux ouverts derrière lui afin que tout l’amour, le pouvoir et la grâce de l’Homme dans le ciel puissent se déverser sur un homme sur la terre.

Nous voyons en Étienne les résultats pratiques manifestés par un croyant qui est guidé par le Saint Esprit sur la terre et qui puise ses ressources en Christ dans le ciel. C’est encore la pensée de Dieu pour les siens aujourd’hui.

H. Smith