Bannière

Le Seigneur est proche

Samedi 8 août 2020
En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des disciples… et dit : Frères, il fallait que soit accomplie l’Écriture que l’Esprit Saint a dite à l’avance par la bouche de David au sujet de Judas… Il faut donc que, parmi les hommes qui nous ont accompagnés pendant tout le temps où le Seigneur Jésus allait et venait au milieu de nous… l’un d’eux soit témoin avec nous de sa résurrection.
Actes 1. 15, 16, 21, 22
Les disciples avec Jésus après sa résurrection (5)
L’obéissance à l’Écriture

Durant les jours qui ont suivi l’ascension de Jésus, les apôtres persévéraient d’un commun accord dans la prière (Actes 1. 13, 14). Alors qu’il y avait ainsi environ 120 personnes réunies, Pierre attire leur attention sur un point : il rappelle les prophéties au sujet de Judas Iscariote qui étaient déjà accomplies et la fin affreuse de celui qui avait trahi le Seigneur ; puis, en se référant aux Psaumes 69 et 109, il fait remarquer que la place laissée vacante par Judas devait être occupée. Il est important de lire la Parole de Dieu avec intelligence. Toute la Bible est donnée pour nous enseigner, nous convaincre, nous corriger, nous instruire dans la justice (voir 2 Timothée 3. 16). Dieu veut que nous écoutions avec attention l’instruction que nous trouvons dans la Parole et que nous agissions en conséquence. Cela est vrai pour nous individuellement, mais aussi collectivement.

Deux hommes parmi ceux qui étaient présents – Joseph nommé Barsabbas (ou : Juste) et Matthias – avaient suivi le Seigneur pendant tout son ministère public, et étaient donc qualifiés pour prendre la place de Judas. Le choix n’a pas été fait par un vote humain, mais a été placé devant le Seigneur dans la prière. Les disciples se sont adressés à lui comme à Celui qui “connaît les cœurs de tous” (v. 24). Sa volonté seule devait résoudre la question. Pour la dernière fois dans l’Écriture, ils ont tiré au sort pour découvrir la volonté de Dieu (voir Proverbes 16. 33). “Le sort tomba sur Matthias, qui fut adjoint aux onze apôtres” (v. 26).

La volonté de Dieu est également primordiale dans tout ce que nous rencontrons aujourd’hui ! Ce n’est pas ce que nous décidons, mais ce que Dieu veut, qui devrait toujours faire l’objet de nos prières. Maintenant, nous ne tirons plus au sort comme c’était le cas sous l’ancienne alliance (voir Lévitique 16. 8-10 ; Nombres 26. 55 ; Ésaïe 34. 17), mais nous avons le Saint Esprit habitant en nous pour nous guider et nous révéler la volonté de Dieu (voir 1 Corinthiens 2. 12-15).

E.P. Vedder