Bannière
Le Seigneur est proche
Mardi 21 mai 2019
Qui d'entre vous craint l'Éternel, qui entend la voix de son serviteur, quiconque marche dans les ténèbres et n'a pas de lumière, qu'il se confie dans le nom de l'Éternel et s'appuie sur son Dieu.
Ésaïe 50. 10
Ténèbres et lumière

Israël a dû entendre cette parole à un moment où la plupart de ceux qui formaient cette nation avaient froidement refusé d’obéir à l'Éternel. En figure, c’est là l’obscurité dont il est question dans le verset. Cependant, quelques-uns au moins prendraient peut-être à cœur cet appel affectueux : “Quiconque marche dans les ténèbres… qu’il se confie dans le nom de l'Éternel”. Qui garderait cette vraie crainte, ce respect honnête et plein de révérence envers la grandeur de la gloire de l'Éternel, le Dieu du ciel et de la terre ? Celui qui le craignait écouterait certainement la voix de son serviteur. Il s'agissait ici d'Ésaïe communiquant la pure parole de Dieu qu'Israël était invité à écouter. Mais un serviteur plus grand devait encore être manifesté, car ce passage nous parle prophétiquement du Messie, du Fils de Dieu.

Quand nous sommes moralement dans les ténèbres, combien il est important de regarder la réalité en face, au lieu de rester volontairement dans l'ignorance de notre véritable état ! Si quelqu'un ouvrait les yeux, il entendait alors nettement cette exhortation : “Qu'il se confie dans le nom de l'Éternel et s'appuie sur son Dieu”. Pourquoi ? Parce que Dieu se révèle toujours à celui qui s'attend à lui.

Une grande lumière nous a été maintenant révélée dans la Personne bénie du Fils de Dieu. Jésus a dit : “Moi, je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie” (Jean 8. 12). Nous trouvons dans le Seigneur Jésus Christ un merveilleux repos pour la foi. Le connaître bannit complètement toutes les ténèbres et apporte à l'âme la lumière la plus douce. “Qu'il se confie dans le nom de l'Éternel et s'appuie sur son Dieu” ! Aujourd'hui nous avons la joie de saisir ce qu'a dit Thomas lorsqu'il a vu Jésus dans la chambre haute : “Mon Seigneur et mon Dieu ! ”. Alors Jésus lui a dit : “Parce que tu m'as vu, tu as cru ; bienheureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru” (Jean 20. 29). C'est bien notre part actuelle de croyant : par la foi, appuyons-nous vraiment sur lui comme notre Dieu, dans une confiance entière en son amour et sa fidélité.

Seigneur Jésus, tu es mon Seigneur et mon Dieu, le Fils du Père, mon Sauveur, mon Rédempteur, car ton sang précieux m'a sauvé pour toujours !

d'après L.M. Grant