Bannière
Le Seigneur est proche
Dimanche 18 novembre 2018
C'était environ la sixième heure ; et il y eut des ténèbres sur tout le pays jusqu'à la neuvième heure ; le soleil fut obscurci, et le voile du temple se déchira par le milieu. Et ayant crié d'une voix forte, Jésus dit : Père ! entre tes mains je remets mon esprit. Ayant dit cela, il expira.
Luc 23. 44-46
La croix, centre des pensées de Dieu

Quand le Seigneur a été fait prisonnier dans le jardin de Gethsémané, il a déclaré que ce moment était l'heure du pouvoir des ténèbres. L'homme était alors le personnage principal – l'homme a pris Jésus, l'a cloué sur le bois, et a ainsi confirmé sa parole : “C'est maintenant votre heure et le pouvoir des ténèbres” (Luc 22. 53). L'homme a tout décidé comme il lui plaisait jusqu'à la sixième heure.

Mais alors, durant trois heures de ténèbres, de la sixième à la neuvième heure, c'est Dieu qui a agi : il a meurtri le Seigneur, et a fait de son âme un sacrifice pour le péché (Ésaïe 53. 10). Il est très souhaitable que nous puissions voir le caractère particulier de ce moment. Tout au long de la vie du Seigneur, la face de son Père rayonnait sur lui. Mais maintenant, selon la prophétie, il était là – l'Agneau de Dieu subissant le jugement de Dieu à notre place.

Alors, en un instant, il est devenu le Vainqueur. Dieu n'a pas attendu la résurrection pour accepter la mort de Jésus ! Il l'a parfaitement montré en déchirant le voile. C'était l’approbation personnelle de Dieu et cela s'est produit avant le troisième jour où son approbation publique a eu lieu à sa résurrection.

Jésus a fait la volonté de Dieu de deux manières. Pendant toute sa vie son but ici-bas était de changer les ténèbres en lumière – c'était la volonté du Père pour lui quand il était un prédicateur vivant. Lorsqu'il est mort comme sainte victime, il a fait la volonté de Dieu en rapport avec le jugement, et le jugement de Dieu était satisfait quand il a remis son esprit.

Après cela, ayant traversé l'heure de l'homme puis l'heure de Dieu, nous le voyons en résurrection dans l'heure qui lui est propre (voir Jean 2. 4 ; 13. 1). Cette heure qui est la sienne, c'est l'éternité ! Quel bonheur ce sera d'être en sa compagnie, d'entrer dans une éternité lumineuse et intime avec Jésus !

J.G. Bellett
Jamais œil ne verra chose plus merveilleuse
Que la croix, où fut attaché
Le Prince de la vie, à l'heure ténébreuse
Où Dieu condamna le péché.
S. Ladrierre