Bannière

Le Seigneur est proche

Samedi 19 octobre 2019
L’Éternel est bon, un lieu fort au jour de la détresse, et il connaît ceux qui se confient en lui.
Nahum 1. 7
Se confier en un Dieu qui nous aime

Il semble que Nahum a prophétisé pendant le règne du roi pieux Ézéchias, lorsque le roi d’Assyrie a envahi le pays. Considérons les trois expressions du verset cité ci-dessus.

1. L’Éternel est bon. Parfois, nos circonstances sont bonnes, et parfois elles sont mauvaises, comme Ézéchias en a fait l’expérience. Cependant, il est merveilleux de savoir que notre Dieu est toujours bon. “Tu es bon et bienfaisant” (Psaume 119. 68). Il nous aime et toutes les circonstances qu’il permet dans notre vie viennent de son cœur plein d’amour ; il agit toujours selon ses plans. Dans le Nouveau Testament, l’apôtre Paul a écrit depuis une prison romaine : “Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur” (Philippiens 4. 4). Nous ne pouvons pas toujours nous réjouir dans nos circonstances, mais nous pouvons toujours nous réjouir dans le Seigneur parce qu’il est bon.

2. Un lieu fort au jour de la détresse. Toutes les villes fortifiées de Juda avaient été prises par le roi d’Assyrie, et il semblait que Jérusalem elle-même tomberait dans les mains de l’ennemi. Mais le Seigneur lui-même est un lieu fort qui ne fera jamais défaut. Au jour de la détresse, quand il semble que tout s’effondre autour de nous, nous pouvons nous enfuir vers ce lieu fort et trouver le repos et la sécurité.

3. Il connaît ceux qui se confient en lui. Qu’il est merveilleux de savoir que Dieu nous connaît ! Non seulement il connaît notre nom (Jean 10. 3), mais il a compté les cheveux mêmes de notre tête (Luc 12. 7). Le Seigneur nous dit que, de la même manière que le Père le connaît, Lui, il connaît lui-même ses brebis (Jean 10. 14, 15). Quelle connaissance parfaite et intime ! Le mot hébreu pour se confier, dans ce verset du prophète Nahum, comporte l’idée d’un refuge. Nous espérons que chacun de nos lecteurs a trouvé le Seigneur comme le refuge protégeant du jugement éternel ; et nous désirons aussi que nous puissions, comme croyants, mieux le connaître afin de trouver en lui notre refuge et notre lieu fort dans les circonstances quotidiennes de notre vie.

K. Quartell