Bannière

Le Seigneur est proche

Mercredi 26 février 2020
Vous vous êtes tournés vers Dieu… pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.
1 Thessaloniciens 1. 9, 10
Quelques-unes des gloires du Seigneur Jésus

Quelles merveilleuses gloires de notre Seigneur nous trouvons dans ce verset ! Considérons brièvement quelques-unes d’entre elles.

1. Il est le Fils. Le nom de notre Seigneur nous présente des pensées merveilleuses au sujet de cette relation qui existait avant le temps entre le Père et son Fils unique dans la déité ! Cette relation a été alors manifestée ici sur la terre quand le Fils est devenu Homme. Il est Celui qui pouvait dire dans sa prière au Père : “Tu m’as aimé avant la fondation du monde” (Jean 17. 24).

2. Il est Celui qui vient du ciel. Nous attendons aujourd’hui, comme les Thessaloniciens, le Fils qui revient du ciel. Mais nous savons qu’il est déjà venu une fois (1 Jean 5. 20). Il est venu la première fois pour ôter le péché, et nos péchés, par le sacrifice de lui-même (Hébreux 9. 26, 28).

3. Il a été ressuscité d’entre les morts. Le Fils de Dieu est mort comme notre Substitut (ou : Remplaçant). Mais la mort ne pouvait pas le retenir, et le troisième jour il a été ressuscité par la gloire du Père (Romains 6. 4).

4. Il est Jésus. Il est Celui qui, d’éternité en éternité, est Dieu, et il est devenu Homme. Jésus est le nom qu’il a pris en venant dans ce monde, et qui signifie : Jéhovah le Sauveur (ou : l’Éternel Sauveur). Il est venu pour sauver son peuple de leurs péchés (Matthieu 1. 21).

5. Il est notre Libérateur. Nous pensons souvent à la colère éternelle dans l’étang de feu dont nous avons été sauvés grâce à l’œuvre du Seigneur Jésus. Mais la colère va bientôt tomber aussi sur ce monde qui a rejeté le Fils de Dieu (1 Thessaloniciens 5. 1-4, 9). L’Église sera-t-elle encore sur la terre ? Non, le Seigneur Jésus est aussi Celui qui nous délivre de cette “colère qui vient”. “Moi aussi je te garderai de (hors de) l’heure de l’épreuve qui va venir sur la terre habitée tout entière, pour éprouver ceux qui habitent sur la terre” (Apocalypse 3. 10).

K. Quartell