Bannière

Le Seigneur est proche

Mardi 19 novembre 2019
Tu te souviendras de tout le chemin par lequel l’Éternel, ton Dieu, t’a fait marcher ces quarante ans, dans le désert.
Deutéronome 8. 2
Dieu continue son œuvre en nous, chrétiens

Les Israélites sont restés quarante ans dans le désert, et n’ont pas su être soumis, ou dépendants. Avez-vous appris la leçon que cela nous enseigne, “l’avertissement” qui nous est ainsi donné (1 Corinthiens 10. 11) ? Certains parmi nous n’ont-ils pas vécu trente, quarante, cinquante, soixante, soixante-dix, peut-être même quatre-vingts ans, sans savoir ce que sont la dépendance et la soumission ? Notons bien ce point : Christ a commencé son histoire en l’apprenant en tant qu’Homme, c’est la différence qu’il y a entre Lui et nous. Il nous faut quarante, cinquante, soixante ou quatre-vingts ans, selon le cas, et nous n’atteignons pas le but. Le Seigneur commence par cela. Que nos cœurs ne perdent pas la notion de ce qu’il était, lui qui a accepté de devenir aussi véritablement Homme qu’il était véritablement Dieu, parfait dans les choses mêmes où nous échouons.

La distance qui nous sépare de Christ est sans doute infiniment grande, et il y a ainsi un immense réconfort pour le cœur de voir que Dieu a trouvé dans un Homme tout ce que son cœur désirait. Bien que nous ayons échoué à présenter cela à Dieu, il l’a trouvé, et parfaitement démontré, en Christ. Jésus, dans sa dépendance et sa soumission parfaites, nous est présenté comme exemple de ce que Dieu voudrait que nous soyons, dans sa grâce et par son Esprit.

Que le Seigneur nous accorde de profiter de notre séjour dans le “désert” de ce monde pour atteindre ce but ; cette terre sera non seulement l’endroit où nos difficultés seront surmontées et où nos épreuves seront atténuées et adoucies, mais aussi l’école dans laquelle Dieu aura perfectionné sa propre création en nous. “Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l’avance, afin que nous marchions en elles” (Éphésiens 2. 10). C’est une bénédiction merveilleuse de saisir que Dieu poursuit son œuvre de création en nous, et qu’il peut faire que les circonstances difficiles – les épines, les ronces, les chagrins, les peines et les contraintes de la marche – atteignent son but en nous. C’est une chose magnifique lorsque, par l’Esprit de Dieu, nos cœurs sont remplis de cette pensée, au milieu des diverses circonstances par lesquelles il nous fait passer.

W.T. Turpin