Bannière
La Bonne Semence
Lundi 13 août 2018
[Jésus] lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin qu'étant morts aux péchés nous vivions pour la justice.
1 Pierre 2. 24
Je sais que je suis sauvé (3)

Par une nuit d'été, un petit garçon observe le reflet de la lune dans l'eau de la piscine et il est fasciné par ce qu'il voit. Soudain, son grand frère jette une pierre dans l'eau. L'enfant s'écrie : “Tu as cassé la lune et les morceaux tremblent ! ” Son frère répond : “Lève les yeux, tu verras que la lune n'a pas changé ; c'est seulement son image dans l'eau qui a changé”.

Notre cœur est comme l'eau de la piscine. Tant que nous ne permettons pas au mal d'entrer dans notre vie, le Saint Esprit nous apporte réconfort et joie. Mais quand le péché s'introduit – comme une pierre jetée dans l'eau – nos expériences heureuses volent en éclat. Nous sommes troublés intérieurement.

Mais l'œuvre de Christ a-t-elle changé ? Non ! Donc, notre salut n'a pas changé non plus. La Parole de Dieu a-t-elle varié ? Non ! Donc, notre salut est toujours aussi certain. Alors, qu'est-ce qui a changé ? C'est que l'Esprit Saint ne peut plus agir librement en nous. Au lieu de remplir notre cœur de Christ, il doit parler à notre conscience, nous montrer que nous avons péché. La joie nous est ainsi ôtée jusqu'à ce que nous ayons confessé notre faute et rejeté le mal. Alors la communion avec le Seigneur est retrouvée et la joie revient.

Mais si quelquefois un nuage
Vient me dérober ta beauté,
Ami divin, après l'orage,
Comme avant, brille ta clarté.
De toi que rien ne me sépare,
Ô mon Sauveur ! Enseigne-moi,
Si de nouveau mon pied s'égare,
À revenir bientôt à toi.