Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 13 septembre 2017
(Jésus dit : ) Parce que moi je vis, vous aussi vous vivrez.
Jean 14. 19
Je me posais tellement de questions (1)

“Je suis né à Madras en Inde. Durant mon adolescence, j'ai été soumis à beaucoup de pression car il me fallait réussir mes études. Dans ma culture, si vous n'êtes pas dans les premiers, votre vie ne peut pas être une réussite, et je ne pouvais pas envisager une telle issue. De plus, mon père me punissait très fréquemment. Et je vivais avec une douleur secrète : je me posais tellement de questions sur le sens de la vie, sans avoir de réponse !

À 17 ans, je décidai d'en finir avec la vie. Partir épargnerait à ma famille et à moi-même d'autres échecs. Un jour où j'étais au lycée, je pris les clés du laboratoire et j'y trouvai des substances toxiques. De retour à la maison, j'en mis dans un verre d'eau, l'avalai, et… m'écroulai. Heureusement un employé de mes parents me trouva et m'emmena de toute urgence à l'hôpital ; s'il n'avait pas été à la maison ce jour-là, je serais mort. Les médecins réussirent à me débarrasser de tout le poison que j'avais absorbé.

Un de mes amis me rendit visite avec un Nouveau Testament et me suggéra de lire le chapitre 14 de l'évangile selon Jean. La parole de Jésus : “Parce que moi je vis, vous aussi vous vivrez” m'est allée droit au cœur, et j'ai prié spontanément : “Jésus, je ne sais pas très bien qui tu es, mais tu me dis que tu dispenses la vie véritable”. Je n'avais pas conscience de ce que représentait le péché, et dans notre culture, je ne pouvais pas le comprendre. Mais ce que je saisissais, c'est que Jésus m'offrait sa vie pour qu'elle soit la mienne.”

(à suivre)