Bannière

La Bonne Semence

Samedi 19 octobre 2019
Que la parole du Christ habite en vous richement.
Colossiens 3. 16
Recevez avec douceur la Parole implantée, qui a la puissance de sauver vos âmes. Seulement, mettez la Parole en pratique, et ne vous contentez pas de l’écouter, vous abusant vous-mêmes.
Jacques 1. 21, 22
Que reste-t-il dans le panier ?

Certains hommes ont une très bonne mémoire : on prétend que Cyrus, le roi de Perse, se souvenait du nom de tous les soldats de son immense armée. Mais quelle que soit la capacité de notre mémoire, elle est bien souvent sélective. Nous comptabilisons et ressassons facilement nos frustrations et les déceptions de nos vies quotidiennes, alors que nous oublions vite nos propres fautes et les leçons que nous aurions dû apprendre ! Jésus en faisait le reproche à ses disciples : “Votre cœur est-il encore endurci ? Ayant des yeux, ne voyez-vous pas ? ayant des oreilles, n’entendez-vous pas ? et n’avez-vous pas de mémoire ?” (Marc 8. 18). Il insistait : “Gardez bien ces paroles que vous avez entendues” (Luc 9. 44), mettez-les en lieu sûr, comme on enfermerait ses biens dans un coffret, à l’abri des voleurs.

Que la Parole de Dieu pénètre en nous, comme une semence dans une terre bien labourée, où elle peut s’enraciner profondément ! Pour cela, il faut faire l’effort de la lire, de la comprendre et de la retenir, jusqu’à ce qu’elle produise du fruit, des résultats dans notre cœur et dans notre vie.

Peut-être quelqu’un dira : Je la lis, mais je ne retiens rien, comme un panier qu’on plongerait dans une rivière. Immergé, il est plein d’eau. Retirez-le : le voilà vide. Alors, continuez tranquillement de la lire, en vous souvenant que le panier, s’il ne retient pas l’eau… en ressort tout propre ! La Parole de Dieu a sa propre puissance en elle-même : elle opère en nous qui croyons (1 Thessaloniciens 2. 13).