Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

COUPE

1ποτήριον (potêrion[nom neutre]  ; de pinô : boire) <G4221><C4116> (32x)
|| Vase pour boire • Jésus parle de donner à boire une coupe d’eau (Matthieu 10. 42 ; Marc 9. 41) et mentionne la coupe dont les pharisiens nettoyaient l’extérieur (Matthieu 23. 25, 26 ; Luc 11. 39). La coupe évoque souvent les souffrances du Seigneur (Matthieu 20. 22, 23 ; 26. 39 ; Marc 10. 38, 39 ; 14. 36 ; Luc 22. 42 ; Jean 18. 11). La coupe de la cène dominicale, plus précisément son contenu, rappelle son sang versé (Matthieu 26. 27 ; Marc 14. 23 ; Luc 22. 20 ; 1 Corinthiens 11. 25-28) ; c’est aussi une coupe de bénédiction (1 Corinthiens 10. 16) ; elle fait référence à la troisième coupe de la Pâque juive par laquelle on louait et on remerciait Dieu. Les Corinthiens ne pouvaient boire la coupe du Seigneur et la coupe des démons (1 Corinthiens 10. 21 (2x)). Dans l’Apocalypse, la coupe symbolise les châtiments divins (14. 10 ; 16. 19) et les œuvres abominables de Babylone la grande (17. 4 ; 18. 6). Autres réf. : Marc 7. 4, 8 ; Luc 22. 17.
2ϕιάλη (phialê[nom fém.] ) <G5357><C5238> (12x)
|| Bol, coupe profonde • En Apocalypse 5. 8, les coupes d’or sont les prières des saints. D’autres coupes sont pleines du courroux de Dieu (Apocalypse 15. 7 ; 16. 1-4, 8, 10, 12, 17 ; 17. 1 ; 21. 9).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z