Bannière

Le Seigneur est proche

Dieu… n’a pas non plus épargné l’ancien monde, mais a préservé Noé… – réduisant en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, il les a condamnées à une totale destruction… il a délivré le juste Lot, accablé par la conduite débauchée de ces hommes pervers.
2 Pierre 2. 4-7
Habiter le ciel

Lot aurait montré bien plus de sagesse spirituelle et de dévouement pour Dieu s’il était resté tout près de son oncle Abraham, même si ce dernier représentait la vieille génération. Il se serait aussi épargné bien des souffrances ! Hélas, il a choisi de s’élever dans le monde, et pour cela, où est-il allé ? Il a commencé par dresser ses tentes près de Sodome (Genèse 13. 12). Il est ensuite entré dans cette ville pour s’y établir (14. 12). Mais à cause de la débauche qui régnait à Sodome, le séjour de Lot dans cette ville ne lui a apporté que du tourment.

Peut-être a-t-il cru qu’il arriverait ainsi à améliorer les mœurs de cette cité païenne. Attention à cette pensée qui peut se répandre parmi des croyants aujourd’hui : ne cherchons pas à blanchir le monde mauvais dans lequel nous vivons.

Lot avait choisi volontairement d’habiter dans Sodome, mais il n’y a aucune raison aujourd’hui pour que le croyant se trouve, spirituellement, dans la même situation que lui. Certes, nous avons à traverser le monde et même à y vivre, mais ne lui permettons pas d’occuper nos pensées. Voici un remède pour que le mal ne nous trouble pas : occupons-nous de “ce qui est en haut” (Colossiens 3. 1-3) ! Si nous sommes occupés de Jésus, il n’y aura pas de place dans notre cœur pour ce qui est du monde. Tout autour de nous s’étale le mal moral. Soyons nourris de Christ, de ce qui est bon, honnête ; ayons des sujets de conversation purs (voir Philippiens 4. 8). Ainsi, tout le mal qui nous environne ne nous perturbera plus. Et si nous tenons ferme pour Christ, nous verrons très rapidement la réaction du monde – il nous rejettera, et nous pourrions même rencontrer la persécution. Cependant, à long terme, nous réaliserons aussi que le monde n’a plus réellement le pouvoir de nous troubler : “Tout est pur pour ceux qui sont purs” (Tite 1. 15).

Dieu se doit de juger le mal, et un jour il le fera, nous le savons (voir 2 Pierre 3. 7). Mais avant de le juger à Sodome, il a cependant délivré “le juste Lot” accablé par la conduite des habitants de cette ville où il avait bien malencontreusement choisi “d’habiter” (voir 2 Pierre 2. 8). Contrairement à lui, soyons dès aujourd’hui des habitants du ciel, des “célestes” (1 Corinthiens 15. 48) !

d’après W.T.P. Wolston

×
Écouter
Écouter