Plusieurs milliers de pages accessibles en format adapté aux lecteurs dyslexiques. Essayer maintenant
Bannière

La Bonne Semence

Veillez donc ; car vous ne savez ni le jour ni l’heure.
Matthieu 25. 13
Nous soupirons intérieurement, attendant… la délivrance de notre corps.
Romains 8. 23
L’attente

Une amie proche est atteinte d’une maladie grave nécessitant une greffe. Elle est alors inscrite sur une liste d’attente. À partir de ce moment, il faut être prêt à recevoir l’appel de l’hôpital à toute heure du jour ou de la nuit, et à s’y rendre dans les plus brefs délais. Plusieurs téléphones sont toujours chargés et connectés afin de ne pas rater l’appel, la valise est toujours prête.

Cette situation me fait réfléchir au soin que je devrais prendre pour maintenir ma relation avec Dieu. Comme mon amie veillait à éviter une infection qui aurait pu compromettre la greffe, est-ce que je fais attention à ne pas laisser s’installer des obstacles qui m’empêcheraient d’entendre ce que Dieu veut me dire ? Est-ce que je veille à garder toujours une bonne communication avec lui ?

Le jour où finalement l’appel est arrivé, ses proches ont laissé toutes leurs occupations et ils sont partis aussitôt à l’hôpital. N’est-ce pas ce qui arrivera lorsque Jésus nous appellera depuis le ciel pour le rejoindre ? Sommes-nous prêts à tout quitter ?

Pour nous qui avons reconnu Christ comme notre Sauveur, il n’y aura plus de crainte. Nous laisserons derrière nous les souffrances de notre condition humaine, mais surtout nous irons à la rencontre de notre Seigneur. Attendons-nous ce moment avec ferveur ?

Toutefois, pour ceux qui sont restés indifférents à l’amour de Dieu ou l’ont refusé pendant leur vie, il sera trop tard pour venir à lui. Aujourd’hui, Jésus offre son pardon. Grâce à la mort de Christ, tu peux, sans attendre, recevoir la vie éternelle.

×
Écouter
Écouter