Bannière

La Bonne Semence

(Jésus a dit :) Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.
Luc 23. 34
(Pierre dit à Jésus :) Seigneur, combien de fois mon frère péchera-t-il contre moi et lui pardonnerai-je ? Jusqu’à 7 fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à 7 fois, mais jusqu’à 70 fois 7 fois.
Matthieu 18. 21, 22
Pardonner… avoir part au don de Dieu (3)

“Un soir, j’étais invité chez des amis libanais avec de nombreux voisins. Quelqu’un proposa de lire dans l’évangile de Matthieu le verset ci-dessus. Cette lecture fut suivie d’un long silence douloureux. Ces hommes et ces femmes étaient là, meurtris par tant d’années de guerre où ils avaient, tous, perdu un ou plusieurs membres de leur famille.

Ce texte de l’évangile m’apparut soudain inhumain. Comment peut-on proposer une telle parole à des personnes écrasées par une situation qu’elles n’ont pas voulue et pour laquelle elles ne peuvent rien ? Et j’écoutai, médusé, ces voix brisées par tant de malheurs, reconnaître humblement que ce pardon ne pouvait plus jaillir naturellement de leur cœur. Trop de haine, de sang et de morts les avaient broyés. Après cet aveu sans fard, ils se mirent spontanément à prier, demandant à Dieu de faire naître en eux, par la force de son Esprit, cet impossible pardon.

J’ai compris, ce soir-là, que “pardonner” c’était vraiment “avoir part-au-don” de Dieu, participer à la gratuité de son amour infini. Notre logique humaine, celle de la spirale mortelle de la rancune qui engendre la vengeance, du mal qui engendre le mal est, par le pardon, rompue. Ce qui pouvait apparaître comme une faiblesse, une capitulation, devient soudain une marche à contre-courant, un passage inattendu de l’Esprit de Dieu… Passer de notre logique humaine à celle de Dieu, à la logique de l’amour de celui qui, un jour, sur le Calvaire, alors qu’il allait mourir, a prié : “Père, pardonne-leur” !” (Michel H.)

(suite samedi prochain)

×
Écouter
Écouter