Bannière

La Bonne Semence

Jésus notre Seigneur… a été livré pour nos fautes et a été ressuscité pour notre justification.
Romains 4. 24, 25
Nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité.
1 Thessaloniciens 4. 14
Jésus est ressuscité !

Il y a près de 2000 ans, à l’aurore d’un dimanche, premier jour de la semaine, s’est déroulé un événement glorieux.

Des femmes chargées d’aromates s’approchent du tombeau où on a placé leur Seigneur, mort depuis deux jours, le Christ. Surprise ! La pierre qui fermait l’entrée a été roulée, le tombeau est ouvert…, vide ! Deux hommes en vêtements éclatants de lumière apparaissent alors, et leur demandent : “Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est pas ici, mais il est ressuscité” (Luc 24. 5, 6). La puissance de Dieu, celle de la vie, a ressuscité Jésus.

Ce ne sont pas les apôtres qui ont entendu ce premier message, mais ces femmes qui voulaient porter honneur à Celui qui les avait délivrées. Pour apaiser leurs craintes, les anges ajoutent les paroles mêmes qu’elles avaient entendues de la bouche de Jésus : “Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et qu’il ressuscite le troisième jour” (Luc 24. 7).

Un jour nouveau s’est levé pour l’humanité, point de départ de la bonne Nouvelle, proclamée encore aujourd’hui. Jésus nous dit : “Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra” (Jean 11. 25). La foi en Jésus ne s’arrête pas seulement à sa vie parfaite, à son ministère caractérisé par la grâce et l’amour, ni même à ses souffrances et à sa mort par crucifixion. Si Jésus n’était pas ressuscité, notre foi serait vaine. “Mais, maintenant, Christ a été ressuscité d’entre les morts” (1 Corinthiens 15. 14, 20).

×
Écouter
Écouter