Bannière

La Bonne Semence

Seigneur, auprès de qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle ; et nous, nous croyons et nous savons que toi, tu es le Saint de Dieu.
Jean 6. 68, 69
Il lui annonça Jésus (2)

Philippe, invité par l’intendant éthiopien à s’asseoir à côté de lui, explique le texte des Écritures Saintes cité hier (Ésaïe 53. 7, 8). Ce texte, les prêtres de Jérusalem ne pouvaient pas le comprendre puisqu’ils venaient de crucifier leur Messie.

– De qui le prophète dit-il cela ? s’exclame l’Éthiopien.

Cette question engage Philippe à parler d’une personne : Jésus Christ crucifié, mais Sauveur du monde. C’est lui qui était annoncé dans cette prophétie d’Ésaïe. L’Éthiopien le croit, et repart tout joyeux.

Peut-être partagez-vous aujourd’hui l’inquiétude de cet homme : il n’avait trouvé personne parmi les religieux de son temps qui puisse lui expliquer les paroles du prophète. Aujourd’hui, beaucoup sont comme lui, déçus, le cœur vide. Les cultes, les rites, les fêtes dans les milieux religieux qu’ils côtoient ne leur apportent rien.

Jésus, le Fils de Dieu, est bien plus que les religions et les traditions. Traité sans aucun respect, crucifié, considéré comme un malfaiteur, il s’est offert à Dieu pour porter le châtiment que méritent nos péchés. C’est à ce prix que Dieu pardonne et fait grâce.

Alors, que faut-il faire pour être sauvé ?

“Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta maison” (Actes 16. 31).

(fin)

×
Écouter
Écouter