Bannière

La Bonne Semence

Jésus leur parla encore : Moi, je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
Jean 8. 12
Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ luira sur toi.
Éphésiens 5. 14
Moi, je suis la lumière

Lors de la création du monde, la terre était dans les ténèbres. La première intervention de Dieu dans cette désolation et ce vide, c’est pour appeler la lumière à l’existence. Et les actes créateurs de Dieu se succèdent merveilleusement.

L’esprit de l’homme sans Dieu est également dans l’obscurité, il est incapable de répondre aux questions fondamentales qu’il se pose malgré lui : Pourquoi suis-je né ? Quel but a ma vie ? Quel avenir après la mort ? Depuis des milliers d’années, penseurs et philosophes se penchent sur ces questions : aucun n’apporte de réponse satisfaisante.

Pourtant, dans la personne de Jésus, la vraie lumière est venue dans le monde (Jean 1. 9). Lui, le Fils de Dieu, est la réponse à ces questions angoissantes. Par sa vie dans ce monde et par sa mort, il révèle l’amour de Dieu pour les hommes. À la croix, tout ce qui était nécessaire pour que cet amour puisse se déployer envers les hommes a été parfaitement accompli. Ne cherchons pas les réponses dans les diverses idéologies que l’homme s’est forgées, acceptons cette lumière qui vient d’en haut. Prenons garde ; lorsque le Christ est venu parmi les hommes, “les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises” (Jean 3. 19).

Acceptons humblement que la lumière de Dieu éclaire toute notre vie. Notre être entier en sera illuminé pour discerner le Fils de Dieu, le Sauveur. C’est cela, connaître la lumière de la vie.

×
Écouter
Écouter