Bannière

La Bonne Semence

Samedi 10 avril 2021
Étienne, étant plein de l’Esprit Saint et fixant les yeux vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu ; il dit : Voici, je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.
Actes 7. 55, 56
Étienne, le premier martyr (1)
Lecture proposée : Actes 6. 5 à 7. 60

L’apparition d’Étienne dans la Bible est brève, mais brillante. Dès que son nom est donné, il est présenté comme “homme plein de foi et de l’Esprit Saint”. Il avait “un bon témoignage” parmi les croyants. Lorsque l’assemblée à Jérusalem a dû confier un service important à quelques hommes de bien, Étienne a été choisi. Il était “plein de grâce et de puissance”, et Dieu travaillait puissamment par son moyen.

Son zèle lui a fait rencontrer une forte opposition et il a été accusé de blasphème devant le tribunal juif. Mais là, les juges ont été saisis par son rayonnement et, alors qu’ils le fixaient du regard, ils ont vu “comme un visage d’ange”. Ils lui ont donné la parole, mais il n’a pas vraiment cherché à se défendre. Il a simplement répondu aux points sur lesquels on l’accusait, en citant l’Ancien Testament pour montrer comment celui-ci annonçait Jésus Christ.

Étienne s’est fait alors plus direct : il a dit à ses juges qu’ils avaient mis à mort le “Juste” et que c’étaient eux qui ne gardaient pas la Loi. Alors leur haine éclate et ils grincent des dents. Mais Étienne, plein de l’Esprit Saint, voit la gloire de Dieu et Jésus dans le ciel. Ils se précipitent sur lui, le font sortir de Jérusalem et le lapident. Étienne ressemble de plus en plus à son Maître. Il prie : “Seigneur Jésus, reçois mon esprit”, puis se met à genoux et demande encore : “Seigneur, ne leur impute pas ce péché”. Sa vie le quitte comme avec douceur : “il s’endormit”, nous dit le texte.