Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 13 mars 2019
L'Éternel est ma lumière et mon salut : de qui aurai-je peur ? L'Éternel est la force de ma vie : de qui aurai-je frayeur ?
Psaume 27. 1
Voici, je les ferai venir se prosterner devant tes pieds, et ils sauront que moi je t'ai aimé.
Apocalypse 3. 9
Persécuteur et condamné
Messages de chrétiens persécutés

“À l'époque où j'étais persécuté à cause de l'évangile, je fus une fois condamné à mort. Mais le Seigneur me protégea. Au lieu d'être exécuté, je fus laissé en prison.

Quelque temps après, le juge qui avait prononcé ma condamnation eut lui-même des difficultés. À cause de ses activités politiques, il fut condamné à une longue peine. Il fut mis, non seulement dans la même prison que moi, mais dans la même cellule !

Après m'avoir reconnu, il commença à pleurer : “Ô Dieu, je me rends. Ô Jésus, je me rends vraiment”.

Il continua pendant quatre à cinq minutes, puis se tourna vers moi et me dit : “Ainsi, c'est vous. Vous souvenez-vous de moi ? Votre vie était entre mes mains. Je vous avais condamné à mort, et j'ai essayé de faire exécuter la sentence à plusieurs reprises, mais chaque fois que j'essayais de vous faire mourir, il se produisait quelque chose qui retardait l'exécution. Mais qui aurait pu penser que je serais ici, en prison, avec vous ? Je vois que votre Dieu a préservé votre vie. Vous êtes entre ses mains. Moi, je suis dans les mains des chefs du parti. Ils ne me laisseront pas vivre. Pardonnez-moi, s'il vous plaît. J'ai besoin de votre Jésus.” Je le regardai. Il avait été mon juge. Maintenant, je pouvais être le sien. Et le Seigneur me dit quelle sorte de jugement je devais lui donner : Dieu pardonne, et nous devons faire de même. Et quant à notre vie, elle est entre les mains de Dieu : pas un seul moineau “ne tombe à terre sans la permission de votre Père” (Matthieu 10. 29).”

Li An (Chine)