Bannière
La Bonne Semence
Mardi 11 décembre 2018
Il vit une grande foule : il fut ému de compassion envers eux et il guérit leurs infirmes. Le soir venu, ses disciples vinrent lui dire : Renvoie les foules, afin qu'elles aillent dans les villages et s'achètent des vivres. Mais Jésus leur dit : … Vous, donnez-leur à manger.
Matthieu 14. 14-16
Les mots de l'évangile : Vous, donnez-leur à manger

Cette parole de Jésus à ses disciples : “Vous, donnez-leur à manger”, peut paraître insolite : c'est lui, il le savait, qui allait accomplir le miracle de la multiplication des pains. Mais c'est pourtant ce qu'il leur dit.

Sans doute voulait-il mettre leur foi à l'épreuve et la fortifier (Jean 6. 6). En leur demandant de trouver de la nourriture, il voulait les associer à son intention de bénir cette multitude. C'était l'occasion pour lui de leur faire comprendre que sa puissance pouvait agir malgré leur incapacité (2 Corinthiens 12. 9).

Mais il y a peut-être une autre raison suggérée par la phrase : “Jésus était ému de compassion envers la foule”. En ordonnant à ses disciples de nourrir la foule, c'est comme s'il voulait leur dire : “J'aimerais que vous partagiez ma compassion pour chacune de ces personnes”. Il y a là une grande leçon : nous ne pouvons apporter la bénédiction à d'autres et être employés par Jésus pour les aider que dans la mesure où nous partageons sa compassion.

Dans la langue originale, l'expression “ému de compassion” dit littéralement : “ému aux entrailles”. Cette expression est très forte. Essayons de mieux imiter notre modèle, d'être plus sensibles à la souffrance et aux besoins des autres. Notre Dieu aimerait que nous ressemblions à son Fils, qui a été doux et humble de cœur, qui a été ému de compassion, qui a pleuré sur Jérusalem, et qui a prié pour ceux qui le crucifiaient.