Bannière
La Bonne Semence
Mardi 30 octobre 2018
Si quelqu'un n'est pas né de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu.
Jean 3. 3
À tous ceux qui l'ont reçu (Jésus), il leur a donné le droit d'être enfants de Dieu, c'est-à-dire à ceux qui croient en son nom.
Jean 1. 12
Naître une seconde fois

La vie physique donnée par nos parents, nos sens et notre intelligence, nous rendent capables de discerner le Dieu créateur dans ce que nous appelons la nature : “les choses créées” (Romains 1. 20) ; elles nous parlent de sa part (Psaume 19. 3). Sinon, tout contact avec lui est impossible parce que nous sommes pécheurs. Tous nos efforts : intentions louables, bonnes œuvres, formes et pratiques religieuses, n'ont aucune valeur pour solder notre culpabilité et nous permettre de nous approcher de lui, le Dieu saint.

Mais Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu sur la terre, pour nous parler lui-même, pour nous annoncer la bonne nouvelle, l'évangile du royaume de Dieu (Marc 1. 15). Il nous dit que, dans ce royaume, habitent la justice, la paix et la joie dans l'Esprit Saint (Romains 14. 17). Alors comment pouvons-nous entrer dans ce royaume puisque notre état de pécheurs nous interdit l'accès au domaine divin ?

La réponse est simple : par la nouvelle naissance, ainsi que l'exprime Jésus : “Il vous faut être nés de nouveau” (Jean 3. 7). Quand quelqu'un accepte Jésus Christ comme son Sauveur, Dieu lui donne cette vie spirituelle. En tant que croyant, il participe désormais à la nature divine, il possède la vie éternelle, il devient enfant de Dieu. Et ainsi, Jésus lui-même n'a pas honte de nous appeler ses frères (Hébreux 2. 11).

La question que chacun devrait se poser est bien celle-ci : Suis-je vraiment né de nouveau ?