Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 04 avril 2018
L'Éternel est ma lumière et mon salut : de qui aurai-je peur ? L'Éternel est la force de ma vie : de qui aurai-je frayeur ?
Psaume 27. 1
En Dieu je me confie : je ne craindrai pas.
Psaume 56. 11
La Bible parle de vous… et de moi (9)

“J'ai peur ! ” Ce cri revient souvent dans la bouche des enfants, et la peur est un sentiment qui hante beaucoup d'adultes. Peur de quelqu'un qui a menacé, d'un supérieur hiérarchique ; peur d'un passage au tribunal, de la maladie, de l'avenir ; peur de la mort…

Moi aussi j'ai peur quelquefois. Mais j'ai trouvé dans la Bible des personnes qui parlent de leurs peurs… qui ont parfois “extrêmement peur” (2 Rois 10. 4), qui sentent leur cœur se fondre de peur (Deutéronome 20. 8), qui ont des frayeurs dans la nuit (Psaume 91. 5). Et la mort, n'est-elle pas pour beaucoup autour de nous “le roi des terreurs” (Job 18. 14) ?

Mais à quoi cela sert-il d'en parler s'il n'y a pas de solution au problème ? J'ai poursuivi ma lecture et j'ai trouvé des expressions comme celles-ci : “Ne crains pas” (Lamentations 3. 57) ; “Ne crains pas, car je t'ai racheté” (Ésaïe 43. 1) ; “Ne crains pas… parce que je suis avec toi” (Actes 18. 9, 10). Dès ses premières pages elle nous montre qu'il faut craindre les conséquences de nos désobéissances (Genèse 3. 10). Et dans les dernières elle parle d'hommes qui croient qu'en mourant ils échapperont à une rencontre avec Dieu, ce qui est pure illusion. Mais la Bible nous dit aussi, en constatant que nous étions ses ennemis, que “nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils”, Jésus Christ (Romains 5. 10). S'il nous aime au point d'avoir sacrifié son Fils pour nous, il prend soin de nous maintenant, il veut nous aider et nous délivrer, même de la peur. “De sorte que, pleins de confiance, nous disions : Le Seigneur est mon aide ; je ne craindrai pas” (Hébreux 13. 6).