Bannière
La Bonne Semence
Mercredi 02 août 2017
Comme tu ne sais pas quel est le chemin de l'esprit, ni comment se forment les os dans le ventre de celle qui est enceinte, ainsi tu ne connais pas l'œuvre de Dieu qui fait tout.
Ecclésiaste 11. 5
Osez la Bible ! (5)

L'histoire de la transmission de la Bible comporte quelques anecdotes étonnantes. Ainsi, on aurait du mal à attribuer quelque vertu à la prison. Pourtant, c'est dans une prison que la première traduction anglaise de la Bible d'après les langues originales a été faite par Tyndale. Son malheur a fait le bonheur d'innombrables Anglais.

Lemaistre de Sacy, emprisonné pour sa foi, a pu travailler en prison à sa traduction de l'Ancien Testament, et a été libéré le lendemain de son achèvement !

Jusqu'au 15e siècle la Bible s'est répandue, alors qu'elle ne pouvait pas être copiée autrement qu'à la main. Au Moyen Âge, les Bibles sont interdites, confisquées, brûlées, scellées… Pourtant, des moines les étudient et les recopient. En 1456, le premier livre imprimé sort de presse : c'est une Bible ! Gutenberg l'imprime après 6 ans de travail dont 4 pour la préparation des lettres. Plus tard, dans un monastère au Sinaï, Tischendorf trouve des manuscrits qui deviendront célèbres.

Voltaire dit de la Bible : “Dans 100 ans, elle sera aussi périmée qu'un almanach”. Or 200 ans après, sa maison de Ferney abritait… une maison d'édition de bibles !

Alors que la Bible a été interdite pendant très longtemps, le petit livre rouge de Mao Tsé-Toung, lui, devait obligatoirement être possédé par chaque Chinois, à une certaine époque. Pourtant ce livre, second ouvrage le plus répandu après la Bible, n'a été diffusé qu'à moins d'un milliard d'exemplaires. La diffusion totale de la Bible complète dépasse aujourd'hui six milliards d'exemplaires.