Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

CONSOLATION

1παράκλησις (paraklêsis[nom fém.]  ; de para : à côté, et kaléô : appeler) <G3874><C3769> (29x)
|| Encouragement, exhortation • Dieu est le Dieu de consolation (Romains 15. 5), de toute consolation (2 Corinthiens 1. 3). Il nous a donné une consolation éternelle (2 Thessaloniciens 2. 16) ; nous avons par lui une ferme consolation (Hébreux 6. 18). Par la consolation de Dieu, Paul consolait les affligés (2 Corinthiens 1. 4). Les assemblées croissaient par la consolation du Saint Esprit (Actes 9. 31). Par le Christ, la consolation de Paul abondait (2 Corinthiens 1. 5) ; ce dernier parle de consolation en Christ (Philippiens 2. 1). Siméon attendait la consolation d’Israël (Luc 2. 25). Ceux de l’assemblée d’Antioche se réjouirent de la consolation apportée par la lettre des croyants de Jérusalem (Actes 15. 31). Barnabas signifie « fils de consolation » (Actes 4. 36). Nous avons espérance par la patience et par la consolation des Écritures (Romains 15. 4). Autres réf. : Luc 6. 24 ; 2 Corinthiens 1. 6 (2x), 7 ; 7. 4, 7, 13 ; Philémon 7.
2παραμυθία (paramuthia[nom fém.]  ; de para : à côté, et muthos : discours) <G3889><C3784> (1x)
|| Réconfort, encouragement • Celui qui prophétise parle aux hommes pour l’édification, l’exhortation et la consolation (1 Corinthiens 14. 3).
3παρηγορία (parêgoria[nom fém.]  ; de para : à part, et agoréuô : parler, dire) <G3931><C3828> (1x)
|| Réconfort • Paul nomme trois frères qui lui avaient été en consolation (Colossiens 4. 11).
Autre trad.
4Actes 20. 12 : ce fut pour eux une immense consolation ~ litt. : ils furent extrêmement consolés [CONSOLER 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z