Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

CONNAISSANCE

1γνῶσις (gnôsis[nom fém.]  ; de guinôskô : savoir) <G1108><C1121> (29x)
|| Savoir, compréhension • Jésus reprocha aux docteurs de la loi d’avoir enlevé la clef de la connaissance (Luc 11. 52). Un Juif peut avoir la formule de la connaissance (Romains 2. 20). Paul s’émerveille de la connaissance de Dieu (Romains 11. 33). Il était persuadé que les croyants de Rome étaient remplis de toute connaissance (Romains 15. 14). Les maris doivent demeurer avec leurs femmes selon la connaissance (1 Pierre 3. 7), c. -à-d. avec compréhension. Pierre exhorte à croître dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ (2 Pierre 3. 18). Autres réf. : Luc 1. 77 ; 1 Corinthiens 1. 5 ; 8. 1 (2x), 7, 10, 11 ; 12. 8 ; 13. 2, 8 ; 14. 6 ; 2 Corinthiens 2. 14 ; 4. 6 ; 6. 6 ; 8. 7 ; 10. 5 ; 11. 6 ; Éphésiens 3. 19 ; Philippiens 3. 8 ; Colossiens 2. 3 ; 1 Timothée 6. 20 ; 2 Pierre 1. 5, 6.
2γνωστός (gnôstos[adj.]  ; de guinôskô : savoir) <G1110><C1123> (15x)
|| Connu ; personne familière, que l’on connaît bien • Les parents de Jésus le cherchèrent parmi leurs connaissances (Luc 2. 44). Tous ceux de la connaissance de Jésus se tenaient loin de la croix (Luc 23. 49). Ce qu’avait fait l’homme en qui était un esprit malin vint à la connaissance des habitants d’Éphèse (Actes 19. 17).
3prendre connaissance : διαγινώσκω (diaguinôskô[verbe]  ; de dia : part. de renforc., et guinôskô : savoir) <G1231><C1246> (2x)
|| Examiner, décider • Félix allait prendre connaissance de l’affaire de Paul (Actes 24. 22).
4ἐπίγνωσις (épignôsis[nom fém.]  ; de épi : sur, et gnôsis : voir 1. ; litt. : pleine connaissance) <G1922><C1932> (20x)
|| Savoir plus poussé, compréhension plus exacte • Des hommes n’ont pas eu de sens moral pour garder la connaissance (Romains 1. 28). Les Juifs ont du zèle pour Dieu, mais non selon la connaissance (Romains 10. 2). Par la loi est la connaissance du péché (Romains 3. 20). Si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés (Hébreux 10. 26). Paul priait pour que Dieu donne l’esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance (Éphésiens 1. 17) ; il parle de parvenir à l’unité de la connaissance du Fils de Dieu (4. 13). Il priait pour que l’amour des Philippiens abonde en connaissance (Philippiens 1. 9) et que les Colossiens soient remplis de la connaissance de la volonté de Dieu (Colossiens 1. 9), afin de croître par cette connaissance (v. 10). Les croyants sont unis pour la connaissance du mystère de Dieu (Colossiens 2. 2). Autres réf. : Colossiens 3. 10 ; 1 Timothée 2. 4 ; 2 Timothée 3. 7 ; Tite 1. 1 ; 2 Pierre 1. 2, 3, 8 ; 2. 20.
5venir à la connaissance : ἀϕικνέομαι (aphiknéomaï[verbe]  ; de apo : au loin, et hikô : arriver) <G864><C0872> (1x)
|| Arriver, porter à l’attention • L’obéissance des croyants de Rome était venue à la connaissance de tous (Romains 16. 19).
6avoir connaissance : εἴδω (éidô[verbe] ) <G1492><C3608> (666x)
|| Savoir, comprendre • Personne n’a connaissance du jour et de l’heure de la tribulation (Matthieu 24. 36 ; Marc 13. 32). Félix avait plus exactement connaissance de ce qui regardait la voie (Actes 24. 22).
7avoir la connaissance : ἐπίσταμαι (épistamaï[verbe]  ; de épi : sur, et histêmi : se tenir) <G1987><C1999> (14x)
|| Bien connaître, être instruit • Le roi avait la connaissance des choses que disait Paul (Actes 26. 26).
8faire la connaissance : ἱστορέω (historéô[verbe]  ; de éidô : savoir) <G2477><C2474> (1x)
|| Visiter, voir • Paul monta à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas (Galates 1. 18).
9Actes 24. 8 : arriver à la pleine connaissance [ARRIVER 6]
Autre trad.
10Éphésiens 3. 3 : la connaissance du mystère m’a été donnée ~ litt. : le mystère m’a été donné à connaître [CONNAÎTRE 4]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z