Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

CÈNE

δεῖπνον (déipnon[nom neutre]  ; de daptô : dévorer) <G1173><C1186> (16x)
|| Repas, en particulier repas du soir • La cène du Seigneur (1 Corinthiens 11. 20) est le mémorial institué par le Seigneur Jésus la nuit au cours de laquelle il fut livré. En Israël, on avait coutume de rompre le pain et de boire la coupe des consolations au sujet d’un mort (voir Jérémie 16. 7). Le pain symbolise l’unité de l’Assemblée, corps de Christ ; le pain rompu parle de son corps dans lequel il a souffert sur la croix. La coupe rappelle au croyant le sang de Christ, versé pour le purifier de tout péché et pour l’introduire dans une sphère de bénédictions célestes. Selon le désir du Seigneur, ce mémorial se perpétue jusqu’à son retour. Lire 1 Corinthiens 10. 14-22 et 11. 20-34. Les premiers croyants rompaient le pain le premier jour de la semaine (Actes 20. 7).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z