Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

VÉRITÉ (EN)

1ἀληθῶς (alêthôs[adv.]  ; de alêthês : vrai, réel) <G230><C0231> (21x)
|| En réalité, certainement • Jésus emploie ce terme lorsqu’il parle de voir le royaume de Dieu (Luc 9. 27), d’établir un serviteur sur les biens de son maître (Luc 12. 44), d’une veuve pauvre (Luc 21. 3). La chair de Jésus est en vérité un aliment, et son sang est en vérité un breuvage (Jean 6. 55 (2x) ).
2ἀμήν (amên[adv.]  ; terme emprunté à l’héb.) <G281><C0284> (129x)
|| Certainement, vraiment • Jésus emploie ce terme au sujet de l’accomplissement de la loi (Matthieu 5. 18), de récompenses et de punitions (Matthieu 5. 26 ; 6. 2, 5, 16 ; 10. 42 ; 24. 47 ; 25. 40, 45 ; Marc 9. 41 ; 10. 29 ; Luc 12. 37 ; 18. 29), d’un centurion (Matthieu 8. 10), du sort de Sodome et de Gomorrhe (Matthieu 10. 15), de choses à venir pour Israël (Matthieu 10. 23 ; 23. 36 ; 24. 2, 34 ; Marc 13. 30 ; Luc 21. 32), de Jean le baptiseur (Matthieu 11. 11), de ce qu’ont vu ses contemporains (Matthieu 13. 17), du Fils de l’homme venant dans son royaume (Matthieu 16. 28 ; Marc 9. 1), de recevoir le royaume (Marc 10. 15 ; Luc 18. 17), d’avoir de la foi (Matthieu 17. 20 ; 21. 21 ; Marc 11. 23), de se convertir (Matthieu 18. 3, 13 ; 19. 23), de ce que les croyants lient sur la terre (Matthieu 18. 18), de ce qui attend les apôtres dans la gloire (Matthieu 19. 28), des publicains et des prostituées dans le royaume de Dieu (Matthieu 21. 31), des vierges folles (Matthieu 25. 12), d’une femme qui répandit du parfum sur la tête de Jésus (Matthieu 26. 13 ; Marc 14. 9), de Judas (Matthieu 26. 21 ; Marc 14. 18 ; Jean 13. 21 (2x) ), de Pierre (Matthieu 26. 34 ; Jean 13. 38 (2x) ; 21. 18 (2x) ), du pardon des péchés (Marc 3. 28), d’un signe (Marc 8. 12), d’une veuve pauvre qui avait jeté au trésor (Marc 12. 43), de boire du fruit de la vigne (Marc 14. 25), du malfaiteur repentant sur la croix (Luc 23. 43), de Pierre qui disait à Jésus qu’il ne serait pas scandalisé au point de le renier (Marc 14. 30), d’un prophète dans son pays (Luc 4. 24), des cieux ouverts et du Fils de l’homme (Jean 1. 52 (2x) ), d’être né de nouveau (Jean 3. 3 (2x), 5 (2x) ), de son témoignage (Jean 3. 11 (2x) ), de ce qu’il fait comme Fils de Dieu (Jean 5. 19 (2x) ), de celui qui entend sa parole (Jean 5. 24 (2x) ), d’entendre sa voix (Jean 5. 25 (2x) ), de ceux qui le cherchaient (Jean 6. 26 (2x) ), du pain qui vient du ciel (Jean 6. 32 (2x) ), de celui qui croit en lui (Jean 6. 47 (2x) ; 14. 12 (2x) ), de manger sa chair et de boire son sang (Jean 6. 53), de pratiquer le péché (Jean 8. 34 (2x) ), de garder sa parole (Jean 8. 51 (2x) ), de son existence avant Abraham (Jean 8. 58), de celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie (Jean 10. 1 (2x) ), du fait qu’il est la porte des brebis (Jean 10. 7 (2x) ), du grain de blé (Jean 12. 24 (2x) ), de la position de l’esclave et de l’envoyé (Jean 13. 16 (2x) ), de celui qui reçoit quelqu’un qu’il envoie (Jean 13. 20 (2x) ), de la tristesse de ses disciples (Jean 16. 20 (2x) ), de demander au Père en son nom (Jean 16. 23 (2x) ).
3ὄντως (ontôs[adv.]  ; de ôn : étant) <G3689><C3589> (10x)
|| Vraiment, certainement • Le centurion dit de Jésus qu’en vérité il était juste (Luc 23. 47).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z