Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

OBÉISSANCE

ὑπακοή (hupakoê[nom fém.]  ; de hupo : sous (l’influence de), et akouô : entendre, comprendre) <G5218><C5098> (15x)
|| Soumission volontaire • Paul avait reçu grâce et apostolat pour l’obéissance de la foi parmi toutes les nations (Romains 1. 5). Par l’obéissance de Jésus, plusieurs sont constitués justes (Romains 5. 19). Nous sommes esclaves de celui à qui nous obéissons, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice (Romains 6. 16). Tout ce que Paul avait accompli pour l’obéissance des nations l’était par Christ (Romains 15. 18). L’obéissance des Romains était venue à la connaissance de tous (Romains 16. 19). Le mystère a été donné à connaître à toutes les nations pour l’obéissance de la foi (Romains 16. 26). Tite se souvenait de l’obéissance de tous les Corinthiens (2 Corinthiens 7. 15). Les armes de Paul amenaient toute pensée captive à l’obéissance du Christ (2 Corinthiens 10. 5). L’obéissance des Corinthiens devait être rendue complète (2 Corinthiens 10. 6). Paul avait confiance dans l’obéissance de Philémon (Philémon 21). Quoiqu’il fût Fils, le Christ a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes (Hébreux 5. 8). Les croyants ont été élus pour l’obéissance et l’aspersion du sang de Jésus Christ (1 Pierre 1. 2). Les croyants doivent se comporter comme des enfants d’obéissance (1 Pierre 1. 14). Les croyants ont purifié leurs âmes par l’obéissance à la vérité (1 Pierre 1. 22).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z