Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

OBÉIR

1ὑπακούω (hupakouô[verbe]  ; de hupo : sous (les ordres), et akouô : entendre, comprendre) <G5219><C5099> (22x)
|| Se soumettre à quelqu’un, exécuter sa volonté • Les vents et la mer obéissaient à Jésus (Matthieu 8. 27 ; Marc 4. 41 ; Luc 8. 25). Les esprits immondes lui obéissaient (Marc 1. 27). Une grande foule de sacrificateurs obéissait à la foi (Actes 6. 7). Le péché ne doit pas régner dans notre corps pour que nous obéissions à ses convoitises (Romains 6. 12). Nous sommes esclaves de celui à qui nous obéissons (Romains 6. 16b). En Romains 6. 16a, le verbe « obéir » est litt. « pour l’obéissance » (hupakoê). Les Romains avaient obéi de cœur à la forme de doctrine dans laquelle ils avaient été instruits (Romains 6. 17). Tous n’ont pas obéi à l’évangile (Romains 10. 16). Les enfants doivent obéir à leurs parents dans le Seigneur (Éphésiens 6. 1) et en toutes choses (Colossiens 3. 20). Les esclaves doivent obéir à leurs maîtres (Éphésiens 6. 5 ; Colossiens 3. 22). Les Philippiens avaient toujours obéi à Paul (Philippiens 2. 12). Les anges du Seigneur Jésus exerceront la vengeance contre ceux qui ne connaissent pas Dieu et contre ceux qui n’obéissent pas à l’évangile (2 Thessaloniciens 1. 8). Si quelqu’un n’obéissait pas à la lettre de Paul, les Thessaloniciens devaient le noter (2 Thessaloniciens 3. 14). Christ est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur du salut éternel (Hébreux 5. 9). Abraham obéit pour s’en aller au lieu de son héritage (Hébreux 11. 8). Sara obéissait à Abraham, l’appelant seigneur (1 Pierre 3. 6). Autres réf. : Luc 17. 6 ; Romains 6. 16c.
2πείθω (péithô[verbe] ) <G3982><C3879> (56x)
|| Se confier, se soumettre • Ceux qui obéissaient à Theudas furent dissipés (Actes 5. 36) ; ceux qui obéissaient à Judas le Galiléen furent aussi dispersés (v. 37). Paul parle de ceux qui obéissent à l’iniquité (Romains 2. 8). Les Galates n’obéissaient pas à la vérité (Galates 5. 7). Les croyants doivent obéir à leurs conducteurs (Hébreux 13. 17). Nous mettons les mors des chevaux pour qu’ils nous obéissent (Jacques 3. 3).
3πειθαρχέω (péitharkhéô[verbe]  ; de péithô : voir 2., et arkhô : régner) <G3980><C3877> (4x)
|| Être soumis à un souverain, à un supérieur • Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes (Actes 5. 29). Dieu a donné l’Esprit Saint à ceux qui lui obéissent (Actes 5. 32). Tite devait rappeler d’être soumis aux principautés et aux autorités (Tite 3. 1).
4ne pas obéir : ἀπειθέω (apéithéô[verbe]  ; de a : part. de nég., et péithô : voir 2.) <G544><C0552> (15x)
|| Ne pas se soumettre, désobéir • Si des maris n’obéissent pas à la parole, ils pourront être gagnés par la conduite de leurs femmes (1 Pierre 3. 1). Pierre demande quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’évangile de Dieu (1 Pierre 4. 17).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z