Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

MÉPRISER

1ἀθετέω (athétéô[verbe]  ; de a : part. de nég., et tithêmi : placer) <G114><C0116> (16x)
|| Mettre de côté, rejeter • Si quelqu’un avait méprisé la loi de Moïse, il mourait sans miséricorde (Hébreux 10. 28). Celui qui méprise la sainteté méprise Dieu qui nous a aussi donné son Esprit Saint (1 Thessaloniciens 4. 8). Jude parle de rêveurs qui méprisent la domination (Jude 8).
2ἀτιμάζω (atimadzô[verbe]  ; de a : part. de nég., et timê : estime, honneur) <G818><C0823> (6x)
|| Déshonorer • Jacques reproche à ses frères d’avoir méprisé le pauvre (2. 6).
3ἐξουθενέω (éxouthénéô[verbe]  ; de éx : de, et outhén : rien) <G1848><C1857> (11x)
|| Traiter une personne comme si elle n’était rien • Jésus Christ était la pierre méprisée par Israël (Actes 4. 11). Dieu a choisi les choses méprisées et celles qui ne sont pas pour annuler celles qui sont (1 Corinthiens 1. 28). Paul écrit que personne ne devait mépriser Timothée (1 Corinthiens 16. 11). Celui qui mange de certaines choses ne doit pas mépriser celui qui ne mange pas (Romains 14. 3) ; nous ne devons pas mépriser nos frères (v. 10). Les Galates n’avaient pas méprisé l’infirmité de Paul (Galates 4. 14). Paul exhorte les Thessaloniciens à ne pas mépriser les prophéties (1 Thessaloniciens 5. 20).
4καταϕρονέω (kataphronéô[verbe]  ; de kata : contre, et phronéô : penser) <G2706><C2713> (9x)
|| Abaisser dans son esprit • Celui qui méprise les richesses de la bonté de Dieu amasse pour lui-même la colère au jour du jugement (Romains 2. 4). Paul exhorte Timothée à ce que personne ne méprise sa jeunesse (1 Timothée 4. 12). Les esclaves croyants ne doivent pas mépriser leurs maîtres s’ils sont eux aussi croyants (1 Timothée 6. 2). Paul demande aux Corinthiens s’ils ne méprisaient pas l’assemblée de Dieu par leur comportement (1 Corinthiens 11. 22). Jésus a méprisé la honte de la croix en s’y laissant attacher (Hébreux 12. 2). Certains hommes méprisent la domination en suivant la chair dans la convoitise de l’impureté (2 Pierre 2. 10). Si un homme veut suivre deux maîtres, il en méprisera un (Matthieu 6. 24 ; Luc 16. 13). Le Seigneur met en garde contre le fait de mépriser un jeune croyant (Matthieu 18. 10).
5περιϕρονέω (périphronéô[verbe]  ; de péri : autour, et phronéô : penser ; litt. : penser au-delà) <G4065><C3961> (1x)
|| Abaisser, ignorer dans son esprit • Personne ne devait mépriser Tite (Tite 2. 15).
6ὀλιγωρέω (oligôréô[verbe]  ; de oligos : court, petit, et ôra : soin) <G3643><C3540> (1x)
|| Négliger, considérer comme de peu d’importance • Celui que le Seigneur reprend ne doit pas mépriser sa discipline (Hébreux 12. 5).
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z