Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

ABANDONNER

1ἀπολείπω (apoléipô[verbe]  ; de apo : loin de, et léipô : laisser) <G620><C0626> (6x)
|| Quitter, laisser derrière • Des anges n’ont pas gardé leur origine, mais ont abandonné leur propre demeure (Jude 6 ; voir Genèse 6. 1, 2).
2καταλείπω (kataléipô[verbe]  ; de kata : en arrière, et léipô : laisser) <G2641><C2648> (25x)
|| Lâcher, laisser derrière soi • Un jeune homme abandonna son vêtement de fin lin et échappa à ceux qui cherchaient à le saisir (Marc 14. 52).
3ἐγκαταλείπω (énkataléipô[verbe]  ; de én : dans, et kataléipô : voir 2.) <G1459><C1482> (9x)
|| Laisser, délaisser • Sur la croix, Jésus demanda à son Dieu pourquoi il l’avait abandonné (Matthieu 27. 46 ; Marc 15. 34). Dieu n’abandonne pas les croyants (Hébreux 13. 5). Paul et Timothée étaient persécutés, mais non pas abandonnés (2 Corinthiens 4. 9). Démas avait abandonné Paul (2 Timothée 4. 10) ; dans sa première défense, tous avaient abandonné Paul (v. 16). Les croyants ne doivent pas abandonner le rassemblement d’eux-mêmes (c.-à-d. ne pas délaisser leurs réunions) (Hébreux 10. 25). Autres réf. : Actes 2. 27 ; Romains 9. 29.
4ἀϕίημι (aphiêmi[verbe]  ; de apo : loin de, et hiêmi : envoyer) <G863><C0871> (147x)
|| Laisser, renvoyer • La maison d’Israël (le temple) leur était abandonnée (Luc 13. 35). Le mari ne doit pas abandonner sa femme (1 Corinthiens 7. 11), même si elle est incrédule (v. 12) ; la femme ne doit pas abandonner son mari incrédule (v. 13). Éphèse avait abandonné son premier amour (sens de : ne plus aimer comme au début) (Apocalypse 2. 4).
5ἀϕίστημι (aphistêmi[verbe]  ; de apo : loin de, et histêmi : se tenir) <G868><C0876> (14x)
|| Se retirer, s’éloigner, faire défection • Un méchant cœur d’incrédulité abandonne le Dieu vivant (Hébreux 3. 12). Marc avait abandonné Paul et Barnabas dès la Pamphylie (Actes 15. 38).
6ἐάω (éaô[verbe] ) <G1439><C1461> (14x)
|| Laisser • On abandonna à la mer les ancres du bateau à bord duquel Paul était monté (Actes 27. 40).
7ἐκχέω (ékkhéô[verbe]  ; de ék : en dehors, et khéô : verser) <G1632><C1646> (28x)
|| Verser ; d’où au passif : se répandre, déborder, et au fig. : se donner à • Certains se sont abandonnés à l’égarement de Balaam pour une récompense (Jude 11).
8s’abandonner à la fornication : ἐκπορνεύω (ékpornéuô[verbe]  ; de ék : part. de renforc., et pornéuô : commettre la fornication, se prostituer) <G1608><C1622> (1x)
|| Se prostituer • Sodome et Gomorrhe et les villes d’alentour s’étaient abandonnées à la fornication (Jude 7).
9s’abandonner aux délices : ἐντρυϕάω (éntruphaô[verbe]  ; de én : dans, et truphaô : vivre dans la mollesse, dans la volupté) <G1792><C1803> (1x)
|| Se délecter, se complaire • Pierre parle de ceux qui s’abandonnent aux délices de leurs propres tromperies (2 Pierre 2. 13).
Autres trad.
10Matthieu 26. 56 ; Marc 14. 50 ; Jean 10. 12 [LAISSER 1]
111 Timothée 4. 1 [APOSTASIER]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z