Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

MAÎTRE

1διδάσκαλος (didaskalos[nom masc.]  ; de didaskô : enseigner) <G1320><C1338> (58x)
|| Celui qui enseigne les commandements de Dieu et les devoirs des hommes • Le terme est souvent employé au sujet du Seigneur Jésus (Matthieu 8. 19 ; 9. 11 ; 10. 24, 25a ; 12. 38 ; 17. 24 ; 19. 16 ; 22. 16, 24, 36 ; 26. 18 ; Marc 4. 38 ; 5. 35 ; 9. 17, 38 ; 10. 17, 20, 35 ; 12. 14, 19, 32 ; 13. 1 ; 14. 14b ; Luc 6. 40 (2x) ; 7. 40 ; 8. 49 ; 9. 38 ; 10. 25 ; 11. 45 ; 12. 13 ; 18. 18 ; 19. 39 ; 20. 21, 28, 39 ; 21. 7 ; 22. 11b ; Jean 1. 39 ; 8. 4 ; 11. 28 ; 13. 13, 14 ; 20. 16), de Jean le baptiseur (Luc 3. 12), d’un enseignant juif (Romains 2. 20).
2δεσπότης (déspotês[nom masc.] ) <G1203><C1218> (10x)
|| Celui qui a le pouvoir d’exercer une entière autorité sur un autre • En se purifiant, le croyant devient un vase utile au maître (2 Timothée 2. 21). Pierre parle de faux docteurs qui renieront le maître qui les a achetés (2 Pierre 2. 1). Jésus Christ est notre seul maître et seigneur (Jude 4). Autres réf. : 1 Timothée 6. 1, 2 ; Tite 2. 9 ; 1 Pierre 2. 18.
3maître de la maison : οἰκοδεσπότης (oïkodéspotês[nom masc.]  ; de oïkos : maison, et déspotês : maître) <G3617><C3512> (12x)
|| Celui qui a autorité sur la maison • L’expression est employée en Matthieu 10. 25b ; 13. 27 ; 20. 11 ; 24. 43 ; Marc 14. 14a ; Luc 12. 39 ; 13. 25 ; 14. 21b ; 22. 11a (litt. : maître de maison de la maison). Parfois cette expression traduit une autre expression littérale : « homme (anthrôpos), maître de maison » (Matthieu 13. 52 ; 20. 1 ; 21. 33).
4ἐπιστάτης (épistatês[nom masc.]  ; de épi : sur, et histêmi : être établi) <G1988><C2001> (7x)
|| Responsable, surveillant • Le terme est employé par les disciples qui, en s’adressant au Seigneur, reconnaissent son autorité (Luc 5. 5 ; 8. 24 (2x), 45 ; 9. 33, 49), par dix lépreux s’adressant aussi à Jésus (Luc 17. 13).
5κύριος (kurios[nom masc.]  ; de kuros : suprématie) <G2962><C2976> (727x)
|| Celui qui exerce un pouvoir, seigneur • Le terme est employé au sujet du Seigneur Jésus (Éphésiens 6. 9 ; Colossiens 4. 1), de quelqu’un que l’on sert (Matthieu 6. 24), du maître d’une vigne (Matthieu 20. 8 ; 21. 40 ; Marc 12. 9 ; Luc 13. 8 ; 20. 13, 15), d’un maître qui établit un esclave sur ses domestiques (Matthieu 24. 45, 46, 48, 50 ; Luc 12. 42, 43, 45-47), d’un homme qui a remis ses biens à ses esclaves (Matthieu 25. 18-22, 23 (2x), 24, 26 ; Luc 19. 16, 18, 20), du maître de la maison qui doit revenir (Marc 13. 35), d’un homme qui revient des noces (Luc 12. 36, 37), d’un homme qui fit un souper (Luc 14. 21a-23), du maître d’un économe injuste (Luc 16. 3, 5, 8), d’un maître d’esclaves (Jean 15. 15, 20 ; Éphésiens 6. 5, 9 ; Colossiens 3. 22 ; 4. 1), d’un homme qui a un domestique (Romains 14. 4). Autres réf. : Matthieu 15. 27 ; Luc 16. 13 ; 19. 33 ; Actes 16. 16, 19.
6se rendre maître : κατακυριεύω (katakuriéuô[verbe]  ; de kata : complètement, et kurios : voir 5.) <G2634><C2641> (4x)
|| Maîtriser, dominer • Un homme possédé se rendit maître de deux exorcistes (Actes 19. 16).
7παιδαγωγός (païdagôgos[nom masc.]  ; de païs : garçon, et agô : mener) <G3807><C3703> (3x)
|| Pédagogue, enseignant • Même si les Corinthiens avaient eu dix mille maîtres dans le Christ, ils n’avaient cependant pas beaucoup de pères (1 Corinthiens 4. 15).
8περικρατής (périkratês[adj.]  ; de péri : autour, et kratéô : dominer) <G4031><C3930> (1x)
|| Adj. qui signifie avoir le pouvoir sur quelque chose • Le terme est employé dans l’expression « se rendre maître » en Actes 27. 16.
9Jean 2. 8, 9 (2x) [HÔTEL (MAÎTRE D’)]
101 Corinthiens 7. 37 : qui est maître de sa propre volonté ~ litt. : qui a autorité (éxousia) sur la propre volonté.
Autres trad.
11Matthieu 12. 8 ; 18. 31 ; Marc 2. 28 ; Luc 6. 5 [SEIGNEUR]
12Matthieu 18. 25, 32, 34 ; Galates 4. 1 [SEIGNEUR 1]
13Matthieu 23. 8, 10 [CONDUCTEUR 2]
14Luc 19. 17 : le maître ~ litt. : il.
15Tite 1. 8 : maître de soi [CONTINENT]
16Apocalypse 6. 10 [SOUVERAIN 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z