Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

JEÛNE, JEÛNER

jeûne : νηστεία (nêstéia[nom fém.] ) <GS3521><GC3418> (6x) jeûner : νηστεύω (nêstéuô[verbe]  ; de  : part. de nég., et ésthiô : manger) <GS3522><GC3419> (20x)
|| Privation volontaire de nourriture ; se priver ainsi de nourriture • Le Seigneur jeûna quarante jours et quarante nuits au début de son ministère public (Matthieu 4. 2). Jésus donna des instructions sur la façon d’agir lors d’un jeûne (Matthieu 6. 16 (2x), 17, 18). Les disciples de Jean jeûnaient souvent, mais non les disciples de Jésus (Matthieu 9. 14 (2x), 15 ; Marc 2. 18 (3x), 19 (2x), 20 ; Luc 5. 33-35). Dans une parabole, un pharisien jeûnait deux fois la semaine (Luc 18. 12). Le jeûne associé à la prière (Matthieu 17. 21 ; Marc 9. 29 ; Luc 2. 37 ; Actes 10. 30 ; 13. 2, 3 ; 14. 23) symbolise le refus d’agir selon la chair et le désir de s’attendre à Dieu. Il peut aussi s’agir d’un jeûne involontaire à la suite de circonstances difficiles, comme dans le cas de Paul (2 Corinthiens 6. 5 ; 11. 27). Le jeûne, en Actes 27. 9, est prob. lié au jour des propitiations (voir Lévitique 23. 26-32), et n’est qu’une indication de date.
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z