Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

FORNICATION

1fornication : πορνεία (pornéia[nom fém.] ) <G4202><C4098> (25x) commettre la fornication : πορνεύω (pornéuô[verbe]  ; de pornê : prostituée) <G4203><C4099> (11x)
|| Rapports sexuels en dehors des liens du mariage • Quiconque répudie sa femme si ce n’est pour cause de fornication la fait commettre adultère (Matthieu 5. 32). Quiconque répudiera sa femme non pour cause de fornication, et en épouse une autre, commet adultère (Matthieu 19. 9). Les Juifs disaient qu’ils n’étaient pas nés de la fornication (Jean 8. 41). Ce péché existait parmi les Corinthiens (1 Corinthiens 5. 1 (2x) ). À cause de la fornication, chacun doit avoir sa propre femme, et chaque femme son mari à elle (1 Corinthiens 7. 2). La fornication est formellement défendue par Dieu (Actes 15. 20, 29 ; 21. 25 ; 1 Corinthiens 6. 18 ; 10. 8 ; Éphésiens 5. 3 ; 1 Thessaloniciens 4. 3). Ce terme décrit aussi en figure l’apostasie chrétienne après l’enlèvement de l’Église (Apocalypse 14. 8 ; 17. 2, 4 ; 18. 3, 9 ; 19. 2). Autres réf. : Matthieu 15. 19 ; Marc 7. 21 ; 1 Corinthiens 6. 13 ; 2 Corinthiens 12. 21 ; Galates 5. 19 ; Colossiens 3. 5 ; Apocalypse 2. 14, 20, 21 ; 9. 21 ; 17. 2.
2Jude 7 : s’abandonner à la fornication [ABANDONNER 8]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z