Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

ESPÉRANCE

1ἐλπίς (élpis[nom fém.]  ; de élpomaï : prévoir, s’attendre à) <G1680><C1694> (54x)
|| Contrairement à l’espérance humaine qui comporte une part d’incertitude, l’espérance chrétienne a été décrite comme une attente heureuse et confiante • Elle s’attache à ce qui est invisible et futur (Romains 8. 24 (3x) ; voir v. 25). Notre espérance est en Dieu (Actes 24. 15 (2x) ; 1 Pierre 1. 21) ; il est le Dieu d’espérance qui remplit de toute espérance afin que nous abondions en espérance (Romains 15. 13 (2x) ). Jésus Christ est l’espérance du croyant (1 Corinthiens 15. 19 : avoir espérance : élpidzô ; Colossiens 1. 27 ; 1 Timothée 1. 1 ; 1 Jean 3. 3). L’espérance de la promesse faite par Dieu à Israël était leur libération et leur entrée dans le royaume dans les conditions de la nouvelle alliance (Actes 23. 6 ; 26. 6, 7 ; 28. 20). L’espérance d’Abraham était qu’il deviendrait père de plusieurs nations (Romains 4. 18). Jadis sans espérance (Éphésiens 2. 12 ; 1 Thessaloniciens 4. 13), le croyant possède maintenant l’espérance de la gloire (Romains 5. 2 ; 2 Corinthiens 3. 12), de la justice (Galates 5. 5), de l’appel de Dieu (Éphésiens 1. 18 ; 4. 4), de l’évangile (Colossiens 1. 23), du salut (1 Thessaloniciens 5. 8), de la vie éternelle (Tite 1. 2 ; 3. 7) ; cette espérance est bonne (2 Thessaloniciens 2. 16) et vivante (1 Pierre 1. 3). La bienheureuse espérance, dont il est question en Tite 2. 13, correspond à la venue du Seigneur pour prendre les croyants auprès de lui (voir 1 Thessaloniciens 4. 15-18) ; voir [ENLÈVEMENT 1] . Autres réf. : Actes 2. 26 ; 16. 19 ; 27. 20 ; Romains 5. 4, 5 ; 8. 21 ; 12. 12 ; 15. 4 ; 1 Corinthiens 9. 10 (2x) ; 13. 13 ; 2 Corinthiens 1. 6 ; 10. 15 ; Philippiens 1. 20 ; Colossiens 1. 5 ; 1 Thessaloniciens 2. 19 ; Hébreux 3. 6 ; 6. 11, 18 ; 7. 19 ; 10. 23 ; 1 Pierre 3. 15.
21 Corinthiens 15. 19 ; 1 Timothée 5. 5 : avoir espérance, mettre son espérance [ESPÉRER 1]
Autres trad.
32 Corinthiens 1. 10 : mettre son espérance [ESPÉRER 1]
42 Corinthiens 8. 5 : au-delà de notre espérance ~ litt. : comme nous l’avions espéré [ESPÉRER 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z