Bannière
Dictionnaire du Nouveau Testament

AFFAIRE

1πρᾶγμα (pragma[nom neutre]  ; de prassô : faire, accomplir) <G4229><C4124> (11x)
|| Chose, sujet • Les croyants de Rome devaient assister Phoebé dans toute affaire pour laquelle elle aurait besoin d’eux (Romains 16. 2). Si un croyant a une affaire avec un autre, il ne devrait pas entrer en procès devant les injustes (1 Corinthiens 6. 1). Les Corinthiens avaient montré leur pureté dans l’affaire du frère qui avait dû être retranché (2 Corinthiens 7. 11). Personne ne doit faire tort à son frère dans une affaire de convoitise charnelle (1 Thessaloniciens 4. 6).
2πραγματεία (pragmatéia[nom fém.]  ; de pragma : voir 1.) <G4230><C4125> (1x)
|| Petite affaire • Celui qui va à la guerre ne s’embarrasse pas dans les affaires de la vie (2 Timothée 2. 4).
3qui s’ingère dans les affaires d’autrui : ἀλλοτριεπίσκοπος (allotriépiskopos[nom masc.]  ; de allotrios : qui concerne autrui, et épiskopos : surveillant) <G244><C0246> (1x)
|| Qui se mêle des affaires d’autrui, indiscret • Nul ne doit souffrir comme s’ingérant dans les affaires d’autrui (1 Pierre 4. 15).
4affaires de cette vie : βιωτικα (biôtika[adj. plur.]  ; de bioô : vivre) <G982><C0993> (2x)
|| Les choses qui concernent la vie présente • Les croyants devraient juger eux-mêmes les affaires de cette vie (1 Corinthiens 6. 3), et s’ils ont des procès pour ces affaires, ils devraient établir pour juges ceux qui sont peu estimés dans l’assemblée (v. 4).
5λόγος (logos[nom masc.] ) <G3056><C3068> (331x)
|| Parole, sujet d’entretien, de discussion ; d’où : objet en cause, sujet • Simon le magicien n’avait pas de part dans cette affaire (la réception de l’Esprit Saint) (Actes 8. 21). Les apôtres et les anciens s’assemblèrent pour examiner l’affaire (de circoncire ou non les croyants des nations) (Actes 15. 6). Démétrius et les artisans avaient quelque affaire contre Paul et les siens (Actes 19. 38). Ésaïe parle d’une affaire abrégée en justice par le Seigneur (Romains 9. 28). En Hébreux 4. 13, « celui à qui nous avons affaire » rend l’expression littérale : « auquel le compte (est rendu) par nous ».
6ῥῆμα (rêma[nom neutre] ) <G4487><C4378> (69x)
|| Parole, chose • Par la bouche de deux ou trois témoins, toute affaire sera établie (2 Corinthiens 13. 1).
7τὰ (ta)
|| les (choses) • Jésus devait être aux affaires de son Père (Luc 2. 49). Félix allait prendre connaissance de l’affaire de Paul (Actes 24. 22). Festus exposa au roi l’affaire de Paul (Actes 25. 14). Le terme est aussi traduit par « l’état de nos affaires » (Éphésiens 6. 22), « l’état de vos affaires » (Philippiens 2. 19 ; Colossiens 4. 8) et « mes affaires » (Philippiens 2. 23). Paul exhorte les Thessaloniciens à faire leurs propres affaires (1 Thessaloniciens 4. 11).
8χρεία (khréia[nom fém.]  ; de khraomaï : utiliser) <G5532><C5412> (49x)
|| Service, fonction • Sept hommes devaient être établis par les apôtres sur une affaire (Actes 6. 3).
91 Corinthiens 5. 12 : qu’ai-je affaire ~ litt. : en quoi me (regarde).
Autres trad.
10Matthieu 8. 33 [ARRIVER 11]
11Matthieu 24. 17 : emporter de la maison ses affaires ~ litt. : emporter les choses de la maison de lui.
12Luc 17. 31 [EFFET 1]
13Actes 25. 9, 20 : sur cette affaire ~ litt. : sur ces choses.
141 Corinthiens 6. 2 [TRIBUNAL 2]
15Jacques 4. 13 : faire des affaires [TRAFIQUER 1]
×
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z