Bannière

Le Seigneur est proche

J’ai vu, j’ai vu l’affliction de mon peuple qui est en Egypte… je connais ses douleurs. Et je suis descendu pour le délivrer… et pour le faire monter de ce pays-là dans un pays bon et spacieux, dans un pays ruisselant de lait et de miel.
Exode 3. 7, 8
La nuée couvrit la tente d’assignation, et la gloire de l’Éternel remplit le tabernacle.
Exode 40. 34
Délivrés pour monter vers le sanctuaire de Dieu

Le livre de la Genèse montre le chemin descendant de l’homme à cause de sa désobéissance : il est chassé loin d’Éden, le jardin de Dieu, et son chemin se termine par la mort en Égypte. Le livre de l’Exode nous présente au contraire un chemin montant : nous y voyons Dieu délivrer l’homme de cette mort en Égypte pour le “faire monter” jusqu’au lieu où Dieu se plaît à habiter avec son peuple.

Ce livre commence par décrire l’oppression et la servitude auxquelles les fils d’Israël étaient soumis. Tous étaient contraints d’obéir aux ordres du Pharaon. Ce nouveau roi d’Égypte ne connaissait pas Joseph (Exode 1. 8) ; il ne connaissait pas non plus l’Éternel, et il n’avait aucune intention de lui obéir en respectant son peuple. “Les Égyptiens firent servir les fils d’Israël avec dureté, et ils leur rendirent la vie amère par un dur service” (v. 13, 14). Tel est l’esclavage du péché.

Mais le cri de son peuple est monté vers Dieu et il a entendu leurs gémissements. Nous lisons que Dieu a entendu, Dieu s’est souvenu, Dieu a regardé. Dieu a pris connaissance de leur état. Puis il a agi avec sa grâce souveraine pour libérer son peuple. Il se révèle lui-même comme le grand “JE SUIS” (3. 14) et il déclare : “Je suis descendu pour le délivrer”. Dans la personne de Moïse, Dieu a envoyé un libérateur pour son peuple et un guide qui l’amènerait près de lui-même, dans un lieu où il pourrait habiter avec eux. Mais auparavant, il a fallu la mort d’un agneau dont le sang mis sur la porte des maisons protégeait les habitants du jugement décrété par Dieu : la mort de tous les premiers-nés.

Le tabernacle sera dressé dans le désert selon le modèle qui a été vu sur la montagne de Sinaï. Une fois sa construction achevée par Moïse, la gloire de l’Éternel est venue le remplir. L’Éternel habitait désormais au milieu de son peuple racheté.

La rédemption par le sang et la délivrance par la puissance de Dieu constituent la seule base sur laquelle Dieu peut rencontrer son peuple, aujourd’hui encore.

J. Redekop

×
Écouter
Écouter